Dans le neurone de Black Cat

Modérateur : ketzol

Avatar du membre
Telenn
D6
D6
Messages : 56
Enregistré le : 04/04/2014 à 22:20
Localisation : 1d6

Re: Dans le neurone de Black Cat

Message par Telenn »

It’s not finished YET (08/10/2021)

20 minutes qu’on est assis en silence dans le van de Sandii, un fixer. C’est elle qui conduit. On est jeudi soir à Seattle : rush hour. Et en plus, elle ronchonne. Heureusement, on arrive dans la périphérie de Puyallup. Là au moins y a plus de véhicule pour nous ralentir. C’est juste que le quartier est toujours aussi glauque.

Dire qu’il y a peu on était tranquille et peinard dans un bar. Sandii s’est glissée à notre table. Elle nous a annoncé joyeusement qu’on était invité… Déjà, ça craint. Mais ça a été pire quand elle a dit que c’était à Puyallup. Le tout avec un sourire plein de dents taillées en lames de rasoir. Mais quelle grosse naze !
Mais bon, elle nous a agité sous le nez une enveloppe pleine de Nuyens. 250¥ chacun, juste pour écouter l’histoire du Johnson. Ok. Pourquoi pas… Même si ça pue.

En attendant, on y est. Sandii s’arrête pas loin d’un gros bâtiment. J’entends clairement une musique tonitruante accompagnée de flashes de lumière. Des lumières orange et violettes, assez inquiétantes.
Sur le bâtiment c’est marqué « Caserne 118 ».
On doit laisser les armes dans le van. Elles ne sont pas autorisées à la fête. Apparemment les elfes ne rigolent pas… Go à la fiesta. Les trolls sont impressionnants mais on passe sans problème. Ils ont refait toute la déco à l’intérieur. Ils ont même créé une verrière avec une ambiance forestière. Un vrai solarium. Rien que de voir la lumière solaire, je sais que je vais pas y aller.
On comprend vite que le bâtiment est le siège des Young Elven Technologists. Les pro-elfes qui sont affiliés à Ehran le Scribe et à la Sylvan Corporation. Question invités, y a de tout, pas que des elfes. Et tous les invités semblent enchantés par la soirée. Ça ressemble beaucoup à une soirée de propagande.
On entend parmi les discussions qu’une autre asso pro-elfe, Les Para Nobilis, se serait faite attaquer et accuserait les YET de cette attaque… Oooops. En tout cas, on nous accuse pas, nous !
Misty se promène et cherche des pigeons. Il papillonne. Crow et Meryna font comme moi : elles restent à l’écart.

Apparemment des elfes viennent se prostituer devant les deckers de la soirée pour qu’ils viennent bosser pour les YET.

Dans le tas de guimauves, y a un type snob, beau gosse voire canon, mais pédant, qui passe son temps à se plaindre de la présence des sous-races.

Oh punaise ! C’est quoi ce type ? Un elfe avec une tronche de carte routière gravée sur du quartz et des dents en or… Il est ultra laid ! Il rivalise avec les orcs et… Non mais c’est blague ? C’est lui le Johnson ? Ah ben ouais.

On suit Tête de Quartz à une table un peu à l’écart. Il commence son baratin avant même que Misty ait le temps de dire quoi que ce soit. Alors voilà l’histoire : les YET ont causé des torts et croient agir en toute impunité. Il veut que les YET comprennent qu’ils se sont trompés sur toute la ligne. Il faut qu’on aille fouiller l’ordinateur de la caserne et récupérer des codes d’accès. En fait, les YET implantent des backdoors sur tous leurs softwares. Ces backdoors ouvrent sur des sites sensibles, et bien sûr, en toute illégalité. Il s’agit donc d’obtenir 2 copies des codes. 1 copie qu’on déposera dans la suite privée d’Ehran le scribe, avant samedi soir. On devra aussi y déposer un paquet qui est actuellement en possession de notre « amie commune » : Sandii. C’est pas mon amie. Quand ça sera fait, il faudra se connecter sur un RTL et faire une passe matricielle chez DSI : Dassurn Securities & Investments. Une fois dedans, il faudra utiliser un programme que Sandii garde pour nous et en utilisant les codes, accéder au sous-système gérant les liquidations. Ensuite, on se casse de chez DSI et on envoie la deuxième copie des codes sur un autre RTL.
Tout doit être bouclé avant demain soir. Vendredi donc.
Quand tout ça sera fait, on doit revenir là où Sandii est venue nous chercher. Il y a à la clef 40000¥ chacun en échange des codes d’accès (la 2ème copie). Avec une avance de 4000¥ chacun.

Il se passe quoi à l’entrée ? Un type fait du schproum. Il gueule qu’il s’appelle « Lee Gorbin » et insiste pour entrer. Mais ? Mais ? C’est le sosie exact du Johnson ! Je jette un œil à Tête de Quartz mais il a disparu. C’est quoi ce bordel ? En plus on, enfin Misty, n’a rien négocié. On n’a rien accepté… Même si j’ai l’impression qu’on a pas tellement choix.

On attend pas trop et on se disperse un peu. Des fois que les invités nous balancent pour nous avoir vus avec Tête de Quartz. Enfin, Johnson quoi. Misty sort de la fête et va voir Sandii pour récupérer le « paquet ». En fait, y a deux paquets. Un avec une puce contenant le programme. L’autre c’est une enveloppe cachetée à la cire : c’est pour Ehran. Après examen magique du cachet de cire, Misty détecte une aura qui ressemble aux liens avec les tatouages. Mais comme une marque résiduelle. Très ténue. Le sceau c’est un genre de clown rieur ou un bouffon.

Pendant que Misty traine dehors, je me fais coller par un gros lourd qui veut me débaucher. Je lui fais une tache de ketchup, croyant que son apparence le fera déguerpir. Il réagit pas du tout comme j’espérais. Au contraire, il veut me montrer la salle informatique. Juste le temps de répondre à Crow qui me demande par signe s’il faut buter le type, et je file. Au moins, je pourrai voir où je vais devoir officier.

Le type veut me faire passer par le solarium… C’est la seule façon d’accéder au sous-sol par l’escalier. Je me dépêche d’arriver à l’escalier et je descends après avoir passé les gardes. La première pièce que je vois : un genre de salle de contrôle avec des vidéos. Mais personne surveille. Sur le côté, plus au sud, un couloir qui mène à la salle informatique. C’est plein de postes de travail. Au fond à gauche, la salle serveur des YET. Des deckers sont connectés à quelques postes. Pendant que l’autre me baratine, je fais mon chemin jusqu’à la salle du serveur mais le relou ne me laisse pas approcher. Si je veux en voir plus, il faut que je postule. Le type me donne les détails de la personne en charge du recrutement. La visite est finie. Le type me fait repartir au rez-de-chaussée.

Euuuuurk ! Le passage par le solarium est vraiment horrible. Je prends quelques instants pour m’en remettre. Ah ! Misty est revenu. Et le voilà qui part avec une recruteuse au sous-sol. Quand il revient c’est pour nous dire ce qu’il a vu et espère aller au premier, visiter les appartements. Il y a les logements des gros bras mais aussi la chambre d’Ehran le scribe. Ok. Bah va faire tes saloperies mec.

Bon, il semble que le recruteur n’est pas dispo avant 3 jours : je prends pas rendez-vous, ça servira à rien.

Crow décide de profiter de la visite de l’étage par Misty pour aller faire un tour elle aussi. Elle nous rend toutes invisibles. On suit Misty qui monte. On va visiter pendant qu’il se tape sa pouf. Des gros bras surveillent le solarium depuis une galerie. La chambre d’Ehran c’est celle du fond à gauche : Misty a fait parler sa conquête. Pratique ! On aura pas besoin de chercher trop longtemps. Sauf que Crow détecte une protection magique sur la porte du mec.

Crow propose de visiter la chambre d’à côté, du coup. Hop ! Petit crochetage. Oh merde… la porte fait un bruit pas possible. Le troll qui dormait se réveille, se lève en ronchonnant et referme la porte. Heureusement qu’on est invisible… ouf. Vu qu’on est à l’étage, on fait les autres chambres.

Bon, l’étage, c’est fait. Rien de passionnant. On redescend au sous-sol. Cette fois, y a un mec qui sort de la salle de gauche du PC sécurité, regarde les écrans et retourne dans sa pièce. Il y a 6 deckers qui bossent. On se faufile jusqu’à la salle serveur. Encore un petit crochetage et nous voilà dans la salle. Personne nous a repérées a priori. Vite, je me connecte. Après avoir passé un certain temps (5 minutes), je trouve les codes et je les copie.
Avant de sortir du système, je programme une boucle temporelle sur les caméras, déclenchable au moment opportun. Je raconte ce que j’ai fait aux filles. Il est temps de se barrer. Je referme la porte à clef. Et on se casse. Misty n’a pas fini son affaire quand on atteint le salon de réception.

Quand il revient, on se moque de lui un peu et on s’en va du bâtiment. On se raconte nos aventures dans le van.
Avatar du membre
Telenn
D6
D6
Messages : 56
Enregistré le : 04/04/2014 à 22:20
Localisation : 1d6

Re: Dans le neurone de Black Cat

Message par Telenn »

Retour vers le passé (22/10/2021)

Fauteuil confortable dans le coin de la pièce : check. Petit coussin : check. Les gros bras pas trop loin : check. Je peux me connecter et faire mes recherches tranquille.
Dans le désordre, je trouve des trucs dans le Jackpoint. Le sceau en forme de bouffon correspondrait à un dénommé The Laughing Man. En tout cas c’est son pseudo sur les forums. Il est siphonné et cynique, et un tantinet complotiste. Il intervient sur des thèmes peu communs, mais ressemblant aux thèmes touchés par Ehran. Son phrasé est archaïque. Il est tour à tour agressif, insistant et dérisoire. Il est surtout insistant quand il parle de l’Ennemi.
Tout ça m’a pris environ une heure je dirais. Je raconte aux autres ce que j’ai trouvé et pouf ! Meryna s’évanouit. Crow a l’air de se concentrer sur elle. Elle doit encore faire des trucs en astral. Un stimpatch ne sert à rien. Apparemment un lien va de Meryna au sceau de l’enveloppe.

Crow tente une manipulation magique. Elle se prend un contre coup et tombe à terre. Au même moment, Meryna se réveille. Elle a l’air d’avoir vécu un truc. Sauf que je comprends que dalle à ce qu’elle baragouine. Heureusement, Crow émerge et fait une traduction en simultané. Apparemment, Meryna parle en sperethiel. « Vous êtes qui ? Mon épée elle est où ? C’est quoi ce bordel ? » Avec ses amis les Chasseurs, elle cherchait un truc mais ne sait plus quoi. Selon elle, on a des habits bizarres. Misty lui montre son tatouage : Meryna identifie l’alphabet « terran ». Elle parle ensuite des « Autres ». C’est l’Ennemi. Quelqu’un lui montre la dague que le Caméléon a piquée. Pour Meryna c’est la dague de Cara Fahd. What ?
Elle me regarde de travers. Ah non, c’est mon arme qui la dérange. Apparemment elle en a déjà vu mais en plus rouillé. Voilà qu’elle parle d’Horreurs après avoir comme un instant de terreur. Ça me fait penser au blob à 3 yeux : en le voyant, Meryna se barre en courant.
Je viens de comprendre un truc… Les traductions simultanées ont eu des lacunes apparemment. En fait, Meryna n’était pas Meryna pendant cette conversation. On dirait que quelqu’un avait pris possession de son corps. Ce quelqu’un a dit s’appeler Meryn Durden : un mec.

J’en ai oublié de finir de boucler mes recherches avec tout ça. 1 heure passée sur le darknet. Je pense avoir trouvé une piste mais rien de concluant. Je garde mes résultats pour plus tard si je trouve d’autres critères à mixer.

Et pendant que je boucle mes data, Misty a une vision. Une ville flottante avec un truc pour faire atterrir dessus. Des hommes-lézards qui se font tuer par d’autres métahumains dont des nains et des elfes. Des cris de douleur des lézards et de créatures qui vivent dans la pierre… Misty a les yeux qui pleurent des larmes de sang. Fahran touche le « sang » qui se propage et se déplace sur son bras. Ses yeux deviennent noirs. L’huile noire sort de ses yeux et se mélange de manière harmonieuse avec le « sang » avant de se faire absorber par les pores de sa peau. Misty a toujours des traces de sang sur la figure.

Je suis encore en train de travailler dans la Matrice, sans écran, et pourtant Fahran me dit d’aller moins vite sur ma recherche… Alors qu’il voit rien de ce que je fais. Sauf quand je lui fais un doigt et qu’il réagit. Du coup je lui demande quelle recherche je suis censée faire. Il me dit « mais j’en sais rien. Hé MistMind faut que t’enlèves ta veste, j’ai trop chaud… » What ?

J’arrête de faire des trucs un peu persos parce que je sais pas ce que l’autre peut voir. En revanche je pense aux Otakus.

Hein ? Parlainth ? C’est quoi ça ? Ah ok, faut que je recherche ça maintenant. Oui maître ! Bon ok, je me replonge dans la Matrice. J’y trouve des dossiers de recherche de la Fondation Atlante. Parlainth serait un lieu mythique qui aurait existé au sein de l’Atlantide.

MistMind ramène sa fraise : « il faut qu’on fasse le run dans la journée comme ça y aura pas de soirée » … Pas mal !

Allez au lit tout le monde. Demain : grosse journée.

Au petit dej le lendemain, je balance l’info que j’ai trouvé sur Parlainth. Les autres réagissent plus ou moins. Déjà qu’ils sont pas vifs en journée, mais alors au réveil…

Il est temps de finir la mission. On va chez les YET. Un dernier petit tour de repérage par les magiciens qui annoncent que quelques gusses travaillent dans la salle informatique.

Après avoir fait un nouveau tour, les autres décident de passer par le toit. Donc hop lévitation par Crow. La porte de l’étage est fermée, de l’intérieur. J’ouvre la porte. On rentre dans le bloc de clim puis on se faufile dans les conduits d’aération. Avant, je lance ma boucle vidéo. A priori, ça fonctionne.

Alors qu’on progresse en silence, Misty tousse. Bien joué ! Des fois je me demande s’il ne bosse pas pour l’ennemi… Des portes claquent. Misty me fait signe de surveiller les arrières. Je me cale contre le mur et je surveille en particulier l’escalier. Fahran éteint les lumières. Meryna sèche le mage avec des fléchettes. Puis le troll garde du corps tire sur elle et sur Fahran qui réplique. Ça fait du bruit… On va avoir des ennemis sur le dos bientôt…

Le troll est séché mais des tirs arrivent du bas. Meryna achève le mage. Fahran va à la porte d’Ehran et décide d’aller défoncer le mur de la chambre du troll. Il dépose la lettre par le trou pratiqué. Puis nous partons. Mais d’abord Crow jette une grenade dans les escaliers.

On se casse par le toit. Et Crow nous fait léviter pour descendre. On rejoint le van. C’est à ce moment que des poseurs elfes débarquent d’un autre van et mitraillent les YET. Nous on se casse chez DSI pour pirater le système. N’empêche, c’est bien orchestré cette mission !

Entrée dans le système : ok. Programme lancé : ok. Je dois attendre un peu mais enfin une brèche se fait qui permet de laisser passer les données. C’est assez impressionnant et même assez beau. Le code est vert fluo, en elfique très ancien, avec une syntaxe archaïque avec une tendance monstrueuse. Comment je peux le savoir ? Aucune idée. Mais c’est ce que je ressens en voyant les images danser dans le système de DSI. Et ça continue : transaction de vente en liquide, et tout part en sucette à toute vitesse. Des échanges de Nuyens se font. Tout a été siphonné et injecté sur un compte. Qui ? Je sais pas. Mais s’il se fait choper, il est dans la merde… Je me casse.

On a rendez-vous avec le Johnson qui sait tout ce qui s’est passé et comment… En même temps, ça ne me choque plus. Tout le monde sait tout ce qu’on fait avant même qu’on le fasse. À part nous évidemment. En attendant, on se fait quand même 36000¥ de plus.
Répondre

Retourner vers « Earthdawn - Shadowrun »