Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Magie, mystère et danger dans un univers médiéval-fantastique pimenté d'une pointe de Science-fantasy.

Modérateur: Taho

Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar daegron » 26/10/2008 à 18:18

Une calme brise chatouille les oreilles velues du tigré alors que la compagnie chemine d'un pas détendu le long des routes qui mènent en Altharie. Le pas lourd du chaam armuré à son côté, fier et silencieux commandant des troupes d'Amarwen, est un appui moral au milieu des sirénéens en armes.

Certes Reï, le chasseur de la forêt occidentale, commence à connaître et apprécier nombre d'entre, qui ont vite reconnu en lui le compagnon enjoué qu'il sait être. Sans la présence de son vieil ami, toutes ces troupes lentes, ces mouvements organisés, seraient bien ennuyeux.
Sigfried et ses épéistes forment une troupe plus mobile, plus au goût du feïliwahn, mais leurs codes, leur attitude, toute cette rigidité lui échappe complêtement. Le guerrier en lui s'interroge, se demande comment des centaines d'hommes peuvent réussir à frapper comme un seul ?

[Le retour vers le duché d'Amarwen se passe sans encombre], à chacun manquera un ami emporté dans la tempête des batailles, mais les décennies de guerre contre le maître de Komorrash prennent fin aujourd'hui, et ils peuvent maintenant chanter à la victoire, et aux vivants.

Plus de kommoréens à combattre, de frontière à surveiller sans relâche. Tous vont pouvoir reprendre le souffle d'une vie plus calme, sans être malmenés par les vents des batailles.

Nombreux sont ceux qui se demandent ce qu'ils vont faire maintenant ? Que peut-il advenir d'un guerrier dans un monde en paix ?
Certes, [certains des dirigeants] ont disparu, il faudra bien des hommes pour pister leurs traces, et remettre de l'ordre dans les cités komoréennes, mais c'est l'heure de songer à après la guerre, à la nouvelle vie qui s'offre à eux.

Comme l'ensemble de la compagnie, en chemin, le chasseur réfléchit. Il se demande combien de temps il va devoir se cacher du Dragon. Hagen, le Cheval Fou, Maître du nouvel Empire Sirénéen, lui a promis qu'il interviendrait en sa faveur auprès d'Esserid, mais qui sait comment cet être pourrait réagir. Des millénaires d'isolement l'ont rendu inhumain.

A quoi pourrait-il s'occuper dans ces contrées civilisées ?
-"si villisées ...
-Ils doivent pas avoir de jardin médicinal dans le duché, avec le gorna et ses forges ...
"
Il sourit, pour lui-même
-"pourquoi pas en apprendre plus sur leurs stratégies, ça a l'air efficace, à défaut d'être marrant.
Et ce serait peut-être le moment de creuser ces histoires de chaons, avec des milliers d'année d'histoire, ils doivent bien avoir quelques sources.
Mais j'imagine que ça va être difficile à Amarwen ...
"
Avatar de l’utilisateur
daegron
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 1457
Inscription: 22/05/2008 à 18:25
Localisation: de Rhône en Seine, toujours à l'ouest

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar Serre-Rouge » 11/11/2008 à 14:57

Sylriss va enfin pouvoir se consacrer à son artisanat, la gérance de son duché. Et surveiller la jeune princesse de Fegda !

Mais avant cela, il préfère attendre le retour d'après guerre pour se lancer dans ses projets. Deux trois lichées d'alcool Korhosive, et le conseil de guerre se transformera en conseil de paix. Savoir comment rétablir cette contrée qu'était les plaines ténébreuses en plaines verdoyantes. S'assurer de ne pas laisser cette région aux mains d'ancien soldats en manque de combats, ou en proie a l'alcool avec des syndromes d'apres guerre...
De plus, la superficie de l'Empire vient de doubler. Mais pas ses dirigeants. Les guerriers vont laisser place aux ambassadeurs, diplomates, commerçants, etc. Autant se consacrer à la gérance de son duché, ses races de chevaux, son alchimie, etc.

Mais pour le moment, Sylriss marche aux cotés de ses hommes, de ses amis.
Dernière édition par Serre-Rouge le 13/11/2008 à 01:22, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Serre-Rouge
D10
D10
 
Messages: 390
Inscription: 20/05/2008 à 18:45
Localisation: Carquefou

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar Taho » 11/11/2008 à 23:22

Les guerriers fourbus mais victorieux ont beaucoup de travail avant de s'en retourner chez eux. La capitale des plaines ténébreuses est rasée et son nom interdit. Les Sirénéens déchus sont passés au fil de l'épée un par un. Les prisonniers de guerre doivent travailler d'arrache pied, sous la surveillance ferme des soldats victorieux, mais aussi des orientaux. les anciens opprimés se font bourreaux et s'assurent que les Kommoréens accomplissent sérieusement leur tâche.

Les Chaams en fuite n'ont pas été poursuivis au-delà de la Catharie. Les Cénéens ont été libérés et ont repris leurs droits sur leur pays, mais la défaite cuisante qu'ils ont subi face aux Chaams les a grandement affaiblis. Nombre d'entre eux ont trouvé la mort pendant l'assaut, et déjà, les chefs des clans approchent l'Empire pour récupérer les prisonniers et les gracier afin que leur lignée soit réétablie après tous ces siècles d'âpres combats.

Le nouvel Empereur Haguen supervise les opérations et a négocié les pourparlers avec l'Empire Iten-Kiosai auquel revient une partie des terres du Nord de Kommor. L'Impératrice Sakura déclare cette région qui lui est offerte libre et demande à ce qu'elle-même et Haguen assignent chacun un gouverneur qui se chargeront à eux deux de faire régner l'ordre et la paix afin que ce lieu devienne le centre du commerce entre les deux grands Empires.

Les trois gantelets ne se quittent pas beaucoup pendant cette période, car Haguen souhaite conserver ses fidèles alliés à ses côtés. Il vient à apprécier leur franc parler et sa confiance envers eux grandit. Erog est, lui, rentré à Sirennen pour annoncer la victoire ainsi que son abdication. Haguen devra bientôt le suivre pour être couronné. Le corps d'Arthéon Erogas a été rapatrié avec honneur jusqu'à sa cité par Erog lui-même. Kira de Vennetach demeure aux côtés de Haguen, mais de Cid de Misard, personne n'a retrouvé la trace : il a tout bonnement disparu, et même son fils Aldir ne sait pas où le trouver. Merril a regagné Fegda, laissant sa soeur Siléanne s'occuper des affaires des Fegda en Kommor, ou plutôt, à l'Ouest de l'Empire comme il est maintenant coutume de dire.

Haguen envoie une missive à Balnéa pour plaider la cause de Reï, comme il l'a promis. Tous résident dans un camp autour duquel commence à se dessiner une nouvelle cité à cheval sur l'ancienne frontière : la futur capitale de l'Empire.

C'est là qu'Haguen fait convoquer ses deux alliés, Reï et Sylriss.
Avatar de l’utilisateur
Taho
M. Propre
 
Messages: 1079
Inscription: 30/04/2008 à 23:30
Localisation: Aubervilliers

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar Serre-Rouge » 12/11/2008 à 00:54

Les deux hommes-animaux se rendent ensemble aux quartiers du nouvel Empereur.
Avatar de l’utilisateur
Serre-Rouge
D10
D10
 
Messages: 390
Inscription: 20/05/2008 à 18:45
Localisation: Carquefou

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar daegron » 12/11/2008 à 11:35

En marchant tranquillement, Reï, enthousiaste, se demande à quoi il vont s'occuper aujourd'hui.
Les dernières semaines ont étés particulièrement chargées, et chaque journée bouscule les prévisions de la précédente.

Il regarde Chayheul
-"qu'est-ce que ça va être aujourd'hui ?
J'viderais bien une petite place forte, à l'ancienne "
il sourit, dévoilant ses crocs

-Ou une chasse au déchu ? traquer un de ces bâtards en fuite, ça pourrait être bon aussi,
il se détends les épaules d'un mouvement souple

-J'ai besoin de me dérider les pattes"
Avatar de l’utilisateur
daegron
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 1457
Inscription: 22/05/2008 à 18:25
Localisation: de Rhône en Seine, toujours à l'ouest

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar Taho » 12/11/2008 à 21:52

La vaste tente d'Haguen, placée au centre du camp, commence à se dessiner à l'horizon. Les lieux sont calmes, un grand nombre de soldats sont en patrouille ou mobilisés dans certains lieux sensibles de Kommor. Ceux en permission restent rarement dans les parages et s'en retournent à l'Est pour retrouver leurs familles et dépenser leur butin de campagne.

A l'entrée de la tente, deux gardes d'élite armés de lances s'écartent pour les laissés passer. Un maître-chien est assis à côté de l'un d'eux, caressant la tête de deux molosses muselés portant des pièces d'armure de cuir clouté qui grognent à l'approche des deux visiteurs.
Avatar de l’utilisateur
Taho
M. Propre
 
Messages: 1079
Inscription: 30/04/2008 à 23:30
Localisation: Aubervilliers

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar Serre-Rouge » 13/11/2008 à 01:18

L'homme lezard se penche un peu et essaye de calmer les deux chiens avec quelques mots en athaïan. Puis se relève pour saluer les trois soldats.
- Bonjour jeunes gens. L'Empereur est-il occupé à l'instant ? Devons nous attendre quelques instants ?
Avatar de l’utilisateur
Serre-Rouge
D10
D10
 
Messages: 390
Inscription: 20/05/2008 à 18:45
Localisation: Carquefou

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar Taho » 13/11/2008 à 09:57

Les deux gardes se mettent de profil et l'un d'eux déclare sur un ton solennel :

"L'Empereur vous attend. Vous pouvez avancer."

Les chiens relâchent leur garde et s'allongent, apaisés.
Avatar de l’utilisateur
Taho
M. Propre
 
Messages: 1079
Inscription: 30/04/2008 à 23:30
Localisation: Aubervilliers

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar daegron » 13/11/2008 à 11:10

Après un bref salut aux gardes et un regard attristé envers les chiens muselés,
Reï, à la suite du Chaam, pénètre dans la tente, impatient.
Avatar de l’utilisateur
daegron
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 1457
Inscription: 22/05/2008 à 18:25
Localisation: de Rhône en Seine, toujours à l'ouest

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar Serre-Rouge » 13/11/2008 à 18:31

Sylriss avance vers l'interieur de la tente, dans le meme pas que Reï
Dernière édition par Serre-Rouge le 13/11/2008 à 21:20, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Serre-Rouge
D10
D10
 
Messages: 390
Inscription: 20/05/2008 à 18:45
Localisation: Carquefou

près

Messagepar daegron » 13/11/2008 à 19:20

Quand les deux compagnons s'engagent, Reï s'arrête brievement,
-"Vas-y devant, rentre, t'es chez toi après tout"

Il sourit et s'engage après le chaam, s'inclinant à son tour pour passer la toile épaisse de la porte.
Avatar de l’utilisateur
daegron
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 1457
Inscription: 22/05/2008 à 18:25
Localisation: de Rhône en Seine, toujours à l'ouest

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar Taho » 13/11/2008 à 22:03

Les deux hommes-animaux font leur entrée. La chaise surélevée, derrière laquelle est accrochée une immense bannière aux couleurs de l'Empire, est vide. L'Empereur l'a quittée et se tient près d'une table à leur droite, de dos. Sans doute est-il en train d'étudier des plans ou des rapports logistiques de son armée.

Soudain, il les entend et se retourne, un morceau de jambon pendu à sa bouche.

"Ah ! Ch'est vous, les gars, fait-il avant d'avaler bruyamment. Venez-donc, il y a trop à bouffer pour moi."

Il leur fait de grand signes pour qu'ils approchent de la table où sont étalées des victuailles à ne plus savoir qu'en faire : du pain frais encore chaud, des pâtisseries dorées à la viande ou au fromage, de la charcuterie, des fruits, du miel, des tomes immenses flairant à plusieurs mètres, des viandes rôties, baignant dans des sauces épaisses aux parfums enchanteurs.

"Je vous jure, incroyables, les valets ! Ils ont l'impression que, d'un seul coup, puisque je suis empereur, je vais manger deux fois plus... N'importe quoi ! Allez, servez-vous !"
Avatar de l’utilisateur
Taho
M. Propre
 
Messages: 1079
Inscription: 30/04/2008 à 23:30
Localisation: Aubervilliers

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar daegron » 14/11/2008 à 23:14

Reï s'approche aussitôt du buffet, doublant son ami au passage.
Il salue Haguen sans le regarder, soulève d'une griffe une tranche de viande cuite à point, l'observe rapidement et, d'un air déçu, continue :

-"toujours cette manie de cuire vos viandes, ça va vous rendre malades un jour
Il scrute les mets entassés, les narines frémissantes

-allons pour le fromage alors, celui là, à l'odeur, il a l'air d'avoir du goût"

Sans plus de formalités, il déchire un morceau de pain, sauce le sang écoulé d'un faisan, et trempe le tout dans l'une des sauces à rotis, qu'il porte à ses narines pour en reconnaître les ingrédients.

Son visage s'assombrit un instant, il sort une griffe et se gratte sous l'oreille, intrigué
-"Tiens, marrant, j'arrive pas à tout retrouver, ça sent rudement bon en tout cas !"
Avatar de l’utilisateur
daegron
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 1457
Inscription: 22/05/2008 à 18:25
Localisation: de Rhône en Seine, toujours à l'ouest

Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar daegron » 20/11/2008 à 15:28

Le tigré finit sa bouchée lentement, en regardant ce à quoi s'intéresse l'empereur.

-"A quoi tu travailles là ? tu voulais nous voir ?"
Dernière édition par daegron le 20/11/2008 à 19:32, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
daegron
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 1457
Inscription: 22/05/2008 à 18:25
Localisation: de Rhône en Seine, toujours à l'ouest

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar Taho » 20/11/2008 à 16:26

Haguen avale son jambon et répond :

"Ben non, j'étais en train de bouffer, je faisais rien de spécial, mais en effet, j'avais un truc à voir avec vous."

Il s'écarte des victuailles et vient se poster devant une carte nouvellement dessinée de l'Empire.

"Voilà le territoire de l'Empire."

Il pointe avec une baguette de bois une petite zone en plein coeur des terres impériales, près d'une rivière.

"Ca, c'est Amarwen, Chahyeul. Maintenant, il n'y a plus rien à l'Ouest, et je pensais doubler tes terres à cet endroit là pour que tu contrôles la rivière sur une distance plus longue. La capitale ne sera pas loin du fleuve, de nombreux bien commerciaux vont donc transiter par le port de ton duché, et tu auras besoin de terres pour accueillir les habitants qui afflueront grâce au commerce qui fleurira dans cette région. Je préfère donner ça à des hommes de confiance aux côtés de qui j'ai combattu. La famille Fegda a donné son accord et ses chaleureuses recommandations."

Il lève la baguette jusqu'à la frontière nord de l'Empire.

"Et toi, Reï, tu parles l'endosai ? Ou un peu d'oriental ? J'ai besoin d'un homme de confiance pour être l'administrateur de cette région. Le commerce apporté par les Ishin rendra cette région très riche et son seigneur très puissant. J'aime autant donné cette chance à quelqu'un de confiance, un qui ne me trahira pas, ou en tous cas pas dans le dos avec un poignard. Si un jour tu as envie de te plaindre, tu viendras toi-même me mettre ton poing dans la gueule, ce poing là, j'ose imaginer, et c'est exactement ce que je recherche... La franchise, pas le poing dans la gueule."

Il sourit et pose ses mains sur les épaules des deux compagnons.

"Qu'en pensez-vous ?"
Avatar de l’utilisateur
Taho
M. Propre
 
Messages: 1079
Inscription: 30/04/2008 à 23:30
Localisation: Aubervilliers

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar Serre-Rouge » 20/11/2008 à 20:36

-Oula, de grosse responsabilités ! Je veux bien si seulement j'ai droit a des cours un peu plus poussés d'administration. Car là, je vais me faire avoir par le premier commerçant qui voudra une propriété. Et sinon, dit-il en scrutant un peu plus le buffet t'aurai pas du pouce à manger ? ... Je plaisante, j'aime pas ca, ca à pas bon goût... Ca va etre dur de scotché le tigré par là haut. Mais t'as un bon argument ! Il devrai y avoir pas mal de bambous par là bas !!! Le grand Chaam rigole franchement et gobe trois quatre raisins.
Avatar de l’utilisateur
Serre-Rouge
D10
D10
 
Messages: 390
Inscription: 20/05/2008 à 18:45
Localisation: Carquefou

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar daegron » 22/11/2008 à 23:35

Reï sourit à la remarque de l'alchimiste, mais,les oreilles vers le bas, son expression est songeuse,
-j'sais pas trop pourquoi t'as pensé à moi ...
j'dis pas qu'c'est pas sympa, au contraire, mais qu'est ce que tu veux qu'je foute en tant qu'administrateur, je sais pas aligner deux chiffres ...
Le commerce c'est pas vraiment mon truc non plus en fait,
j'dit pas que ça me tenterai pas de rebouger par là bas, à part leurs tarés qui balancent des étoiles en fer, j'avais bien aimé le coin,

il regarde Chayheul en secouant la tête,
-et les bambous ...
j'pourrais accompagner ton gus, et le garder sous les yeux, mais pour ce qui est de la gestion ben, ça me parait un peu compliqué tout ça,
tu sais, moi les maisons en dur, je m'y ferais jamais, à la rigueur si ça me permettait de continuer à voyager,
mais j'imagine que les gens auront besoin de me voir, pour parler de leurs petites affaires ..."


"quoi que, le temps que ça se calme à l'ouest, ben ..."

-"en plus je parle aucune des langues d'Iten Kiosaï, c'est sûr, j'pourrais apprendre, mais bon ...
De toute façon, faudrait qu'j'en parle à Katt, et aux gamins, leurs potes sont au village
"
Avatar de l’utilisateur
daegron
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 1457
Inscription: 22/05/2008 à 18:25
Localisation: de Rhône en Seine, toujours à l'ouest

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar Taho » 23/11/2008 à 16:59

Haguen semble soudain rattrapé par la réalité.

"C'est vrai que vous autres n'avez pas la même éducation que chez nous... Mais tes paroles me font entrevoir une solution. Que penserais-tu d'agir pour moi à travers l'Empire ? Parfois le Nord, parfois le Sud ou l'Ouest, je pourrais t'envoyer, avec des diplomates, des experts, dans les situations de crise. Tu pourras assurer la sécurité de mes émissaires et t'assurer de leur loyauté. Ainsi, tu voyageras un peu partout dans l'Empire, tu verras du pays et ne risque pas de t'ennuyer. Cela ne m'empêchera pas de te nommer à un titre adéquat avec des terres, mais tu n'auras qu'à laisser un administrateur gérer tes biens et tes bénéfices au mieux. Cela te convient-il mieux ?"

Il se sert une assiette de victuailles et retourne s'asseoir sur son siège sous la bannière des Mehrac et celle de l'Empire.

"Ce serait mieux pour toi d'avoir ta famille ici, en sécurité, tant que le seigneur Sirennak n'a pas été amadoué quelque peu. Je commence à me dire que ce sera le meilleur poste pour toi si tu ne souhaites pas moisir dans une cité, et un atout majeur pour moi. Nombreux sont ceux qui essayeront de me trahir, ou qui voudront se tailler une partie de l'Empire pour eux-mêmes. Avoir un allié, quelqu'un de confiance, patrouillant les lieux pour débusquer les traîtres et les profiteurs serait parfait."

Puis il se tourne vers Sylriss.

"Quant à toi, ne te fais pas de soucis pour les chiffres. Tu as un bon serviteur, d'après les Fegda, il t'aidera pour toute la paperasse. Ce que j'attends avant tout de toi, c'est pacifier la région et maintenir l'autorité de l'Empire. Nous ne garderons pas tous ces prisonniers de guerre éternellement, certains finiront par s'intégrer à l'Empire, et il me faut des hommes de confiance pour m'assurer qu'ils ne tenteront rien de stupide."

Il se frotte le menton un instant avant de lancer : "Êtes-vous avec moi là-dessus, mes amis ?"
Avatar de l’utilisateur
Taho
M. Propre
 
Messages: 1079
Inscription: 30/04/2008 à 23:30
Localisation: Aubervilliers

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar daegron » 24/11/2008 à 14:39

Reï a l'air embarrassé, il se frotte le visage, comme pour s'aider à réfléchir.
C'est en pesant chacun de ses mots, presque hésitant, qu'il reprends
-" L'idée est plus que tentante, découvrir des gens, du pays, filer un coup de main à reconstruire ton p'ti village, et avoir encore un peu d'action de temps en temps ...
ça peut me plaire,
t'as raison pour ce qui de rester en sécurité par ici, ça me dérangerait pas non plus ...
mais j'ai peur que les responsabilités qui vont avec ne soient pas vraiment faites pour moi.
- Filer un coup de patte en temps de crise, pour ça, tu pourras toujours compter sur moi.
- Mais être toujours là, où et quand t'en as besoin, ben, j'ai peur de m'sentir vite emprisonné. J'veux voir mes gamins grandir tu sais.
"

Il regarde alors l'Empereur, et, tentant de soutenir la brûlure intense de la flamme sirénéenne qui habite son regard, ajoute :
-" si j'serais toujours heureux, et honoré, d'être ton allié, ton ami, jamais, tu m'entends, jamais, je s'rais un outil.
- Crois bien que ça remet pas en cause l'estime que je peux avoir pour toi, mais même dorée, j'ai du mal avec les chaînes ..
."

Il reprends un visage plus serein, et avec un sourire non feint, se frottant le crâne de sa main gantelée, continue,
-" Bon, après, c'est vrai que c'est plutôt tentant quand même ..."
Dernière édition par daegron le 18/07/2009 à 15:26, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
daegron
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 1457
Inscription: 22/05/2008 à 18:25
Localisation: de Rhône en Seine, toujours à l'ouest

Re: Sylriss, Reï : l'Altharie après la guerre

Messagepar Serre-Rouge » 25/11/2008 à 01:58

-Je suis avec toi Haguen ! Dis alors le Chaam en lançant sa main entre ses compagnons de gantelet, dans un appel à la poignée de main.
Avatar de l’utilisateur
Serre-Rouge
D10
D10
 
Messages: 390
Inscription: 20/05/2008 à 18:45
Localisation: Carquefou

Suivante

Retourner vers Les Chroniques de la Sphere

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité