Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Modérateur : RossVell

Répondre
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Séance du 21 mai 2019

LE GROUPE. des enfants entre 10 à 14 ans
Tiza (Moha) : Marie
Lev : Greg
Sybil : Mael
Zudurdag (Nain) : Camille
Augur : Philip

Gareth et Lise sont deux enfants avec qui ont est amis. Dans le village, nous sommes 7 enfants proches en âge sur seulement 20 logis, c'est curieux. Il y a égaleme 4 enfants entre un et cinq ans

Nos parents sont d'anciens aventuriers qui vivent ici tranquillement, loin de la politique des grandes villes. Les autres habitants ne sont pas des aventuriers. On est tous né là. Le village a été fondé il y a 15 ans environ.
Wapiya, Shamane Moha, grand père de Tisa, vient du sud de l'Empire, d'une culture très différente. Les parents de Tisa sont chasseurs
Le père de Lev est le patron de l'auberge du Sanglier Noir, sur la route à la sortie du village.
Yandrim, forgeron nain du village, est le père de Zudurdag
Le père de Sybil est bucheron;
Mon père est ébéniste et accéssoirement croque-mort (il fait les cercueils et aide à enterrer les morts. ma mère l'aide en faisant la toilette des morts et elle fleurit aussi les tombes.

C'est bientôt l'époque des semailles, on attend Perainion, le prêtre de Péraine, qui vient bénir les semences et va présider à notre rituel de passage à l'âge adulte, où l'on va nous laisser collectivement passer une nuit en forêt pas très loin du village.
Le soir de la cérémonie, je prends un petit couteau. Nos parents nous accompagnent à la sortie du village et le prêtre nous lâche dans les bois, près d'une clairière. Personne n'est inquiet.
La nuit s'installe dans le bois inquiétant. Zudurdag n'est pas très à l'aise mais ne le montre pas trop.
Tiza essaye de faire un feu mais n'y arrive pas, mais ses étincelles nous dévoilent un magnifique papillon. Il nous laisse totalement subjugué par sa beauté et on le suit, hypnotisés pendant quatre heures.
On sort de l'hypnose quand Tiza se fait mordre par un serpent à la jambe, ce qui la paralyse légèrement.
En cherchant des plantes pour soigner la blessure, on tombe sur un reste de campement jonché de corps en sang. Tout est silencieux. ça sent la charogne. Les corps sont là depuis plusieurs jours, à moitié dévorés après avoir été tués, ce sont des petits corps, des gobelins et orques massacrés. On ne trouve aucune arme, même pas de flèches.
On se rend compte que Gareth n'est plus avec nous.
Zudurdag comprend que leur camp a été attaqué et que leurs armes ont été volées, des choses ont été emmenées, peut-être des corps.
Sybil trouve une dague profondément plantée dans un ventre.
A ce moment surgit un chien de guerre blessé, il a l'air enragé et saute sur Sybil qui l'esquive.
Zudurdag ramasse un gros cailloux.
Je dégaine mon couteau pour le lui planter dans le flanc, mais je rate le chien.
Le chien attaque Tiza qui s'était interposée et la mord profondément, elle ressent une vive douleur.
Sybil attaque le chien avec la dague qu'elle a ramassée mais elle le rate.
Zudurdag tape avec son caillou mais le rate aussi.
Moi je le blesse légèrement avec mon couteau. il couine et se retourne vers moi
Tiza étudie la situation.
Lev se jette sur le chien et tire sur la flèche barbelée en arrachant les viscères du chien qui s'effondre en mourant.
Zudurdag trouve que la flèche ressemble à une flèche orque.

On entend la foudre qui s'abat sur un arbre, les nuages s’amoncellent et la pluie arrive.
On cherche un abri sous la pluie et on retrouve Gareth qui errait dans les bois après s'être un peu assommé.
On trouve un aplomb rocheux qui forme une petite grotte dans laquelle on s'abrite.
On allume un tout petit feu pour se rassurer. Je monte la garde.
La pluie cause un glissement de terrain qui fait s'effondrer les rochers sur l'entrée de la grotte qui est bouchée.
On commence à enlever les cailloux effondrés. un énorme rocher doit être dégagé pour pousuivre.
Notre effort collectif nous permet de pousser le rocher qui dévale la pente. mais il faut encore agrandir le trou pendant 6 à 7 heures pour pouvoir enfin sortir
On dort à tour de rôle.
Une fois sorti on essaye de trouver la direction du village. Après 5 à 6 heures de marche, on arrive enfin à proximité du village, mais on voit et on entend des corbeaux qui tournent. On voit aussi un panache de fumée dans le lointain. On accélère le pas.
On voit plusieurs maisons calcinées, des soldats sont là, des gens à cheval, de nombreux corps au sol, les soldats viennent vers nous, on voit quelques corps d'orcs aussi.

Nos parents ont été massacrés par des orcs, ainsi que le prêtre Pérainion. C'est un carnage.
il y a des prêtres de Boron et des chevaliers Golgarien, des nobles : le baron de Nasche Kelle et son fils et un mage
Le prêtre s'approche de nous. Le destin a frappé nous dit-il. Nos parents ont rejoint les cavernes de Boron. Il n'y a pas de survivant. Il dit qu'il prendra soin de nous.
Je leur demande d'aller venger nos parents en faisant la chasse aux orcs. Il me promet de le faire.
Tiza demande à voir le corps de ses parents.
Sybil demande à aider à enterrer les morts et je me porte volontaire aussi.

On nous dit que l'attaque des orcs a eu lieu à l'aube.
Je demande à la chevalier Golgarien si les orcs font toujours comme ça partout où ils passent; elle répond que c'est souvent le cas. peut-être est-ce la faim qui les a emmenés là.
Je suis volontaire pour les aider à pourchasser les orcs, mais ils disent que je suis un peu jeune pour l'instant, mais ça viendra.
Je récupère une dague orc, les armes n'ont pas de signes distinctifs.
Tiza entend une conversation entre le baron et le mage. Le mage dit que tout cela parait étrange, le baron dit que non.
Tiza va parler au mage. Elle lui dit qu'elle veut être magicienne. il prend sa main et prononce quelques paroles et lui dit qu'elle pourrait être douée pour cela.
Zudurdag va voir le Chevalier Golgarien. il lui demande s'il peut lui enseigner le maniement des armes. le chevalier lui répond de manière condescendante qu'il ferait mieux de s'engager dans l'armée du baron ou de rejoindre un atelier de forgeron.
Lev va voir le fils du Baron qui reste sur son cheval à parcourir le village de long en large en scrutant tout. Il est très aux aguets, comme s'il cherchait quelque chose. Il est très hautain. Il demande sa protection pour les filles survivantes de notre groupe.
Le baron s'approche et donne sa parole qu'il s'occupera de nous.

Après avoir enterré tout le monde, il nous emmène avec lui vers l'ouest, puis le nord pour aller jusqu'au château de Nasche Kell. On entend quelques discussions en route. Le mage veut emmener Tiza avec lui. Le Baron accepte.
Les autres nous sommes emmenés à un orphelinat géré par les prêtres de Boron.
On apprendra que ces attaques ne sont pas fréquentes, les orcs attaquant plutôt des fermes isolées, ils ne sont jamais allés aussi loin au sud, mais ils font de fréquentes incursions dans la forêt.
Il y a une grosse chasse à l'orc qui a été organisée, mais aucune grosse troupe orc n'a été localisée.

Pour la suite, il va se passer 6 à 7 ans et on reprendra quand on aura la vingtaine. Le baron est attentif à notre devenir, donc on ne manque pas de grand chose.
Au fil des années, Lev sera le lien entre nous tous, mais nous perdrons contact avec Gareth.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur le Golgarien

Message par xipehuz »

Séance du 13 Juillet 2020
Suite à un crash de mon appli de prise de note, j'ai perdu une partie de mes notes de cette soirée là.

J'ai 20 ans, j'ai fini mon noviciat il y a 2 ans
J'ai gardé un contact épistolaire avec mes anciens amis Lev et Tissa.

Une semaine de tournois pour l'anniversaire du baron, évènement exceptionnel !
Le grand prêtre est malade et je suis le seul dispo pour aller ouvrir la cérémonie du tournois.

Sybil est sur place, à la taverne de la Rose Féroce, ou il y a des combats de gladiateur, de la drogue et du sexe
Zudurdag a été envoyé par son patron pour apporter les récompenses du tournois, dont une superbe épée. Il se fait dépouiller par une bande de brigands qui lui ont tendu embuscade
Lev a été envoyé en avance par son père le chevalier BrasBlanc et il se fait aussi dépouiller par les brigands
Tiza doit récupérer un exemplaire du bestiaire étrange

Les brigands ne détroussent que des gens riches.
Lev sait que notre ancien village a été de nouveau occupé peu de temps après le massacre par de Nouveaux villageois

On se retrouve à la taverne de la porte sud et on passe une bonne soirée en compagnie de Hamelin le barde poète
On apprend quelques rumeurs, comme la venue imprévue du duc de Ronce ou le fait qu'il y a pénurie d'herbes médicinales car plus aucun marchand n'arrive du nord du pays
La soirée se passe et on est de plus en plus imbibés. Sybil propose à Lev d'aller emprunter un cheval auprès de la prêtresse de Raja Elisia à l'auberge de la Rose Féroce
Le moment est agréable, nous perdons la notion du temps et nous réveillons au petit matin, frais et dispo mais pas dans notre état naturel.
Nous regagnons la tente de Lev quand la pluie commence. Hamelin est là, affalé sur la table, il est mort, la gorge tranchée. Il semble mort il y a quelques heures. Il y a un papier sous sa main avec griffonné
Quand le renard a des soucis, Maître corbeau aux éclats rit. Jeune renard, la mort approche, Car le banquet final est proche
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur le Golgarien

Message par xipehuz »

Séance du 18 Juillet 2020

Je vais prévenir la milice de la ville de la mort d'Hamélin, Tiza m'accompagne.
Pendant ce temps, Lev fouille la tente et Hamelin. il trouve un bouton métallique frappé d'une rose dans la main crispée du défunt. Il y a une noble participant au tournois dont le blason porte 3 roses : La Dame de Petite Roche

Un Lieutenant d'arme nommé Ankosh nous raccompagne jusqu'à la tente. Il est désagréable avec tout le monde sauf avec le noble Lev. Il dit qu'il doit mettre la tente sous scellé pendant l'enquête. Il me dit que je pourrais disposer du corps à la midi. Il veut poser des questions au nain et à la pute au poste de garde.

Je dois organiser des funérailles. Je propose de prendre son luth pour payer sa sépulture. Le garde s'y oppose et Lev essaye de le convaincre de me laisser faire. Le garde maintient son opposition. Je pars donc sans le luth et payerai plus tard les funérailles.

Sybil et Zudurdag vont à la caserne. Après un interrogatoire de plusieurs heures mené sur un ton méprisant, le Lieutenant les libère.

Lev et Tiza vont enquêter auprès des pauvres et des mendiants pour retrouver le fameux Kabol. Ils finissent par arriver dans une petite cabane d'Ali Baba et rencontre Kabol, un vieux gobelin manchot. Tiza lui dit qu'elle recherche un livre sur les chimères : Le Bestiaire Etrange. Lev arrive à le convaincre de lui trouver ce livre et d'être payé plus tard.

On se retrouve près de la caserne vers midi. Je veux aller voir si je peux récupérer le corps de Hamelin. Je peux récupérer le corps mais pas les affaires d'Hamelin. L'apothicaire a confirmé qu'il avait eu la gorge tranchée par une lame courbe, rien de plus. On va s'occuper de la cérémonie funèbre qui se termine vers 15h.

On n'a plus d'argent pour manger, Sybil va chaparder à l'étalage et moi je vais demander l’aumône et Zudurdag va travailler.
Lev et Tiza vont voir la Dame de Petite Roche. Une jeune femme très blonde, yeux dorés, teint pale. Lev lui demande si elle avait eu connaissance de chimères sur ses terres et elle lui répond que non.

On se retrouve tous à la nuit tombée sous la tente.

L'inscription aux épreuves nobles du tournoi coûterait 250 Thalers et autant pour s’équiper. Comme il n' pas les moyens, Lev décide de ne pas s'inscrire

Sybil apprend que la fille du Duc de Ronce a été fiancée au fils du Baron de Nasche-Kelle mais elle ne nous le dit pas.
Zudurdag apprend qu'Hamelin était inscrit au concours de Bardes dans l'espoir de gagner les 200 Thalers et de devenir le poète officiel du Baron. Peut-être qu'un rival a voulu l'éliminer.

Les parents de Lev auraient dû arriver dans la journée. Le lendemain matin un messager arrive. Les parents de Lev ne viendront pas car son père est légèrement souffrant.

On réalise qu'on n'a pas encore enquêté sur ce qu'avait fait Hamelin le soir de sa mort après qu'on l'ait quitté... Mais il est trop tard pour s'en occuper maintenant.
On entend de nombreux sons de corps qui indiquent que d'ici une heure commence la journée de tournois. Je vais donc me préparer à la cérémonie d'ouverture.

Sur le champs de tournois on voit le blason du Baron qui représente un Renard. A côté le blason du Duc de Ronce est un Corbeau. De l'autre côté il y a celui du frère du Duc, le Comte de Licorbelle, qui est aussi un Corbeau avec un Paon. Le seigneur de Sombre-Hameau, ancien collecteur de taxe, propriétaire de l'auberge du sanglier noir qui appartenait aux parents biologiques de Lev, a un sanglier noir pour blason.
La Baronne de Rive-Noire est très mas-tu-vu.

La cérémonie religieuse d'ouverture dure 1h30, puis après viennent les bénédictions personnelles des combattants individuels.
Pendant la joute, je vais me poster près du champs de bataille pour soigner les blessés et bénir les morts.

*Déroulé du tournois*
1er jour Cérémonie religieuse puis joute puis Bal (Auquel seuls Lev moi et Tiza sommes invités)
2ème jour c'est le prêtre de Parios qui officie
3ème jour Pretresse de Ronda
4ème jour Pretre de Thilos
5ème jour
6ème jour
A la fin du tournoi, cérémonie d'action de grâce par une prêtresse de Tsa, ce qui est assez inhabituel.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Erawpalassalg
D8
D8
Messages : 163
Enregistré le : 12/10/2017 à 15:44

Re: Journal d'Augur le Golgarien

Message par Erawpalassalg »

Sybil apprend que la fille du Duc de Ronce a été fiancée au fils du Baron de Nasche-Kelle mais elle ne nous le dit pas.
Ce n'est pas pour m'immiscer dans ton journal, juste pour clarifier : Sybil ne le dit pas par malice, pas plus qu'elle n'a vraiment cette information. Ca lui passe juste tellement au dessus de la tête que, si on le lui répétait, elle aurait l'impression de l'entendre pour la première fois. Bref, c'est comme si personne ne lui avait dit, en fait :mrgreen:

(Au moins ça prouve que je lis ton journal, merci d'ailleurs :p)
La vie c'est pas feng shui
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur le Golgarien

Message par xipehuz »

Donc en fait, " Sybil entend au détour d'une conversation que la fille du Duc de Ronce a été fiancée au fils du Baron de Nasche-Kelle, mais comme elle s'en fout, elle a déjà oublié cette information en finissant sa pinte de biere." serait plus exact. ;)
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Erawpalassalg
D8
D8
Messages : 163
Enregistré le : 12/10/2017 à 15:44

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par Erawpalassalg »

C'est vachement bien dit comme ça :D
La vie c'est pas feng shui
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Séance du 1er aout 2020

On va au château pour le Bal d'ouverture du tournois. C'est assez impressionnant car le Duc et sa cours sont plus sophistiqués que le Baron et la sienne.
Tisa demande à voir le Baron, mais ce n'est pas possible pendant le bal. Rendez-vous est donc pris pour le lendemain matin via le chambellan.
Tisa et Lev savent qu'on ne doit pas adresser directement les nobles de statut élevé, mais Augur ne s'en souvient pas.
Tisa et Lev croisent un Mage de l'esprit.

Pour ma part je me contente d'observer l'assistance. Mais avant ça je vais parler au prêtre de Peraine pour lui demander des conseils sur la manière de se comporter pendant le tournois. Il me dit de ne pas trop fréquenter les dirigeants et de me concentrer sur le peuple plutôt.
En mon fort intérieur, je ne suis qu'à moitié convaincu par sa sagesse. En effet, le sort du peuple dépend aussi du bon vouloir des seigneurs, comme le prouve le massacre de mon village d'enfance, qui aurait pu être empeché si les seigneurs avaient été plus rapides, et aussi le fait que sans la générosité du baron qui m'a recueilli et permis d'entrer dans les ordres de Boron, je ne serai pas là où je suis maintenant.

Lev discute avec la fille du seigneur de Petite Roche. Elle dit que le Duc est venu annoncer une grande nouvelle mais elle n'en sait pas plus. Lev pense qu'elle en sait plus que ce qu'elle prétend. Elle est gênée que Lev l'invite à danser, mais elle accepte.
Tisa va demander aux bardes s'ils savent que Hamelin est mort et s'ils savaient qu'il devait participer au tournois. Ils n'étaient au courant ni de l'un ni de l'autre.

De leur côté, Sybil et Zudurdag font le tour des tavernes et des campements pour proposer aux gens de défier Zudurdag au bras de fer. Sybil ferait le bookmaker. Ils veulent récolter de l'argent et des renseignements sur les participants au tournois de lutte. Ils ne gagnent qu'une dizaine de thalers car les gens ont déjà dépensés leurs sous dans d'autres paris déjà engagés sur le tournois de lutte. Ils essayent d'éviter de croiser la garde, mais ils sont accostés à la sortie de la ville dans un endroit sombre par un groupe de 5 malandrins. Sybil négocie et arrive à ne leur filer que la moitié de ses gains contre la promesse qu'elle travaillera pour eux le lendemain pour collecter les paris pendant le tournois.
Ensuite Sybil et Zudurdag vont boire dans des tavernes.

Au bal, le duc annonce les fiançailles de sa fille avec le fils du Baron. ça surprend beaucoup de monde. Les fiancés ouvrent le bal. Lev danse avec la jeune dame de Petite Roche. Elle n'est pas à l'aise car elle à l'air de souffrir et elle va s'asseoir rapidement dès le fin de la première danse.
En écoutant les conversations, on se rend compte que les gens ne comprennent pas cette alliance, qui est très bénéfique pour le Baron mais pas pour le Duc.
Je regarde comment se comportent les fiancés. Ils n'ont pas l'air amoureux et réagissent poliment aux félicitations. Ils ont plutôt l'air de jouer un rôle.Sans doute s'agit-il d'un mariage de convenance pour asseoir la stabilité et/ou renforcer la puissance de ces familles, comme cela se fait beaucoup dans la noblesse, m'a-t-on dit ...

Lev va parler au seigneur de Sombrehameau, propriétaire de l'auberge du sanglier noir. Il a eu bonne fortune ces dernières années. Lev lui fait comprendre qu'il recherche qui a repris le droit de péage du pont du Bras Blanc.
On entend une surprenante discussion entre le duc, le comte de Licorbelle et le Baron. Le Baron vient d'Avena, une très grande cité côtière de l'ouest. Le Duc s'engage à envoyers des homme pour acheter les poissons les plus fins du marché d'Avenas pour cuisiner les plats qu'aprécie le Baron au banquet de clôture du tournois.
Lev a remarqué que le comte de Licorbelle n'était pas content pendant la soirée, d'une colère intériorisée.
C'est le culte de Tsa qui célèbre d'habitude les mariages, c'est surement pour ça que c'est la prêtresse de Tsa qui fait la cérémonie de clôture du tournois, pour porter bonheur au jeune couple.

Je vais donc parler à la prêtresse de Tsa pour savoir quand et ou doit avoir lieu le mariage et qui y participera. Elle était au courant des fiançailles et pense que ce sera dans les semaines à venir sur les terres du Duc.
En fin de soirée, Lev essaye de raccompagner la dame de Petite Roche il s'excuse de ne pas avoir vu qu'elle était en souffrance pendant leur danse, ce qui jette un froid dans la conversation. Mais quand elle marche on ne voit pas qu'elle a des difficultés.

On se retrouve tous en milieu de nuit dans la tente de Lev.

Le lendemain, il y a le tournois de lutte et le concours de barde l'après-midi.
Je vais assister à la cérémonie d'ouverture du tournois.
Tisa va à son rdv avec le Baron pour le féliciter de la future union de son fils et de la fille du Duc.
En milieu de matinée, on se retrouve et on va enquêter à l'auberge de la Porte Sud (le dernier endroit où Lev et Tisa ont vu Amelin). Il n'y a pas trop de monde dans l'auberge.

La serveuse se souvient d'Amelin et nous dit qu'il est parti précipitamment et qu'il avait l'air un peu inquiet ou préoccupé. Il a dit qu'il allait dans une autre taverne en partant.
Non loin de la taverne on voit une affiche du baron qui offre 10 thalers par tête de brigand rapporté aux autorités et une prime de 500 Thalers pour la tête du chef.
On continue à enquêter dans les tavernes en direction de la tente. On arrive à la taverne du voyageur solitaire.
C'est une taverne d'aventurier. Une barde elfe joue une musique apaisante au luth.
Des gens se souviennent d'Amelin venu en fin de soirée, il a discuté avec l'elfe musicienne.
On va lui parler quand elle a fini son morceau. Elle connait la fin du couplet que composait Amelin et que nous avons retrouvé dans la tente, qu'elle estime de piètre qualité poétique.
"Quand le renard a des soucis,
Maître corbeau aux éclats rit.
Jeune renard, la mort approche,
Car le banquet final est proche"
"Rose et Corbeau, par un serment unis,
Veulent la mort du beau renard.
Poisons violents et perfidie,
Tristes motifs de ma chanson...
"

Elle nous dit que Amelin est parti juste avant l'aube.
Zudurdag lui révèle maladroitement que Amelin est mort. Du coup elle se méfie de Lev et de ses belles paroles. Lev déploie alors des trésors de diplomatie et de roublardise et arrive cependant à la rassurer.

Je vais au tournois de lutte avec Sybil et Zudurdag. Sybil nous devance pour commencer à prendre les paris. Elle et Zudurdag observent le champion (Stevenson Gull) combattre. Il est plutôt bon techniquement et très fort.
Zudurdag va le défier en fin de journée et Sybil mise sur le nain et incite les autres parieurs à parier contre.
Je me mets en extase niveau 1 pour donner une bénédiction de Bonne fortune à Zudurdag.
Zud se prend plusieurs baffes sans jamais toucher le champion et abandonne rapidement. Il n'a qu'une coupure à l'arcade sourcilière. Je le soigne à l'issue du combat.
Le soir, je vais essayer de rencontrer l'un des prêtres qui est venu avec le Comte. En effet, je me demande si ce n'est pas du Comte et de la dame de petite Rose que parle la chason d'Amelin dans le couplet "Rose et Corbeau, par un serment unis, Veulent la mort du beau renard"

Lev et Tisa vont au tournois de bardes dans le château. Tous les nobles sont là. Il y a une vingtaine de compétiteurs. Les épreuves du jour consistent à chanter 3 ballades ou jouer 3 morceaux.
Les épreuves de conte ou de poésie ne sont pas aujourd'hui.
Lev essaye de repérer les moins bons ou les plus naïfs pour en convaincre un de déclamer le poème d'Amelin le jour venu, ou une femme qu'il pourrait séduire pour faire de même.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
RossVell
D20
D20
Messages : 1843
Enregistré le : 16/04/2010 à 09:30

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par RossVell »

:bien:

- La ville s'appelle Havena
- Ce n'est pas la fin du couplet dont la barde ce souvient. C'est plutôt avant. La fin étant plutôt ce que vous avez pu trouver écrit dans la tente. Il a visiblement composé cette "oeuvre" au fur et à mesure de la soirée.
- Dame de petite roche, non pas de petite rose comme mis sur la fin. La rose étant dans son blason.
Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons,
il y a suffisement de cons que l'on prend pour des gens.
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Séance du 16 août 2020

Lev pense qu'Amelin a essayé d'envoyer un avertissement sans accuser un noble en particulier, car les nobles sont plus ou moins au dessus de la justice, surtout dans notre région.
De mon côté, je pense qu'il faudrait qu'on cherche grâce à nos contacts à qui appartenait le bouton qu'on a trouvé à côté du cadavre d'Amelin.
Lev et Tisa pensent qu'il s'agit d'un bouton appartenant à un membre de la maison de la Dame de Petite Roche.

Quand la première journée du tournois de lutte se termine, Sybil suit le champion. Il va d'abord se faire soigner, puis il va se restaurer. Sybil l'aborde quand il commence à se détendre.
Il dit à Sybil qu'il fait ça un peu pour l'argent, un peu pour la gloire. Il n'habite pas dans la région, il vient du Sud. Il n'a pas de profession fixe, il est "gros bras à vendre", parfois garde du corps ou mercenaire. Sybil le fait parler de ses combats, puis ils vont se montrer leurs cicatrices respectives dans sa chambre. Après leurs ébats intenses qui ont épuisé le Champion, Sybil le déleste de quelques Thalers, pas assez pour qu'il s'en aperçoive.

Lev va revoir la barde Katarine. Elle est sensible aux compliments de Lev. Ils parlent d'Amelin. Elle dit qu'elle a été questionnée par Ankosh. Elle ne connaissait pas Amelin. Lev lui dit qu'il enquête sur son assassinat. Elle marque la surprise. Peu à peu, Lev essaye de la convaincre de réciter le poème d'Amelin au tournois, pour essayer de démasquer ses assassins. Elle trouve le poème plutôt pauvre. Lev lui propose de l'améliorer. Elle dit que cela risque de lui faire perdre le tournois et que c'est un bien grand service à lui demander.
Tisa lui dit qu'elle sera là pour la protéger, ce dont doute la barde car les mages comme Tisa sont là pour protéger les nobles et l'ordre établi. Tisa lui dit qu'elle ira plaider sa cause auprès des autorités compétentes si un noble s'en prenait à elle. Katarine finit par accepter de la faire pour la mémoire de son confrère assassiné. Lev termine en lui proposant de faire son portrait pour récupérer des fournitures de dessin pour faire après celui de la dame de petite roche.

De mon côté je vais faire le tour des prêtres et de mes maigres connaissances pour voir si quelqu'un reconnaît le bouton trouvé auprès d'Amelin, mais personne ne peut m'aider. Je n'arrive pas à contacter la prêtresse de Tylos ni le nain prêtre du dieu du feu.

Le 3ème jour, il y a un le tournois d'armes de jet le matin, suivi d'un grand match professionnel de ploquet (hockey sur gazon) à la place du tournois de lutte et un banquet le soir dans la salle du trône.

Lev nous fait part d'une intuition. Il se rappelle que le Duc a insisté pour aller chercher du poisson à Havena pour cuisiner les plats familiaux du Baron lors du banquet final. Au vu du poème d'Amelin, c'est peut-être comme ça que le poison violent sera introduit dans la nourriture du "jeune Renard", le fils du baron.

On se retrouve autour d'un petit déjeuner offert par Sybil avec l'argent volé au Champion. Lev dessine ensuite le portrait de la Dame de petite Roche.
J"assiste à la cérémonie religieuse d'ouverture de la journée. C'est le prêtre Nain d'Ingirim, le dieu du feu, de la roche et de l'artisanat, qui officie.
Un serviteur du Comte de Licorbel apporte ensuite à Lev une invitation pour nous tous pour le banquet du soir. Il ne reconnaît pas le bouton à la Rose que je lui montre.

Sybill va voir Elisia, la prêtresse de Raja, pour lui emprunter des bijoux et une robe pour la soirée. La robe prêtée est très provocante.
Lev essaye de trouver la dame de petite Roche pour lui offrir son portrait. Elle assiste au tournois de tir à l'arc. Tisa et Lev vont la rejoindre au tournois, dans la tribune des nobles. Tisa lance un sort de vision à travers la matière et elle voit le corps nu de la Dame. Elle ne voit pas de blessure apparente qui pourrait expliquer la souffrance qu'elle a montré à Lev pendant le Bal.
Dans les gradins, les nobles discutent sur le fait que le chevalier de Roche Taillade, favori de la joute finale, qui dirige une forteresse au nord qui garde la frontière avec les orcs, n'est pas du tout venu au tournois. Cela fait jaser.

De mon côté, je continue mon enquête sur le bouton à la Rose. il me semble que la prêtresse de Rondra, nommée Yela, a un doute car elle a froncé les sourcils en voyant le bouton. J'essaye de la convaincre de m'en dire plus et elle lâche que c'est peut-être la maison de petite Roche qui utilise cet emblème. Cela semble donc confirmer les intuitions de Lev et Tisa.

L'après-midi on va tous au match de Ploquet. Tisa et Lev remarquent un échange vif, bref et un peu bizarre entre un homme bien vêtu d'un maisonnée noble et un gueux. Il s'agit d'un des accompagnateurs de la dame de petite Roche. Tout semble donc bien tourner autour d'elle ...
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Séance du 4 octobre 2020

Zudurdag n'a pas réussi à trouver des indics pour localiser les brigands qui lui ont dérobé l'épée. Il nous rejoint au match de ploquet.
Tisa s'approche de la dame de petite Roche.
Je m'approche de la prêtresse de Rondra pour écouter ce qu'elle dit. J’apprends que Yela a sa résidence principale sur le domaine de Petite Roche.
Sybil et Zudurdag sont dans la foule pour regarder le match entre Les Rebelles de Garett (Capitale de l'Empire) et Les Pirates de Prem. Les Rebelles sont les favoris du public. Le match se déroule sans évènement particulier. Les Rebelles gagnent plutôt facilement.

La dame de Petite Roche est surprise qu'on ait tous été invité par le Comte de Licorbel quand Lev le lui apprend.
A l'issue du match de Ploquet, Yela prend congé de la dame de Petite Roche, prétextant avoir des affaires à régler en ville.

En préparation de la soirée, je donne des Bénédictions de Sagesse et Bonne Fortune à Sybil, Tisa et Lev et de Bonne Fortune pour moi et Zudurdag.
Tisa lance un sort de pressing pour rendre sa tenue impecable.
Lev, Tisa et moi allons retrouver la dame de Petite Roche pour l’escorter jusqu’au château.
Quelques instants après, Zudurdag s'approche du garde devant la tente de la dame de Petite Roche. Il propose d'entretenir les armes et armures du garde pour le rendre plus rutilant. La diversion fonctionne et Sybil arrive à pénétrer dans la tente. Sybil est étonnée par le lit très massif. Elle le fouille et y détecte une serrure d'un compartiment caché. Elle la crochète. Elle y trouve 25 ducats d'or (250 thalers), une chaîne ouvragée en or massif et une très belle épée incrustée de pierreries (qui n'est pas celle volée à Zudurdag). Rien dans la tente ne porte le même motif que celui du bouton retrouvé près du corps d'Amelin. Sybil ne prend rien et referme la cache et rejoint Zudurdag.
Ils vont ensemble au château, Zudurdag voit que leur arrivée au château a été surveillée. Zudurdag m'en informera pendant le banquet.

Nous arrivons au banquet, on nous emmène à une grande tablée où sont déjà placés la plupart des personnages importants. Yela et le mage de l'esprit ne sont pas là. Le Comte de Licorbel nous accueille et nous remercie d'être venu. Il salue Tisa car il est admiratif de l'ordre des mages du bâton et de l'épée. Lev le remercie à son tour. Il nous fait asseoir pas loin de lui. Zudurdag t Sybil nous rejoignent un quart d'heure après. Ils s'assoient à côté de moi en bout de table.
La tablée est inquiète de l'absence du chevalier de Roche-Taillade qui n'a pas donné de nouvelles. Le Baron a fait envoyer un messager.
Ils parlent de la victoire de l'elfe au concours de tir à l'arc. Le seigneur de Hammeau-Sombre dit au Baron "N'est ce pas un oracle qui a prédit qu'il mourrait de la flêche d'un elfe ?". Le baron s’énerve et dit que ce n'est que faribole.
Zudurdag s'inquiète ouvertement des brigands qui ont volé l'épée forgée par son maître. Le seigneur de Hammeau-Sombre dit qu'ils s'enhardissent et que le Baron n'a pas pris la mesure du problème. Lui-même a du mal à faire circuler ses marchandises. Zudurdag continue à s'en plaindre à voix haute. Il finit par se faire dire que son maître risque de ne plus faire trop d'affaires avec le Baron.
La Baronne de Rive-Noire le renvoi dans ses buts en lui reprochant de ne pas avoir réussit à protéger son fardeau. Elle dit que c'est aussi au peuple de défendre les biens de leurs seigneurs. Lev en profite pour critiquer l'inaction du Baron, lequel dit qu'il a fait placarder des récompenses pour l'arrestation des brigands qui ne seront bientôt plus un problème. Lev répond qu'il faut qu'on travaille de concert.
La baronne de Nashe-Kell murmure quelque chose à l'oreille de son mari. Le baron confie à Lev la charge de débusquer les brigands pour mettre un terme à leurs exactions. Le chambellan lui donnera les moyens pour mener à bien sa tâche.
Lev discute avec le Comte de Licorbel. Avec des mots plus distingués, celui-ci dit qu'il est déçu que sa charmante nièce épouse un abruti comme le fils du baron.
Sybil discute avec le seigneur de Hameau-Sombre qui lui fait du gringue lourdement. Il finit par lui proposer le mariage. Sybil essaye de voir s'il est prêt à cracher de l'argent pour essayer de mieux la séduire. Il tombe sous son charme, mais il est bien moins con qu'il n'y parait. Il ne lâche pas son argent si facilement,

J'entends la baronne de Rivenoire discuter du passage d'un météore il y a quelques semaines. Elle me parle d'astronomie mais ce qu’elle me raconte est bien au dessus de mon niveau de compréhension. Elle est très cultivée et très intéressée par ce phénomène.

Tisa a remarqué que la baronne de RiveNoire, la dame de petite Roche et surtout la baronne de Nashe-Kell avaient des regard énamourés envers Lev pendant tout le repas.

Le repas se termine et nous repartons vers le campement en raccompagnant la dame de Petite Roche à sa tente.
Je conseille à mes compagnons d'être prudent suite à l’observation de Zudurdag d'avoir été surveillé.
Comme on est sur nos gardes, on remarque immédiatement que la tente de Lev a été fouillée de fond en comble.
Il manque le morceau de poème écrit par Amelin.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Séance du 18 octobre 2020

Nous sombrons dans le sommeil, surtout moi qui ai besoin de reprendre de l’énergue Karmique.
Au petit matin on entend une voix à l’extérieur de la tente qui dit : « c’est là, prend les en filature, n’oublie pas de dire à la dame ce que tu auras vu. »
Sybil se précipite hors de la tente en me marchant dessus et voit deux gars costaud qui s’éloignent. Ils semblent porter la livrée de la dame de Petite Roche.
Nous préparons un plan pour essayerd e comprendre ce qui se trame.
Lev sort par l’arrière de la tente
Zud, Tisa et moi nous sortons et partons d’un pas décidé vers la planque de Sybil. J’explique que c’est Giselinde, prêtresse de Tilos (Dieu de la Mer et des Eaux) qui officie ce matin à l’ouverture du tournois. La cérémonie est plus courte et ne dure qu’1/4 d’heure aujourd’hui.
Lev repère rapidement qu’un mercenaire nous suit de loin. Il est sûr qu’il n’y a personne d’autre. Ce n’est pas un maître espion.
Sybil suit Lev pour assurer ses arrières.
On emmène notre suiveur dans une ruelle discrète que connait Sybil. Il s’arrête à l’entrée de la ruelle.
Tisa lance un sort de paralysie. Le spadassin se trouve partiellement paralysé et bouge maladroitement. Lev et Sybil le pousse par l’arrière et nous le capturons sans difficulté. Nous l’interrogeons. Il craque rapidement et nous dit que deux gars ayant la livrée de la dame de Petite Roche l’ont embauché ce matin et qu’il devait juste leur rendre compte de nos faits et gestes.
Après négociation, il accepte de raconter à ses employeurs ce que nous lui dions de dire. Lev pense qu’il va se barrer et ne fera aucun compte-rendu.
J’ai le temps d’aller à la cérémonie religieuse avec Lev, Sybil et Tisa. Zudurdag refuse de vénérer les 12 ou ses propres dieux. Je suis très déçu de son manque de piété.
La voix de Giselinde est grondante et énergique, on ressent la force de la tempête. A la fin de la cérémonie, elle s’approche de nous et parle à Lev, elle nous présente ses condoléances pour la disparition de Amelin. Elle a connu Lev quand il était ado, Lev s’en souvient très peu.
Elle ne connaît pas personnellement la dame de Petite Roche mais elle dit que plusieurs personnes s’intéressent à nous car on nous remarque. Nous avons fait forte impression au bal.
Lev va voir le chambellan pour s’enquérir des ressources dont il pourra disposer pour sa mission de pourchasser les brigands.
Il apprend que le Baron a envoyé ses hommes pour arrêter le maître forgeron de Zud car il n’a pas livré l’épée. Il dit que Zud aurait du informer le Baron des raisons pour lesquelles l’épée n’a pas été livrée. Le Baron va perdre la face car il n’a pas de prix prestigieux à remettre au vainqueur du tournoi. Son courroux risque d’être sévère, expéditif et exemplaire.
Le chambellan Herican nous emmène jusque dans son bureau. Il sort une lourde bourse pour que Lev organise la chasse aux brigands. Il y a de quoi engager 10 à 20 personnes pour une semaine.
Lev en profite pour lui faire part de ses craintes de complot. Lev et Sybil croient remarquer une inquiétude chez le chambellan quand Lev commence à lui raconter nos soupçons, mais il se détend à la fin quand il comprend que Lev lui parle d’un complot autour du mariage. Y aurait-il donc un autre complot que le Chambellan ne voudrait pas que l’on découvre ???
Lev essaye de faire deviner au Chambellan qui sont les parties au complot sans les dénoncer directement. Lev fini par lâcher le nom du Comte de Licorbel ;
Le chambellan confirme que le comte semblait apprécier sa nièce bien plus que de raisonnable.
J’échafaude une hypothèse sur la possibilité pour le comte d’épouser la veuve du fils du Baron qui aurait hérité du Baron, ce qui permettrait au Comte d’hériter des terres du baron. Mais cela paraît trop alambiqué pour tout le monde.
On retourne en ville vers midi. Je propose l’idée qu’on utilise la bourse du Baron pour acheter l’arme cachée dans le lit de la dame de Petite Roche pour donner comme récompense au vainqueur du tournoi. Cela nous permettrait de nous concentrer sur le problème de sauver le maître de Zud, et après on irait chasser les brigands, mais les autres ne sont pas d’accord.
Tisa nous rappelle que le premier prix du tournoi vaut habituellement entre 200 et 400 ducats, soit bien plus que la bourse que nous avons de toutes façons.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Séance Oeil Noir du 1er novembre 2020

Lev propose un plan : faire une fausse lettre du Comte de Licorbel à la Dame de Petite Roche pour l’inviter à l’écart pour discuter du complot. Une fois entre nos mains, on la confronte avec les indices qu’on a récoltés et on lui propose une porte de sortie. :Elle utilise son épée comme récompense du tournois et on l’associe à la chasse aux brigands pour obtenir la reconnaissance du Baron.
Après discussion entre nous, on semble d’accord avec le nouveau plan de Lev.
Une jeune femme auburn habillée comme une servante du château interrompt notre discussion en entrant dan la tente. Certains la reconnaissent, c’est Lyse, la plus jeune de notre groupe d’enfants qui a fait son initiation avec nous au village. C’est le jeune baron qui l’envoie par le truchement du chambellan. Elle pourra nous servir de messagère discrète entre nous et le château.
Je lui demande si le mariage du fils du Baron est un mariage arrangé ou d’amour. Elle ne sait pas mais elle croit que les fiancés ne se sont jamais parlés.
Je lui demande si le jeune baron a été étonné de la demande du chambellan et elle dit que Erlas (le jeune baron) est plutôt indéchiffrable. Je lui demande s’il est un bon maître et elle me répond que oui.
Lev fait un mot pour prévenir le jeune baron qu’il risque d’être assassiné lors du banquet de fiançailles et qu’il ne doit pas manger du poisson qui pourrait être empoisonné.

Lev écrit la fausse lettre du Comte pour inviter la dame de Petite Roche dans notre piège. Je lance une bénédiction de Bonne Fortune pour l’aider. Ça va lui prendre 9 heures à faire mais il réussira correctement (+2 degrés).

L’après-midi, Sybil et moi allons au tournoi de lutte et Lev, Tisa et Zud vont à la compétition de Bardes.
J’implore Boron d’apporter sa bonne fortune à Sybil pour son combat contre le champion, Gul Stevenson, qu’elle a fatigué la veille en l’entraînant dans une nuit d’amour torride.
Sybil veut jouer de sa fatigue et elle se propose pour le premier combat.
Après quelques échanges de coups, Sybil lui donne un énorme coup de boule qui le ait s’effondrer. Sybil est déclarée vainqueur.
Elle est abordée par un gars qui lui avait offert un boulot et qui l’encourage avec une petite bourse qu’il renouvellera à chaque victoire
Sybil reste dans le tournoi pour gagner de l’argent. Elle tient bon, combat après combat, ce qui est très fatiguant après son 6ème combat.
Elle remporte 60 thalers et son bienfaiteur lui propose 100 thalers si elle se couche au dernier combat. Sybil accepte et fait durer le combat mais perd finalement contre un combattant antipathique et méprisant.

Au concours de bardes : La barde Katarine a l’air très nerveuse. Quand elle voit Tisa et Lev, elle se lance dans la déclamation des vers d’Amelin qu’elle a un peu retravaillés pour les améliorer et finir la poésie qui était inachevée. Le niveau reste très mauvais artistiquement parlant, donc cela la condamne à perdre son épreuve, même si elle n’était pas favorite. L’audience écoute stoïquement, mais la pauvreté des rimes montre qu’il y a un message derrière et ça plombe l’ambiance. Le baron a l’air très en colère. Les autres ont l’air perplexe. Le comte de Licorbel semble feindre la perplexité, la dame de Petite Roche est la plus impassible.
A la fin des épreuves, Lev va voir le chambellan pour lui révéler son plan, qui était d’instiller une réaction dans les comploteurs. Il demande au chambellan d’essayer de calmer le baron, au besoin en passant par son fils, mais Lev comprend que c’est une mauvaise idée.
Lev va proposer sa protection à la barde Katarine.

On se retrouve dans la tente de Lev en début de soirée avec Lyse et Katarine. Sybil achète de quoi faire un festin.
J’essaye de soigner Sybil mais j’échoue, je lui donne une bénédiction de bonne fortune avant d’aller me coucher.
Hélas, mon repos nocturne ne m'apportera qu'une maigre récupération karmique (1pts)

Au petit matin, on entend du bruit métallique devant la tente. Ankosh le sergent vient voir Lev. Il cherche Katarine pour l’arrêter. Lev lui dit qu’elle n’est pas là et a dû faire la fête avec ses amis gardes hier soir. Lev gagne du temps en demandant des nouvelles de l’enquête sur le meurtre d’Amelin qui ne semble pas progresser. Sybil en profite pour échanger ses vêtements avec ceux de Katarine et Tisa la fait évader en passant derrière la tente. Je fais une obstruction/diversion en faisant semblant de me réveiller et de pisser sur les chausses d’Ankosh. On a gagné assez de temps et Ankosh ne trouve rien dans la tente. Lev conseille à Ankosh d’aller voir à l’auberge du voyageur solitaire, mais Ankosh nous dit que de source sure il sait que Katarine a passé le début de la soirée dans la tente. Lev lui dit qu’il ne s’en souvient pas. Ankosh repart.

Tisa et Katarine vont à la taverne de la Rose Féroce où travaille la copine de Sybil : Elisia, prêtresse de Raya, pour voir si elle peut obtenir de l’aide pour exfiltrer Katarine de la ville. Tisa fait un point de la situation à Elisa qui semble choquée qu’on veuille soustraire une personne à la justice du baron et qu’on aurait dû plutôt discuter avec le baron pour le convaincre de son erreur. Tisa prend donc congé et décide d’aller se rendre au chambellan. Katarine n’est pas très chaude à l’idée de se livrer au baron. Elle préfère aller se cacher en ville quelques heures avant d’essayer de s’enfuir pendant le tournois. Du coup Tisa ne va pas voir le chambellan toute seule.

C’est le 5ème jour du tournois. Sous peu se tiendra la cérémonie religieuse menée par Audran, prêtre de Rondra.
Les épreuves sont le prestigieux tournoi d’escrime le matin et la suite du concours de bardes l’après-midi.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Séance Oeil Noir du 15 novembre 2020

Pendant que Tisa est avec Katarine en ville à l’auberge, je me prépare pour aller à la cérémonie d’ouverture du tournois.
Lev continue sa fausse lettre du Comté, pendant que Sybil raconte sa vie à Lev pour le taquiner.
Après la cérémonie, je reste assister au tournois d’escrime et Sybil me rejoint avec des boissons alcoolisées.
Zudurdag va prier Ingirim pour la libération de son maître et nous rejoint aussi au tournois.
Tous les nobles qu’on connaît sont là en spectateur et les jeunes combattent. Certains jasent que Lev n’ait pas le courage de venir combattre devant ses pairs, tout comme il avait déjà esquivé la joute, ce qui commence à lui valoir une réputation de couard.
Tisa rejoint Lev sous la tente en milieu de matinée.
Sybil, Zudurdag et moi buvons tout au long de la matinée et finissons un peu peu pompette à midi (1° d’étourdissement et 3° d’ébriété). A midi on rentre à la tente voir Lev et Tisa.
L’après-midi je vais au tournoi, Zudurdag entretient le matériel à la tente, Tisa reste en alerte pour que Lev puisse travailler au calme, Sybil va à la Rose Féroce voir Elisia, prêtresse de Raya, pour lui confier l’argent gagné à la lutte la veille.
Après le tournoi, gagné par un inconnu nommé Eli, un maître d’arme de la maison de ClairVillage, je retourne à la tente, où j’y retrouve tous mes compagnons.
Lev a fini sa fausse lettre donnant rdv à la dame de Petite Roche près du château après le concours de barde. Le message lui sera délivré une heure après le concours. La lettre dit en substance : « Des soupçons commencent à peser sur nous, certaines personnes enquête et pourraient découvrir nos plans, nous devrons ajuster notre plan d’action, retrouvez moi vers 22h à tel endroit près du château, détruisez ce message pour ne pas laisser de trace. »
Lev prend sa bourse avec lui. Sybil va acheter une lanterne.
On va se planquer vers 21h. On entend du bruit vers 21h30. 6 hommes d’armes s’approchent, ils portent la livrée de Petite Roche. Ils se mettent en planque comme nous. 22H, la dame de Petite Roche arrive, elle dégaine son épée précieuse dont la lame s’illumine légèrement, puis elle la rengaine quand elle est en position.
Lev sort et avance vers elle de manière ouverte mais sans éclairage. « Qui va la » dit-elle. Lev se dévoile et entame la discussion. Il lui propose une entraide. Nos soupçons sont hélas avérés et on sait qu’elle est partie au complot, mais peut-être pas complètement libre car le Comte de Licorbel l’utilise. Lev lui propose une porte de sortie honorable et profitable. Il lui propose de déjouer tous ensemble le complot contre Erlas. Il lui propose de tirer gloire ensemble de la chasse aux brigands. Il lui demande de mettre son épée comme récompense du tournois. Elle refuse pour l’épée qui est dans sa famille depuis des générations.
Elle demande pourquoi on s’en mêle. Lev dit que sauver le fils du Baron pourrait redonner son prestige à sa maison. Elle dit que Erlas est un ignoble porc abject qui mérite mille fois de mourir pour ce qu’il a fait à tout le monde.
Lev lui demande ce qu’il lui a fait, mais elle refuse de répondre. Elle est assoiffée de vengeance. On comprend qu’il aurait fait tuer ses parents. Elle dit que le Comte n’a pas pu l’aider par le passé et le Duc ne veut rien faire. Erlas l’aurait également violé.
Elle pense que le tuer libérera la région d’un horrible tyran.
Lev se souvient que ses parents avaient été accusés de trahison et exécutés il y a quelques années. Lev se demande si le fait que ses propres parents aient été spoliés par le Baron ne participerait pas du même problème.
La dame de Petite Roche dit que le Comte ne fera pas machine arrière.
Lev dit qu’avec l’appui du Comte nous pourrions convaincre le Duc de faire annuler le mariage.
Elle répond que la vengeance est plus importante que la justice.
Lev insiste encore et elle demande à réfléchir jusqu’à demain. Elle se retire en rappelant ses hommes. L’un d’eux perd un bout de manche accroché à des ronces qui porte le même bouton que l’assassin d’Amelin. Sybil pense que c’est le même qu’elle a vu dans le tournois de lutte échanger quelque chose avec un gueux. Elle le suit et elle voit que le gars qui a perdu le bouton rentre dans une autre tente que celle des gardes, il est habillé un peu mieux que les autres gardes.
On rentre à la tente pour discuter. Zudurdag et moi ne faisons pas confiance à la dame de Petite Roche qui a fait tuer Amelin. Je suis fidèle au Baron. On n’arrive pas à se mettre d’accord sur quel camp suivre.
Lev propose de faire parler Lyse pour être sûrs que le fils du baron ne la terrorise pas.
La nuit Sybil va voir Elisia pour l’interroger sur le fils du Baron. Je décide d’accompagner Sybil. La Taverne est pleine, mais particulièrement agréable, de manière presque surnaturelle. Elisia nous rejoint. Sybil l’interroge sur le fils du Baron. Elle n’a pas envie de répondre et d’être la cause de choses dramatiques. Elle dit que ce n’est pas un homme très stable mais elle ne veut pas juger les gens. Elle se moque qu’il soit le prochain Baron ou non. L’église de Raya est peu impactée par la nature d ‘un dirigeant.
Elle dit également que la vengeance n’emmène rien de bon.
Sybil et moi passons la nuit à l’auberge, au frais de la patrone. Je me détends et dors un peu et regagne 1pt de karma
Les autres font un tour de garde à la tente mais la nuit est calme.

Jour 6 : Tournoi d’arme à deux main, finale du tournois de barde, Clôture du tournois avec bal le soir
J’assiste à la cérémonie du prêtre de Firune, dieu de l’hiver, de la chasse et de la survie. C’est une cérémonie très rapide, très brute et laconique. Tous les nobles sont là
Sybil et Lev m’y retrouvent.
Lev va attendre Lyse à la tente.
Tisa reste à la tente avec Zudurdag
J’assiste au tournois. : La dame de Petite Roche et le Comte de Licorbel ne sont pas présents. Je retourne après à la tente et y retrouve tous mes compagnons

Jour 7 : Cérémonie religieuse, remise des prix, mêlée, banquet de fiançailles le midi
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Des discussions que nous avons sous la tente à la fin du jour 5, il ressort les positions et opinions suivantes :

Pour Lev :
Il est évident que le premier point reste de faire justice par rapport au meurtre de mon ami Amelin.
Ensuite je reste un noble vassal du baron de Nash Kell, et donc je le sert...mais je veux aussi servir les intérêts de ma maison.
Enfin, Lev, personnellement, ne veut pas laisser les éventuels crime de Herlas impuni, et surtout le laisser continuer ainsi, et en faire un dirigeant ignoble par la suite.
j'ai quelques pistes:
- Aller voir le Duc pour trouver une solution, pour faire justice à la Baronne de petite roche, et pour qu'il intervienne, jouer sur le fait que sa fille risque du coup d'être en danger avec Herlas.
- Je me demande si, au vu de leurs statuts, il est possible d'organiser un conclave des prêtres et des mages présents (vu qu'il en y as pas mal), pour intervenir et trouver une solution politique pour éviter de mettre au pouvoir un futur tyran, le fils de Baronn Herlas
- Voir si le mage de l'esprit peut transformer ou guerrir le fils du baron de sa folie.

Pour Tisa :
En tant que représentante de la guide du bâton et de l'épée, Tisa ne peut pas ignorer le meurtre programmé d'Herlas, donc ne peut pas laisser faire sans réagir, malgré les travers du fils du baron (encore faut-il qu'ils soient confirmés, pour cela je compte sur l'entretien que Lev aura avec notre amie d'enfance afin de m'éclairer).
Tisa sera toujours présente lors des entretiens que pourra avoir Lev, pour l'appuyer par sa présence, ce qu'elle représente.
Par rapport à la dame de petite roche, que l'on sait coupable de comploter, mon attitude serait de l’arrêter, mais Lev lui a laisser une porte de sortie et si elle adhère dans se sens, Tisa suivra Lev.
Pour la mage de l'esprit, Tisa pense que s'il y avait eu moyen de soigner Herlas, il l'aurait déjà fait.
Tisa pense aussi à Zud et réfléchit pour trouver une solution pour son maitre de forge.

Pour Augur :
1. Nous n'avons aucune preuve directe que le fils du baron sera un dictateur psychopate. Tout au plus certaines personnes nous ont elles dit qu'il avait parfois un certain goût pour la violence, mais les personnes qui travaillent au plus près de lui (le chambellan, notre amie Lyse sa servante) n'ont pas l'air de partager cet avis.
2. En revanche, nous savons que la Dame de petite roche est une meurtrière car c'est un homme portant sa livrée et l'accompagnant quand elle a besoin de protection qui a tué Amelin et nous savons aussi que le Comte de Licorbel est un comploteur contre la famille du Baron.
Donc pour Augur, qui est fidèle au baron et à sa famille qui ont toujours été ses protecteurs et bienfaiteurs, il n'est pas question de trahir le Baron en faisant quoi que ce soit contre Herlas.
Et Augur serait ravi de dénoncer le complot contre Herlas, ou en tout cas de le faire capoter.
Mais d'un autre côté, Augur est aussi fidèle à ses amis d'enfance avec lesquels il a vécu tant de joies et d'épreuves et qu'il est ravi d'avoir retrouvé.
Donc si ses amis d'enfance veulent tenter quelque chose contre Herlas, ou veulent laisser le complot se dérouler comme prévu par la dame de petite roche et le comte de Licorbel, il ne les en empêchera pas, mais il n'interviendra pas directement pour les aider non plus, tout au plus restera-t'il à leurs côtés pour les protéger.

Pour Sybil :
Elle aimerait bien trouver l'assassin de Hamelin et savoir pourquoi exactement il a été assassiné.
Elle n'a pour l'instant rien pour ou contre le complot de la Dame de Petite Roche, mais elle aimerait bien interroger le type à la livrée particulière, savoir si c'est vraiment lui qui l'a exécuté et si c'était ou non sur les ordres de la dame. Parce que vu l'impact qu'a eu Katarina avec le poème d'Hamelin, elle a l'impression que l'assassinat du pauvre barde allait apporter plus d'emmerdes à son commanditaire que s'il l'avait laissé dire son poème.
Pour Sybil l'assassinat d'un noble est une chose sérieuse, et pour le moment tout ce qui tourne autour de nous et d'Hamelin ont plutôt l'air d'être des actions d'amateur. Il a été assassiné sans qu'on se débarrasse de son corps et du poème, la filature qui a été entreprise contre nous était de l'ordre de la farce, le type de la Dame de Petite Roche semble sous-traiter en général à de la racaille locale sans compétence... bref, le mystère qui entoure la mort d'Hamelin lui paraît au final être plutôt destiné à faire porter le chapeau de l'assassinat à la Dame de Petite Roche.
Du coup, pour elle, il faut élucider l'histoire exacte de la mort d'Hamelin avant de prendre une décision quand à l'assassinat. Parce que sinon on risquerait de prendre une décision peu éclairée qui pourrait nous coûter aussi cher qu'à la Dame de Petite Roche.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Séance Oeil Noir du 29 novembre 2020

Jour 6 en milieu de matinée. Lev interroge Lyse pour en savoir plus sur ses relations avec Herlas. Elle dit être reconnaissante au baron et à son fils de l’avoir recueillie et ne pas l’avoir laissé finir dans le caniveau. Elle dit que Herlas la traite bien, qu’il est des plus honorables. Zudurdag lui demande s’ils couchent ensemble. Elle s’offusque de cette question qu’elle trouve blessante, mais les rougeurs qui lui montent aux joues semblent montrer que le nain n’est pas tombé loin de la réalité. Je décide de ne pas révéler cette information. Lev insiste et elle dit ne l’avoir jamais vu violent avec ses serviteurs. Zudurdag parle de son passé de violeur et Lyse préfère quitter la tente car elle se déclare très mal à l’aise.

Nous discutons mais n’arrivons pas à nous faire une opinion sur le fils du baron, Lyse revient dans la tente nous prévenir que la dame de Petite Roche arrive.
Celle-ci prétend avoir réfléchi à la situation et avoir convaincu le comte de Licorbel de renoncer à ses projets. Pour elle, l’histoire serait close. Elle prétend encore que son fidèle Roderick a pris de sa propre initiative de la protéger contre Amelin. Elle l’aurait renvoyé. Bien sûr, je ne lui fais pas confiance et tous mes sens me disent qu’elle nous ment.
Lev lui dit qu’il va devoir appréhender le meurtrier qui n’a plus la protection de sa dame . Zudurdag sort armé de la tente. Lev réitère son invitation à la dame de Petite Roche de chasser les brigands avec nous, mais elle ne répond pas à son invitation et prend congé. Lev, Tisa et moi suivons Zudurdag.
Sybil prend en filature la dame de Petite Roche. Celle-ci retourne au tournois et y rejoint le comte de Licorbel qui vient d’arriver.

Nous arrivons à la tente de Roderick. Lev dit qu’il vient arrêter Roderick. On nous dit que celui-ci est parti il y a peu de temps. Zudurdag et Tisa foncent dans la direction indiquée par le garde. Lev et moi rentrons dans la tente. Elle a été vidée précipitamment par son ancien occupant. J’interroge les gardes, et ceux-ci me disent que Roderick sert la dame de Petite Roche et ses parents depuis de nombreuses années, il leur servait de capitaine des gardes. Ils ne savent pas pourquoi il a été renvoyé. Ils ne savent pas s’il aurait été capable de tuer de sa propre initiative. Il n’a pas de famille. Ils nous donnent sa description, on l’a déjà croisé dans le campement. Je continue à penser que cela sent le coup monté pour nous envoyer sur une fausse piste pendant que les comploteurs achèveront leur méfait.

Sybil assiste au combat en surveillant la dame de Petite Roche. Le vainqueur est Sigbert, il a déjà gagné le tournois d’escrime de la veille. Zudurdag part rejoindre Sybil.

J’insiste pour qu’on aille dénoncer Roderick au Capitaine Ankosh et Lev me rappelle qu’il a donné sa parole qu’on ne dénoncera pas le complot.
Sur le chemin, je demande à Lyse ce qu’elle connaît de la dame de Petite Roche mais elle me répond qu’elle ne la connaît pas, elle sait juste que ses parents ont été accusés de complot. Elle a une réputation d’être appréciée par ses domestiques.

Lev fait son rapport d’enquête sur le meurtre de Amelin à Ankosh. Il nous remercie. Je lui rappelle que nous sommes très attachés à ce que justice soit rendue contre le meurtre d’Amelin.

On se retrouve à la tente le midi. Tisa fait un emprunt de 15 thalers à Sybil pour payer à Kabol la recherche qu’il a fait pour trouver son livre rare.
Je demande à voir le chambellan l’après-midi. Je vais lui demander de pouvoir bénir le repas du banquet. Mon idée est de jeter ou souiller le poisson si je n’arrive pas à le purger. Je vais aussi l’interroger sur Lyse.
Sur le chemin du château je discute avec Lyse qui m’en apprend plus sur Lev. Il est devenu organisateur des chasses pour le Baron avant d’être adopté par une famille noble.

Le chambellan accepte que je bénisse les repas, pendant la distribution des prix, juste avant qu’ils soient servis. Il ne sait rien sur Lyse.
Je demande à aller en cuisine. Je demande qui va préparer le poisson, on me répond que c’est le chef de cuisine du Baron.
Avant de partir, je demande à Lyse de faire en sorte qu’elle soit la seule à servir les plats du banquet à Herlas.

Lev, Tisa et Sybil vont voir Kabol le receleur gobelin. Sybil fait un croche-pied à Kabol pour qu’il ne lui pince pas les fesses.
Kabol leur dit qu’il n’a pour l’instant trouvé que quelques pistes peut concrètes pour le livre de Tisa. Lev lui dit de laisser un message à la famille Bras-Blanc quand il aura des infos. Sybil cherche des ingrédients pour fabriquer un antidote, elle dit à Kabol qu’elle reviendra.

De mon côté, je vais essayer de cuisiner une substance qui dégage une très mauvaise odeur que je connais grâce à mes connaissances d’alchimiste, dans le but d’empêcher le fils du Baron de manger son plat empoisonné.
Je propose également l’idée de goûter moi-même une bouchée du plat de poisson si Sybil me fournit un antidote. Ou alors je pourrais le donne à manger à un chat errant.
Malheureusement, l’antidote coûte très cher à fabriquer : 40 thalers la dose, et il faut une journée entière pour le faire, donc j’abandonne l’idée car c’est déjà trop tard, ou alors il faudrait l’acheter tout fait.

Lev et Tisa vont au bal le soir. Ils apprennent que c’est Astrid la Rouge qui a remporté le tournoi de barde.
Le seigneur de Hammeau-Sombre vient voir Lev pour l’inviter avec Sybil au prochain festival du navet pour honorer la mémoire de ses ancêtres. Lev accepte.
Lev danse ensuite avec la baronne de Rive-Noire qui lui pose des questions sur la manière dont il envisage son avenir. Lev lui dit qu’il souhaite que sa famille retrouve son pouvoir d’antan. Elle a été surprise de l’offre du Baron qui ressemble plutôt à un piège politique, elle lui propose des hommes d’armes pour l’aider à pourchasser les brigands. Lev lui confirme avoir eu la même impression et qu’il serait ravi d’accepter son aide. Elle accepte de lui confier une dizaine d’hommes d’armes.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Séance Oeil Noir du 20 décembre 2020

Pendant que Lev et Tisa passent du bon temps au bal, de mon côté, je vais essayer de cuisiner une substance qui dégage une très mauvaise odeur dans le but d’empêcher le fils du Baron de manger son plat empoisonné. Ou alors une substance inodore et incolore mais qui donne un goût horrible dès la mise en bouche
L’autre possibilité serait d’acheter pour 250 thalers un antidote puissant, mais nous écartons vite cette idée car trop chère.
Je passe une fois de plus une nuit agitée par des rêves troubles et ne récupère qu’1pt de Karma en dormant.
Le matin, grâce à l’entremise de Sybil, je vais cuisiner à la Rose Féroce, une substance ecoeurante et une substance nauséabonde. Hélas, ne me trouvant pas dans mon environnement habituel, avec mes ustensiles et ingrédients familiers, je concocte un brouet qui n’aura pas l’efficacité escomptée.
Etant coincé en cuisine, je ne peux pas me rendre à la cérémonie religieuse. C’est une prêtresse de Tza qui vante les vertus de l’amour et du coup de foudre et bénie l’union à venir. Elle annonce le mariage a une date imprécise.
Lev va demander au chambellan de faire en sorte que le fils du Baron ne touche pas à son plat. Le chambellan signale qu’il va prendre ses précautions pour préparer l’arrestation des complotistes, au cas où.

Après la joute, il y a la remise des prix de grandes valeurs. Sigbert aurait du gagner l’épée de Zudurdag et repart avec une bourse de 500 ducats à la place et une hache barbare antique du nord avec de nombreuses runes.
Astrid la rouge devient poète officielle de la cour du Baron

Je vais en cuisine bénir les plats du Baron et son fils et j’en profite pour verser ma substance ecoeurante dans le plat du fils au moment ou Lyse part les servir.

Lev remarque plusieurs boules de crystal au centre de la table, en déco, ce qui est inhabituel. Il remarque aussi que Lyse n’est pas douée pour servir à manger.
Le duc lève son verre et porte un toast aux futurs mariés. Le jeune baron se lève brusquement et se jette devant le duc à l’instant même où une flèche arrivait sur le duc. La flèche percute le plateau qu’il interpose devant le duc, ricoche sur ce bouclier impromptu et va se planter dans la gorge du Baron. C’était le duc qui était initialement visé manifestement, contrairement aux apparences.
Le jeune Baron se précipite vers son père qui semble mort. C’est une des flèches du prix des archers qui a été utilisée et comme par hasard le gagnant du concours d’archers n’est plus là...
Le chambellan réagit aussitôt et appelle à arrêter les comploteurs, la dame de Petite Roche et le comte de Licorbel, qui sont immédiatement saisis par les gardes.
Lev réalise alors que Lyse a disparu et il part à sa poursuite
Sybil se précipite à la recherche de l’archer assassin qui a tiré de très loin. Elle retrouve Eliadim qui se relève groggie en se frottant la tête. Une petite troupe de gardes se dirige vers le même endroit.
Sybil planque en vitesse l’arc et le carquois juste avant l’arrivée des gardes qui semblaient chercher précisément Eliadim et l’arrête.
Sybil reconnaît alors une odeur déplacée sur l’archer et autour de lui, peut-être un parfum.
En partant, Sybil récupère l’arc et les flèches et les planque dans un endroit sur (à déterminer)

Pendant ce temps au banquet, Tiza se rapproche du Baron et de sa veuve pour l’assurer de son soutien et la veuve implore l’aide de Tiza.
Tiza examine le corps du Baron et constate qu’il est bien mort, une flèche plantée en travers de la gorge.
Puis elle récupère le plateau qui a dévié la flèche. Il paraît intact, il n’a pas une égratignure, c’est très surprenant. Elle remarque également qu’il manque une boule de crystal qui était devant le groupe des hauts-nobles

Je vais rejoindre la dépouille du Baron pour officier. Je constate qu’il est mort sur le coup, puis j’officie selon le rite de Boron.
Je récupère du poisson du plat d’Herlas pour analyser plus tard s’il était empoisonné, il faut en avoir le coeur net.

Lev retrouve Lyse parmi les serviteurs qui se regroupent près des cuisines. Il l’interroge sur sa maladresse au moment de servir le plat d’Herlas.
Lev lui demande si elle avait des consignes particulières d’Herlas et la pousse dans ses retranchements.
Elle semble décontenancée et stressée par ces questions, mais elle paraît sincère dans ses réponses de dénie.
Lev change de tactique et accuse Lyse de collusion dans le complot, qu’elle avait été envoyée par Herlas pour nous espionner.
Elle continue à nier et prend la défense de Herlas quand Lev l’accuse d’avoir tué son père.
Lyse réagit violemment et gifle Lev. Elle dit que Herlas ne ferait jamais une chose pareille puis elle se mure dans un silence soumit et Lev s’en va
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Séance Oeil Noir du 10 janvier 2021

Le lendemain de la mort du baron, la situation se calme mais la fête s’arrête prématurément. Les nobles se préparent à repartir chez eux, le champs de foire se vide rapidement.
Tiza analyse magiquement le plateau qui a dévié la flèche meurtrière ainsi que la flèche elle même. Le plateau n’est pas magique, mais la flèche l’est.
Lev nous dit qu’il pense que la flèche déviée était une illusion générée par la boule de cristal et c’est pour ça que le plateau n’a pas été endommagé par la flèche.
Tiza pense que s’il y a illusion, le tir est quand même parti de très loin
Tiza va ensuite discuter avec le seigneur de Clair Village mais n’obtient pas d’information particulière
Le soir, nous remarquons que les gardes de la dame de Petite Roche ont été remplacés par des gardes du château devant sa tente et empêchent quiconque de s’approcher
Je dors bien cette nuit et regagne 5 pts d’énergie Karmique
Le lendemain, le village de tente est presque désert
Lev nous dit qu’il serait honoré qu’on l’accompagne à la chasse aux brigands, mission que lui a confié le baron avant de mourir
Une jeune femme blonde riche cachée sous une houppelande (la baronne de Rive-Noire) vient voir Lev sous la tente. Elle lui confie dix de ses hommes qui l’attendent à la taverne de la cruche pour l’aider dans sa mission.
Elle nous apprend que le comte de Licrobel a été relâché par le nouveau Baron, mais pas la dame de Petite Roche. Le tireur présumé sera prestement exécuté aujourd’hui ou demain. Elle repart discrètement.
Nous allons enquêter en ville pour savoir s’il y a eu d’autres attaques de brigands ces derniers temps.
Des bateleurs annoncent que le vainqueur du tournois a tué le baron alors qu’il voulait assassiner le duc de Ronce, lequel a été héroïquement sauvé par Herlas, et que la comploteuse, la dame de Petite Roche, a été prestement arrêtée.
Le jeune Eliadim, assassin présumé, est pendu l’après-midi même. J’assiste à son exécution et à sa mise en bière.
On apprend que les brigands œuvrent sur la plupart des routes du centre de la baronnie. Ils doivent donc être une dizaine de groupes. Ils doivent avoir un camp au cœur de la Foret. La bande s’est agrandie avec l’arrivée des familles de Hameau Sombre et de Bras Blanc dont les parents ont été expulsés ou exécutés. Il semblerait donc que ces malfrats soient plutôt des brigands de style Robin des Bois que de sanguinaires barbares.
Ils ont un chef charismatique qui génère beaucoup de ferveur autour de lui. Ils n’attaquent que les riches (nobles, négociants et artisans de luxe). Jusqu’à présent le baron n’avait rien fait contre eux malgré les plaintes de certaines guildes. On dit qu’il a confié la tache à un de ses nobles et tout cela sera bientôt réglé.
Ils ont sûrement un intermédiaire à GrosBourg qui leur achète les outils dont ils ont besoin.
Lev veut engager discrètement des traqueurs pisteurs. Il embauche 6 personnes pendant 10 jours pour 420 thalers. Ils doivent se disperser deux par deux pour repérer le camp des brigands et observer son organisation et essayer de voir qui est le chef pour pouvoir nous le décrire.
Lev veut faire courir la rumeur disant qu’on part avec une fortune vers le festival du Navet à Hameau Sombre afin que nous devenions un appât pour ces brigands.
Il est convenu que nous ne partirons qu’après l’enterrement du baron.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Séance Oeil Noir du 24 janvier 2021

La cérémonie des obsèques du Baron se fera en tout petit comité uniquement avec la famille. Pour l’instant nous ne sommes pas conviés.
J’insiste pour être reçu par le chambellan avec Lev et Tiza afin d’obtenir une invitation aux obsèques.
Il y a une ambiance très lourde dans les couloirs du château, un contraste énorme avec la fête des jours précédents.
Lev plaide notre cause. Devant le refus du chambellan, je lui fait part de cette faute diplomatique qui sera rapporté au grand prêtre de Boron.
Après hésitation, il se range néanmoins aux ordres qui lui ont été donnés et réitère son refus. Il promet cependant qu’il va intercéder auprès du Herlas pour que le Maître forgeron ne soit pas exécuté tout de suite.
Je vais rédiger une missive au grand prêtre de mon ordre pour lui exposer que la présence d’un prêtre de Boron à la cérémonie des funérailles de feu le baron a été interdite par son héritier.
En partant, Lev et Tisa voit le visage du vieux mage à une des fenêtres du château.
Nous décidons d’envoyer 5 hommes en éclaireur et d’en garder 5 avec nous dans le chariot qui va nous servir d’appât.
On fait courir la rumeur que nous voyagerons avec plusieurs centaines de thalers d’argent et de marchandises à vendre au festival du navet.
L’arc et les flèches assassines sont laissés à Gros-Bourg dans la planque de Sybil
Lev et Sybil vont aller voir Siegbert le vainqueur du tournois d’escrime, pour essayer de le recruter.
C’est un ancien esclave thorvalien. Il est sympathique, souriant et fêtard, franc du collier. Il serait partant pour nous accompagner en échange de l’épée volée par les brigands. Il vient avec son cheval.
On sort par la porte sud de Gros-Bourg.
On monte le camp le soir et Zudurdag et nos employés montent la garde à tour de rôle.
Au second tour de garde, un garde réveille Zudurdag car il pense qu’il y a quelqu’un qui rode autour du camps et a été dérangé par le garde. Cela ne se reproduit pas de la nuit.
Le second midi on arrive au pont qui enjambe la rivière Bras-Blanc. Il y a 2 soldats de Hameau Sombre qui font payer l’octroi. Il y a une altercation avec une chariote de paysans qui s’énervent. Un gamin paysan s’approche et nous admire. Les paysans passent et puis c’est notre tour. Les soldats un peu débraillés nous demandent une taxe de 5 thalers. Lev râle pour le principe mais il paye. Sybil taille le bout de gras. Les gardes lui disent qu’ils préfèreraient garder la maison du seigneur plutôt que ce pont.
Le soir on monte le camp et on fait le même tour de garde. RAS
Le lendemain matin, on remarque une flèche plantée au milieu du camps dans le sol avec un morceau d’étoffe enroulé. Il est écrit « une prochaine fois sans doute. Signé G »
Une roue du chariot casse le 3ème matin, ce qui nous fait perdre 3 heures. Elle ne semble pas avoir été sabotée.
On arrive à Hameau Sombre, notre village d’enfance, en milieu d’après-midi. Il y a une centaine d’habitants
Je suis très surpris de voir autant d’activité. Il y a beaucoup de champs de navets qui ont remplacés la forêt de notre enfance.
Il y a des décorations pour le festival et beaucoup d’activité ludiques.
Nos cinq soldats éclaireurs nous rejoignent. RAS de leur côté, sauf qu’ils ont éveillé la méfiance des locaux car ils n’ont pas révélé pourquoi ils étaient là. Il y a 3 hommes d’armes au service du seigneur qui surveillent la populace.
On apprend que le seigneur de Sombre Hameau est reparti car il souffrait de la goutte.
Il est retourné se reposer à l’auberge du Sanglier Noir que l’on avait croisé sur la route quelques heures plus tôt mais sa fille Libussa est là, en tant qu’intendante de Sombre Hameau.
Zudurdag remarque une forge/atelier de réparation-fabrication de chariot, plutôt connue dans le coin, tenue par une femme qui porte un collier en métal autour du cou. C’est une serf, comme la plupart des gens du village.
Je vois une prêtresse de Péraine (agriculture et soins) qui organise certaines activités. Elle n’est pas d’ici, je pense qu'elle est venue pour le festival.
Je vais lui parler pendant que les autres vont à l’auberge du Village Vert tenu par Arlin, un quadragénaire en bonne forme, un serf également.
Praehngunde se nomme la prêtresse de Peraine. Je prends des nouvelles du seigneur mais elle n’en sait pas plus sur sa maladie qui n’a pas l’air trop grave. Elle n’a pas croisé de brigands en venant, mais elle avait voyagé seule. On se dit qu’on se reverra le soir à l’auberge.
Tiza apprend qu’il n’y a pas de mage à Sombre-Hameau
Zudurdag va à la forge. Le collier de la forgeronne est en métal alors que les autres habitants ont un collier en cuir.
Zudurdag demande à visiter la forge qui appartenait à son père. Il dit aussi à la forgeronne qu’on aura besoin de son aide pour réparer complètement la roue de notre charrette.
On se rend compte en revenant sur le lieu du massacre de nos parents que peut-être des choses nous ont été cachées à l’époque, notamment les raisons pour lesquelles nous n’avons pas hérité des biens de nos parents. Mais on se dit aussi que notre éducation a pu être payée par cet héritage sans qu’on nous le dise.
Le soir à l’auberge on trouve la salle commune pleine d’activité. Libussa est là et trône sur les réjouissances avec la prêtresse de Peraine et les principaux artisans du village. Tout le monde est de bonne humeur et l’ambiance est bonne.
A la tombée de la nuit, Praehgunde demande le silence pour la bénédiction des moissons. La porte s’ouvre soudain, une vitre éclate sous la pression d’un vent froid et un spectre apparaît qui porte une tenue similaire à la prêtresse.
Il est nimbé dune lueur claire, sa robe est marquée d’entailles sanguinolentes
D’une voix sepulcrale, il déclame : « La terre est en tumulte, la dame vous accorde son pouvoir mais vous devez vous en montrer digne, les pouvoirs sombres cherchent à détruite et pourrir les moissons et vos champs, travaillez dur et rester vigilant, regardez vos champs, fortifiez vos greniers et dévouez vous aux douzes. »
Tout le monde est pétrifié de silence puis les gens se mettent à parler tous en même temps. On n’arrive à comprendre quelques mots qui se répètent : les mots navet, sang, rats
Libussa tape du poing sur la table en se levant pour faire taire le brouhaha. Elle ordonne le silence et à tout le monde de rentrer chez soi pour prier. Les clients se lèvent et s’exécutent rapidement.ur la table en se levant. Elle ordonne le silence et à tout le monde de rentrer chez soi pour prier. Les clients se lèvent et s’exécutent rapidement.
J’invoque une prière de vision fantome avec 4 réussites. L’apparition est toujours là, mais invisible pour les non initiés. Le prêtre fantôme termine les bénédictions de Péraine commencées par Praehngunde. Il agit et se déplace comme si l’agencement de l’auberge était différent de celui que nous voyons, puis il disparaît.
Je pense avoir vu une scène surgie du passé. Pourtant il ne ressemble pas à Perainion, le prêtre de Péraine que nous connaissions pendant notre enfance.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar du membre
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
Messages : 4229
Enregistré le : 05/07/2010 à 18:01
Recevoir les alertes des animations : Non
Localisation : Sucé-sur-Erdre

Re: Journal d'Augur, Serviteur du Corbeau

Message par xipehuz »

Séance Oeil Noir du 14 Février 2021

Après le départ de tous les serfs de l’auberge, ne restent que nous, Prahegunde, Libussa et Pjerov, un chevalier sans terre qui loge à l’auberge depuis quelques jours. Pjerov et Libussa partent se coucher rapidement et nous nous retrouvons seuls avec la prêtresse avec qui nous continuons de converser. Elle nous dit ne pas savoir qui est ce fantôme.
Prahegunde nous révèle alors qu’elle n’est pas là par hasard. Elle a été appelée par Tineke Tuljow, la Maître forgeronne, car des évènements inhabituels se produisent, comme des invasions de rats.
Prahegunde demande à Tiza de l’aider à renvoyer ce fantôme dans les champs sacrés de Péraine. Je suis un peu vexé qu’elle ne me demande pas la même chose. En même temps, j’ai plus une connaissance empirique qu’académique des fantômes, ce type de manifestation n’étant pas beaucoup étudiées par l’ordre de Boron, mais je sais néanmoins que les fantômes peuvent prendre possession de corps, qu’ils ne craignent pas la peur et la douleur, qu’ils peuvent traverser la matière, que les armes normales ne peuvent pas les blesser, mais que les armes sanctifiées de Boron et de son Archidémon opposé (Thargunitoth dit Tiakol, archidemon des cauchemars et de la nécromancie), le peuvent. Je sais aussi qu’ils sont immunisés aux poisons et maladies, que leurs sens sont différents des nôtres, notamment qu’ils ne sont pas aveuglés et voient dans le noir.
Tiza, de son côté, a étudié les fantômes dans sa guilde de magie. Elle sait que c’est une manifestation de personnes décédés. Les âmes en peine sont liées à un endroit, un objet ou une personne. Pour la faire reposer en paix, il faut finir une tâche que la personne avait commencée de son vivant mais n’avait pu terminer.
Tiza sait aussi que les rats peuvent être la marque d’une influence maléfique/démoniaque.
De mon côté je sais que le rat est un des animaux symbolique d’un 13ème dieu qu’on ne nomme pas. « Le Sans-Nom »
Je raconte alors à mes compagnons que j’ai continué à voir le fantôme après qu’il ait disparu à leurs yeux et qu’il s’est comporté comme s’il était là à une époque où l’auberge et son ameublement étaient différents.
Prahegunde nous dit que sa tenue de prêtre lui a paru démodée, d’un autre âge, très ancien, probablement en vogue il y a plus d’un siècle.
C’est bizarre parce que nos parents nous ont dit qu’ils s’étaient installés ici avant notre naissance et qu’il n’y avait pas d’habitants avant eux. Mais peut-être les bâtiments existaient-ils déjà ?
Lev demande qui sont les personnages influents de la région. Prahegunde cite Hector de Sombre-Hameau, sa fille Libussa, qui gère le village pour le compte de son père qui est rarement là, et Tineke la Maître forgeronne.
Zudurdag nous dit qu’il souhaite solliciter de Libussa l’autorisation de récupérer la forge de son père. Je lui répond que nous en savons pas si cette forge lui appartenait bien et que juridiquement, le Baron en avait fait don à Hector de Sombre Hameau et que seul une action en justice pourrait lui permettre de la récupérer.
Zudurdag semble alors prendre une position moins tranchée et pourrais accepter seulement les outils laissés par son père et tous les souvenirs qu’il pourrait trouver de lui.

Nous allons ensuite nous coucher et dormons assez bien et faisons même une grasse matinée (je récupère 3 karma). Dans la salle commune, nous retrouvons le tavernier Arlin. Il nous dit que Sire Pjerov est parti dans le village. Il pose beaucoup de questions depuis qu’il est là, mais quand on lui demande qui est cet homme et ce qu’il cherche, Arlin paraît gêné et ne veut pas en dire plus. Il nous dit qu’il a peut-être entendu parler de l’éclair qui a frappé le vieux chêne sur la colline il y a quelques semaines, quelques jours après les semences, et du fantôme qui serait apparu quelques jours après. Pour Arlin, c’est évident que le village subit le courroux des dieux.
Soudain, un habitant du village entre en cherchant Libussa car, dit-il «  un gars veut emporter leur récolte ».
Nous sortons donc de l’auberge pour voir ce qui se passe. Il y a un petit attroupement à l’extérieur du village autour d’un homme plutôt jeune en robe avec un chapeau et un bâton. Nous nous approchons et celui-ci déclare être un magicien de guilde qui doit étudier ces navets anormalement gros. Il dit qu’il doit prendre avec lui toute la récolte de navets pour l’étudier car ils sont dangereux et qu’il agit par le pouvoir de sa guilde que nul ne peut entraver. Les trois baillis du village arrivent alors pour le mettre dehors.
Sybil et Zudurdag s’interposent pour calmer la situation. Tiza veut prendre le temps de demander au mage d’étudier sur place les navets et de ne pas priver les villageois de leur récolte.
Il répond que ce n’est pas possible et qu’il doit les emmener dans son laboratoire. Lev intervient pour dire que nous pourrions acheter les navets pour le compte du mage. Le mage dit qu’il lui faut toute la récolte car les navets pourraient représenter un danger car ils sont tous magiques, il en est sûr. Il se nomme Telergo de la guilde de l’Esprit (les mages gris). Il semble plutôt hautain et susceptible.
Tiza lance alors une analyse magique sur les navets, pendant que Lev promet d’acheter toutes la récolte si les navets sont magiques.
Le mage fait des remarques désobligeantes qui me paraissent déranger Tiza dans sa concentration et je lui intime de se taire en le menaçant.
L’analyse de Tiza montre que la magie est indétectable sur un navet individuel mais perceptible sur toute la récolte.
Je constate que les navets sont particulièrement gros et ne perdent pas leur fraîcheur après avoir été coupés, alors que le sol n’est pas si favorable que ça.
Telergo me traite alors de petit Pretrillon et me dit de retourner m’aviner à la Taverne. Je vois soudain rouge et je lui ordonne de s’excuser s’il ne veut pas tâter de mon bec de corbin, que j’agite sous sa gorge. Il ne se démonte pas et répète ses insultes. Ulcéré, je l’attrape par le col pour le secouer un peu et lui faire rentrer ses sales paroles dans sa gorge, mais les baillis en profitent pour s’approcher et le tabasser.
Je me recule et mes compagnons interviennent pour calmer la bagarre et sauver le mage qui prend quand même quelques mauvais coups.
Sur ces entrefaites, Libussa arrive et intime à tout le monde de cesser de se battre. Elle demande des explications. Les baillis disent qu’ils ont essayé de ramener le calme. Libussa demande à Lev sa version de l’histoire.
Puis elle ordonne que les navets soient entreposés à l’écart du village et dit qu’elle va réfléchir à la situation. Elle ordonne à Telergo de quitter le village et demande à Tiza de démêler cette histoire. Elle semble avoir beaucoup d’autorité.
Après le départ de Libussa, des baillis et de spaysans, nous continuons à interroger Telergo qui nous dit qu’il était passé par hasard lors de son voyage post-graduation (c’est donc lui-même un petit Magillon novice …) et qu’il avait été intrigué par ces navets très gros et très durs, dont certains saignaient quand on les coupait.
Il reconnaît qu’il n’avait pas songé à toutes les implications sociales de la réquisition des navets mais qu’il continue à penser qu’elle est nécessaire.
Il propose à Tiza d’approfondir l’analyse des navets sur place à l’auberge et, pour ce faire, il nous demande de lui en fournir au moins une douzaine.
Tiza propose d’analyser la terre de culture. Il lui répond sèchement que la terre n’est pas magique. Décidément, ce foutriquet est bien mal élevé ...
Tiza se fait également la remarque qu’on ne sait pas où ont été enterrés nos parents et tous les morts de notre village. Sans doute ont-ils dû être emmenés dans un autre village pour y être enterrés ...

Pendant ce temps, je vais voir le vieux chêne frappé par la foudre sur la colline. Je trouve une souche fendue calcinée, sans éclat autour. Je pense que l’arbre a été coupé après la foudre et les morceaux ramassés. C’était un arbre multi-centainaire d’année. Je lance une vision fantôme mais je ne vois rien. Après, je vais interroger les paysans qui cultivent les gens autour leur demander s’ils ont vu l’éclair ou des phénomènes étranges. Je constate le long de mon trajet qu’il y a beaucoup de rats dans les champs.
Sybil, de son côté, reste auprès du mage. Elle voit qu’il a l’air intelligent, mais qu’il est handicapé socialement. Il ne voit pas quand il est insultant et ne sait pas lire les réactions des autres. Le mage lui révèle les résultats de son analyse : les navets sont tous magiques, ils stockent de la magie arcanique neutre. Ils font de très bons ingrédients d’alchimie, similaires à la mandragore. Il ajoute que lancer un sort a proximité d’un grand nombre de navets peut déclencher une décharge magique qui peut se révéler dangereuse. Il dit aussi que c’est dangereux de manger ces navets magiques mais il ne peut pas expliquer pourquoi à Sybil.
Zudurdag et Tiza vont voir Tineke la forgeronne. Elle dit qu’il y a eu d’autres fantômes dans le village depuis la foudre sur l’arbre. Les paysans disent qu’il y en avait un près de l’arbre. Les gens sont énervés, il y a plus de bagarres que d’habitude. Un soir il y a 10 jours près de la vieille grange, elle a entendu des couinements qui se sont transformés en hurlement. Cela semble confirmer une vieille légende qui prétend qu’un démon habiterait la bas et que cette baraque est maudite.
Lev va voir Pjerov, le chevalier sans terre, qui observait la scène à distance. Pjerov dit qu’il passait dans le coin et qu’il est venu voir l’arbre centenaire ravagé par un éclair, ainsi qu’assister au festival du navet. Il cherche des occasions d’accomplir de hauts faits. Ces explications semblent pour le moins évasives.

C’est alors que nous entendons au loin des appels à l’aide. Un fermier se rapproche du village à toutes jambes. Deux de ses amis qui partaient chercher du bois on été attaqués par une meute de loup. Ses amis sont montés dans un arbre mais les loups l’assiègent.
Nous nous portons rapidement à leur secours et constatons que 6 loups affamés font le siège de l’arbre. Voilà un comportement étrange et inquiétant de la part de bêtes sauvages qui ne s’approchent généralement des habitations que de nuit ...
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Répondre

Retourner vers « L'Oeil Noir »