[T-UW] Journal de bord

Modérateur: xipehuz

[T-UW] Journal de bord

Messagepar RossVell » 21/01/2018 à 20:13

C'est enfin la fin de notre voyage d'une année comme cela semble être le rythme égrénant le circuit commercial du navire et de son équipage. Une année et la maintenance réglementaire sur Aramis.
Le dernier saut, la dernière semaine a été l'occasion de discuter de la suite, de nos perspectives, de nos projets, de nos envies. Il en ressort que sortir de la routine semble être quelque chose qui pourrait plaire aux co propriétaires. Essayer de s'affranchir de ce trajet pour espérer gagner suffisament pour conquérir une plus grande liberté de mouvement.

Nous voilà donc à débarquer et quitter le navire en ce jour de fête et qui marquera le début d'une nouvelle année.
Nous nous egayons tous en ville pour vaquer à nos occupations plus ou moins personnelles.
Après avoir procéder aux inscriptions pour les deux courses proposées par le Marquis Leonard Bolden-Tukera en guise de festivités, espérant ainsi récupérer un beau pécule mais aussi la possibilité d'accéder à des fêtes de la classe supérieur et ainsi pouvoir proposer nos services aux riches de la planète, La Fouine et la Capitaine tente sans succès d'obtenir des combinaisons spatiales pour assurer le pilotage des véhicules que l'ingénieure de bord prend le temps de bricoler pour les étanchéïfier.
De son côté, en secret, le chef de la sécurité se fourvoie en s'accoquinant avec la prostitution locale, tombant malencontreusement sur la police en plein travail. Il prend l'option de ne pas se rendre et s'en prend à la police conduisant à un avis de recherche diffusé sur les ondes, compromettant sa liberté de mouvement.
Se réfugiant dans le navire, après avoir admis, contraint et forcé devant l'évidence, le chef de la sécurité explique le détail de l'histoire. A son tour en secret, la Capitaine se rend à l'hopital pour régler l'affaire en faisant appel à ses capacités qu'elle cache à ses collègues depuis maintenant quelques semaines. Modifiant les souvenir de la victime principale, elle espère ainsi brouiller suffisament les éléments de la police pour assurer la non condamnation de collègue agité.
Le Vargr quand à lui, médecin de bord, choisit, comme visiblement chaque année, d'aller fêter avec ses congénères à grand renfort d'alcool et de chanson raciale.

Assistant aux festivités dans la caverne aux cristaux, c'est de retour au vaisseau que l'ingénieure de bord s'apperçoit que son fils à trouvé un portefeuille contenant de l'argent, qu'elle barbotte, des pièces d'identités, une carte de membre d'un organisme élititste de voyageur stellaire (La Traveller's Aid Society - TAS) , et une impression surprenante d'un message provenant d'une agence de voyage (Horizon Travel) et adressée à un certain monsieur Smith.
Cher M. Smith,
Les réservations pour vos vacances ont été confirmées.
Votre itinéraire vous fera découvrir les systèmes de Pysadi, Zila, Carsten, Pavanne, Nasemin, Jesedipere, puis les étendues Vargr jusqu'à la belle Scangen.
Votre voyage de retour passera par Jesidipere et se terminera à Junidy.
Votre cousin sur Aramanx souhaiterait cependant que vous modifiiez votre itinéraire afin de récupérer les bagages supplémentaires dont il vous a parlé dans sa dernière lettre.
Il vous fait dire enfin qu'il espère que vous pourrez prolonger votre séjour de quelques semaines avant de repartir vers Junidy via Nasemin.
Nous vous souhaitons de bonnes vacances !
Walker, Horizon Travel


Intrigués, l'équipage prend quelques renseignements sur les différents éléments à sa disposition : le capitaine du navire auquel appartient le portefeuille (Roet Bannerji), le navire (le Wolblut'n), l'entreprise de voyage.
Le capitaine semblerait blanc comme neige, mais en creusant un peu des suspission apparaisse, notamment sur la manière dont il a pu devenir membre de cet organisme de luxe. Les soupson penchent vers un ancien militaire.
L'agence de voyage elle appartient à un grand consorsium minier (Sternmetal Horizon). Le nom de l'auteur du message (Walker) ne semble pas être un des employé local.
Le vaisseau lui ne vient que rarement ici et semble plus taillé pour le transport de marchandises que de passager. Il est dôté d'un moteur de saut de 2 parsecs.

Après avoir pris contact avec le vaisseau pour joindre le capitaine, l'équipage apprend qu'il est en rendez-vous avec le président local de la société minière.
Décidant d'attendre d'être recontactés, l'équipage se décide à aller procéder à quelques repérages en vue des courses de la soirée.
Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons,
il y a suffisement de cons que l'on prend pour des gens.
RossVell
D20
D20
 
Messages: 1295
Inscription: 16/04/2010 à 09:30

Re: Journal de bord

Messagepar RossVell » 21/01/2018 à 20:14

J'ai pas pris de note, donc fait de tête.Je n'ai notammen t pas les noms des pnj ou des entreprises.
Acompléter donc, je modifierai dans le texte.
Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons,
il y a suffisement de cons que l'on prend pour des gens.
RossVell
D20
D20
 
Messages: 1295
Inscription: 16/04/2010 à 09:30

Re: Journal de bord

Messagepar xipehuz » 22/01/2018 à 13:35

J'ai rajouté les noms dans le texte.

J'ai également ajouté le texte du message trouvé dans le portefeuille du Capitaine Bannerji

J'ajoute également un détail que j'avais oublié de vous signaler. Bien que le message ne soit pas daté, vous pouvez déduire de l'état de la feuille pliée en quatre que celle-ci a été imprimée très récemment.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3655
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: Journal de bord

Messagepar Crepe » 28/01/2018 à 23:08

Mon fils est génial ! :coeur:
Pour du JdR en ligne, n'hésitez pas à venir sur le Discord du Manoir aux 1000 tortures : Par ici !
Avatar de l’utilisateur
Crepe
D8
D8
 
Messages: 111
Inscription: 10/12/2015 à 18:32
Localisation: La-Chapelle-sur-Erdre

Re: [T-UW] Journal de bord

Messagepar Don Cortisone » 29/01/2018 à 13:36

Comme je dis dans mon journal intime (voir sous section BULLDOG) Il a un travail tout trouvé le rabatteur de morue...
Don Cortisone n est pas n importe qui!!
Avatar de l’utilisateur
Don Cortisone
D16
D16
 
Messages: 612
Inscription: 05/06/2008 à 09:12
Localisation: BOTZ EN MAUGES

Re: [T-UW] Journal de bord

Messagepar RossVell » 17/02/2018 à 22:27

Je suis réveillée par un message alarmiste me demandant de revenir à bord. Exeptionnellement je ne me précipite pas, je suis bien trop fatiguée par le travail de forçat que nous avons abatu pour camoufler le méfait de la fouine et du bulldog. J'arrive au vaisseau pour découvrir notre chef de la sécurité cryogénisé. Nous envoyons Jeffrey en congés pendant le temps de l'éloignement de son maître.

Nous entammons ensuite deux journées de préparations pour la course,, terminant le repérage sur le lieu de la course où les recherches et le "balisage" se poursuivent.
En petit intermère nous recevons la visite d'un inconnu au vaisseau. Il s'agit d'un certain monsieur Guilean, ex associé du capitaine Banerji, désireux d'obtenir des informations qui lui permettrait de négocier pour récupérer ce qu'il estime sien. Banerji aurait organisé, avec l''aide de personnes de Stern Metal, sa faillite et on insolvabilité pour évincer Guilean de l'association et ainsi récupérer un vaisseau pour lui seul. L'homme stime le préjudice à 1million de crédit. Il est prêt à payer toute information qui pourrait l'aider dans ses recherches, même prêt à aller jusqu'à 10% de ce qu'il pourrait récupérer. Il n'exige en revanche rien d'illégal.
Nous réfléchisson et le recontactons le lendemain pour lui vendre les informations du message. Nous convenons qu'il allait travailler à nous fournir des contacts facilitants l'acquisition de cargaisons en échange des informations.

La course à lieu et en voici un résumé en image :

Image

Vourvz et la fouine pris en image dans cette course où dè le début le ton est donné et le comportement de l'équipe est perçu comme celui de bad guys qui ne reculeront devant rien pour gagner. Quelques concurents mis de côté, quelques obstacles évités, des accidents de la route plus ou moins volontaire, des "balisage" plutôt violent comme des mines de fortune à base de sacs de nitrate d'argent explosant au contact de l'atmosphère et voilà le véhicule au plus près de la victoire.

J'ai un peu honte, mais j'ai du utiliser mes capacités télépathique dans un exercice que je n'avais jamais experimenter, atteindre un esprit par écran interposé et le déconcentrer suffisament pour permettre à l'équipe de passer la ligne en tête juste après avoir percuté un véhicule dans le champ de mine.

L'équipe est victorieuse, gravement blessée mais victorieuse, principalement grâĉêˆà ce superbe véhicule

Image

Ambulance à l'arrivée, transportà l'hôpital, visiste des journaliste que je n'ai pas réussi à convaincre de notre bonne foi. Visite du Marquis au vainqueur, invitation pour le warg et la capitaine. Il est ravi, et la discution est cordiale. Nous obtenons que l'hopital prenne mieux soins de la fouine que je n'avais pas réussi à faire soigner correctement faute de fond suffisant;

Nous préparons la course en navette, demandant à notre ingénieuse ingénieur de revoir l'étancheïẗé de la navette qui semblait déficiante lors du vol de test.

(voilà un résumé avec quelques touches de bulldog pour les images =P )
Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons,
il y a suffisement de cons que l'on prend pour des gens.
RossVell
D20
D20
 
Messages: 1295
Inscription: 16/04/2010 à 09:30

Re: [T-UW] Journal de bord

Messagepar RossVell » 04/03/2018 à 13:44

Voilà la première étape de la conquête de notre liberté franchie. Nous avons gagné la course terrestre et il nous reste à établir la stratégie pour la suite.
D'un commun accord nous réveillons Bulldog, prévenant Jeffrey qui ne réponds pas et ne reviens pas. J'ai un entretien avec lui pour l'informer de la suite de notre collaboration :
- Destitution du mandat de chef de la sécurité, que nous confions à La fouine
- Interdiction de faire usage d'armes léthale.
- Signature d'un contrat de résignation de sa part dans l'entreprise au profit des officiers de l'équipage s'il devait à nouveau commettre un crime de sa propre initiative.
- Engagement moral à reverser une part de ses revenus à une association caritative de la société Akérut afin de compenser les dégats faits parmis leurs employés.

Nous envisageons ensuite la participation d'un trio à la course pour optimiser nos chances.
En attendant chacun s'occupe. Vourvz et Bulldog vont faire des courses pour acquérir notamment un dispositif médical pour lutter contre l'alcoolisme de Bulldog. Arrivé à un point de contrôle, l'ex chef de la sécurité entends une conversation qui semble concerner des pièces détacher subtilisée par l'équipe de maintenance du moteur du Beluga. C'est un certain Pétard, le chef d'équipe qui a prit sur lui de passer dans son quartier les pièves Dariennes plus plus intéressantes pour les revendre.Nous confirmerons cela le lendemain en allant vérifier au centre de destruction, moment où je promet un diner à l'employé sur place pour faire des recherches pour nous.
C'est lors de ce contrôle d'indentité que la police emmène bulldog et son warg accompagnateur au poste pour l'enquête sur l'agression des policiers il y a deux jours. La plan que j'ai mis en place semble porter ses fruits, il n'est pas arrêté car l'identification n'a pas été concluante. Reste la question de son emploi du temps. ll repart libre avec cependant l'interdiction de quitter la planète.

Pendant ce temps, et pendant que sa mère bricole la navette pour la course, je m'occupe de Q'Taïba et l'emmène à star town où il insiste pour manger des lavres de Schtork. Peu avertie par la commerçante, je ne peux rien faire lorsqu'il en mange trois en même temps et est pris d'un crise, peinant à respirer puis tombant dans l'inconscience. J'appelle les secours, ne suis pas en mesure de payer le reveil de ce service privé de soins et l'emmène donc au dispensaire où des urgences bien plus importante nous contraignent à attendre de nombreuses heures.

Tout cela ft filmé par une journaliste, non identifié à cet instant et qui profitera pour dresser un portrait d'Eden assez peu flatteur et incitant à la méfiance.
Informée par Wourvz, je le rassure pour l'histoire de la police, il me rassure pour l'enfant.
C'est peu de temps après que nous retournons au vaisseau pour que le médecin s'occupe de l'enfant. J'ai pour ma part manqué mon rendez-vous galant avec Emeri Guilian.

Le lendemain, alors que l'équipe se rend sur le lieu de la course et moi à mon rendez-vous galant reporté, une intrusion à bord du vaisseau me force à revenir sur les conseil de la fouine pour confronter l'intrus qui n'est autre qu'une journaliste, celle qui m'avait sans doute suivi la veille. Nous confisquons ses enregistrements,après avoir intercepté et brouillé l'émission d'une transmission cryptée et je lui demande sa carte pour reprendre rendez_vous et répondre à ses questions.

La course commence, l'équipe est performante, suis à la trace la tête de la course, notamment le premier, le fils cadet du Duc du secteur voisin que Bulldog a abordé de manière obséquieuse avant la course.
Le fait notable est de perdre la victoire pour ne pas risquer de percuter ce noble à la toute fin de la course. Mais quoi qu'il en soit la course et sa fin est gâĉĥée par l'arrivée en catastrophe dans l'atmosphère d'un vaisseau de type hercule8000 de la sociét Akérut. Le vaisseau est en perdition et menace de s'écraser sur Leedor et sur le site de la course. Le temps passe et la situation devient moins dramatique pour la population, la zone de crash prévisionnelle étant plus réduide.

Présente à TAS, je profite brillament de la situation et de mon charme pour obtenir de la direction d'Akérut un mandat pour récupérer du matériel très sensible le plus rapidement possible sur le site du crash : L'ordinateur de tir des canons à méson embarqué sur le navire.


(Hrp : voilà je ne crois pas avoir oublier de chose vitale. Je n'ai plus le nom de la journalope)
Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons,
il y a suffisement de cons que l'on prend pour des gens.
RossVell
D20
D20
 
Messages: 1295
Inscription: 16/04/2010 à 09:30

Re: [T-UW] Journal de bord

Messagepar Don Cortisone » 04/03/2018 à 13:50

hrp : C'est sympa de t'être occupé du résumé ROSSVELL :royal:
car le journal intime de BULLDOG, vu qu'il va mieux, risque de ne pas reservir avant longtemps...
Et c'est vrai que si je peux avoir le nom du fils du DUC j'en serai gré car j'espére le revoir dans la campagne....
Don Cortisone n est pas n importe qui!!
Avatar de l’utilisateur
Don Cortisone
D16
D16
 
Messages: 612
Inscription: 05/06/2008 à 09:12
Localisation: BOTZ EN MAUGES

Re: [T-UW] Journal de bord

Messagepar Spatiopoulpe » 04/03/2018 à 16:16

- Extrait des archives personnelles de Jaroslav Kubaz -

Berezi Ilona Ewart
Journaliste indépendante. Curieuse (trop) et douée, elle ne manque pas d'audace. Comme tout pigiste freelance qui arrive à gagner sa vie, elle fait dans le people, le sensationnel et le scandale. Elle s'est invitée à bord du Bélouga pour fouiner dans nos affaires et étayer ses articles calomnieux sur Johnson, mais moi et Bob l'avons stoppée et empêchée de transmettre en direct le résultat de son petit travail d'espionnage. Elle m'a remis, à ma demande, les données qu'elle avait récupérées, mais j'imagine qu'elle en a gardé une copie. C'est ce que j'aurais fait. Eden lui a promis une interview. Pour l'instant, j'ai placé un mouchard dans son commlink, mais elle l'a sans doute détecté. Reste à voir ce qu'elle va en faire. En tout cas, elle est à surveiller.

Mirchi Ullaun Aela Aledon
Fils cadet du Duc de Regina, Dhuck Norris Aela Aledon. Il est par ce dernier cousin de l'Empereur lui-même, Stephron Aela Alkhalikoi. Il a débarqué au dernier moment pour participer à la course de navettes du Marquis d'Aramis. Pilote correct, sans plus. La question qu'on se pose tout de suite est : qu'est-ce qu'un gros bonnet vient faire dans ce trou paumé ? Soit il s'ennuie, soit il a un truc particulier à demander au Marquis. J'ai tablé sur la deuxième option... Du coup, la curiosité était trop forte pour que je saisisse l'occasion qui m'était offerte de le bousculer pour lui passer devant et gagner la course de navettes. J'ai coupé les moteurs au dernier moment pour le laisser passer devant. Je ne sais pas s'il l'a remarqué ? J'espère bien avoir l'occasion de savoir ce qu'il veut demander au Marquis qu'il ne puisse obtenir par son propre pouvoir...
Spatiopoulpe
D6
D6
 
Messages: 67
Inscription: 05/11/2017 à 16:20
Localisation: Nantes

Re: [T-UW] Journal de bord

Messagepar Spatiopoulpe » 05/03/2018 à 13:50

Et merci à toi RossVell pour ton résumé ! :)
Spatiopoulpe
D6
D6
 
Messages: 67
Inscription: 05/11/2017 à 16:20
Localisation: Nantes

Re: [T-UW] Journal de bord

Messagepar RossVell » 18/03/2018 à 17:38

Après avoir récupéré l'autorisation et le mandat de la société Akerut nous planifions le début des recherches sur les lieux du crash. L'équipé principale avec la navette se rend au coeur du crash tandis qu'avec l'une des deux motos semi antigrav je parcours la trainée de débrit. Il apparait rapidement évident que les débris sont très détruits. A force de recherche, nous récupérons les enregistrements de sécurité qui nous permettent de confirmer nos impressions et d'obtenir quelques informations supplémentaires :
- L'origine de la désintégration du cargo provient d'un positionnement à l'encontre des procédures de sécurités habituelles. On constate sur les images que le cargo n'était tout simplement pas arrimé.

- Les enregistrements de sécurité ne sont présent que depuis le départ de Zyla. Le système principale ayant eu un problème.

- Un dysfonctionnement peu probable de plusieurs système en même temps est la cause du problème du vaisseau, et l'incompétence de l'ingénieure l'impossibilité pour l'équipe de gérer la situation.

Après un accrochage avec les Tuskens Raiders qui tentent de retenir la navette etm e force à utiliser mes capacités pour les controler mentalement et les forcer à fuir, nous retournons à Lidor, en livrant le corps d'un des raiders aux autorités.
Nosu copions les données pour les analyser en profondeur avant que la fouine et moi même nous rendions chez Akerut.

Nous donnons nos données de recherches, les ordinateurs de sécurité et leur assurons notre collaboration en cas de besoin. En retour, il nous assure de leur gratitude (Faveurs)

Nous avons sur le retour également pu nous rendre compte grace au mouchard de la fouine que la journalope a enregistré toute notre escapade de recherche, y compris le comportement anormal des raiders.

Après la réunion, nous avons visité le musée où se trouvait la réplique d'un canon méson. Sur la sortie nous assistons à l'altercation entre un membre du musée et un Wargh. Il est mis dehors manu militari et nous remarquons qu'un homme patibulaire s'empresse de le suivre, et nous faison de même.
Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons,
il y a suffisement de cons que l'on prend pour des gens.
RossVell
D20
D20
 
Messages: 1295
Inscription: 16/04/2010 à 09:30

Re: [T-UW] Journal de bord

Messagepar RossVell » 01/04/2018 à 10:45

La filature du Warg réclamant sa broche au musée et de l'homme suspect à l'allure de biker le filant dès sa sortie du bâtiment ne donnera rien. Bloqué sur un tapis rapide par une foule en communion devant un temple, célébrant la lumière noire, le biker perd la trace du warg et nous remarque. Je tente de le suivre, mais il est doué et je ne souhaite pas provoquer d'affrontement.
Nous retournons chacun (wourvz, la fouine et moi) à nos occupations.

Pendant ce temps là, réveillé avant Samira, Bronco décide, allant ainsi à l'encontre de s aparole donnée, de sortir du vaiseau, uniquement accompagné du petit Q'Taiba. Il l'emmène dans le quartier des mineurs où il se met en quête d'un lieu de combat clandestin, mais cela nous ne le saurons jamais. Bredouille, sur le retour il entre avec l'enfant dans un entrepot, attiré par une publicité holographique personnalisée à l'image du petit qui insiste pour aller voir.
Al'intérieur ils entrent dans une sorte de sanctuaire de plénitude et de zénitude de enfant de la lumière.
Ce n'est qu'après être ressortie, complètement stone, et après avoir contacté sa mère qui les rejoints dans le fast food le plus proche dans le quartier des mineurs que le drame est dévoilé.Samira se rend compte que Bronco, complètement shooté croit être en compagnie de Q'taiba mais en fait se trimballe avec un enfant tout aussi shooté et plutôt débraillé.
Tout le monde est réuni, et nous enquêtons. Nous retrouvons l'entrepot vide, trouvons le communicateur et les vˆtement du petit et ârrivons par miracle à trouver quelqu'un qui accepte de parler et de nous dire qu'il a vu des hommes ammener très rapidement du matériel dans ce hangar. 3hommes et 3femmes, puis repartir 30 minutes plus tard avec un gros sac.
Personne d'autre ne parle et je comprends pourquoi. Les enfants de la lumière est l'un des noms que l'on donne au Cartel d'Aramis. Les choses sont graves !

Ne pouvant plus rien faire d'autre, nous retournons au vaisseau.Sur le chemin nous tombons sur le warg en train d'être agressé par le biker ert deux de ses amis. Mis en fuite, nous ramenons le warg, l'enfant des rues et toute la troupe au vaisseau.

A bords les problèmes commencent. Alors que je tente discrètement de lire les pensées du Warg, je suis prise d'une crise et fait l'expérience d'un voyage extra corporel. Le docteur, confronté au stress perd ses moyens et ne gère pas la situation. Son intervetion sur le Warg manque de le tuer et d'une situation stable, il est à présent dans un état critique et doit être placé dans l'autodoc. Le toubib entends mes pensées, et j'entens les siennes. Cela créer de la confusion à mesure que je m'exaspère et que les pensées que je lui envoie sont culpabilisantes et récriminantes. Il s'occupe tout de même de récupérer les échantillons sur Bronco et le jeune garçon pour déterminer la source des hallucinations du néoniens.

Le lendemain matin est établit que :
- le jeune garçon est un clone, avec ds modifications organiques importantes. Il produit le micro organisme qui génère les hallucinations et l'état de béatitude (Hors jeu : info potentiellement fausse du au jet de dés foireux)
- L'organisme ne survit que deux heures a l'extérieur, en revanche il perdure plus longtemps dans l'organisme et ne semble d'ailleurs pas disparaître en deça d'un seuil minima.
- Je suis contaminée, bronco aussi mais pas vourvz. Samira s'est enfui pensant que nous allions mettre une quarantaine, le doc n'a donc pas pu faire de prélèvement.
- Notre taux de contamination ne permet pas que nous infections d'autres personnes.

J'ai la veille, lors de mon réveil forcé par le doc, du annuler mon diner avec la journalope et accepter de remettre cela en l'invitant à la soirée du Marquis.
J'ai également le lendemain des nouvelles de mon contact dans le cartel et nous allons le voir. Nous négocions avec lui la restititions de l'enfant, de nos pièces de vaisseau en échange d'un contrat de travail gratuit pendant une année du néonien et de son véhicule.
Nous calons cela avec ce dernier qui envisageait une fois de plus de fuir ses responsabilités en démissionnant. Il signe les papiers nous cédant les parts il nous faudra donc potentiellement recruter un nouvel actionnaire.

Dans la journée, le warg se réveille et il connait le toubib. Nous n'en apprendrons pas plus car il est temps d'aller à la soirée et nous le remettons dans l'autodoc sous la surveillance du toubib.
Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons,
il y a suffisement de cons que l'on prend pour des gens.
RossVell
D20
D20
 
Messages: 1295
Inscription: 16/04/2010 à 09:30

Re: [T-UW] Journal de bord

Messagepar RossVell » 15/04/2018 à 11:45

Quelques préparatifs pour la soirée du Marquis, je me dévoile notamment un peu plus avec une robe torride et des tatouages personnalisés pour la soirée qui s'affichent sur ma peau dévoilée.
Sur le chemin vers le palais, la Fouine est contacté par d'ancienne connaissance, il ne nous en dira rien, mais on lui confit deux missions : me surveiller de près et s'assurer que l'ambassadeur Darien, présent aux festivités ne sera pas victime d'un assassin lors de la soirée. Paiement d'une ancienne dette très certainement.
Pour ma part, c'est "le Pervers" qui m'interpelle plus ou moins discrètement. Je m'approche avec Samira, mais lui demande de m'attendre étant donné la réaction de l'homme. Il me présente la possibilité de racheter ma dette en me faisant la messagère d'une menace auprès du chevalier XXXXXXX présent à la soirée. Il n'a pas acquité son échéance pour l'achat de son enfant. J'accepte, principalement pour ne pas mettre en péril la transaction à venir pour récupérer Q'Taïba.
Nous arrivons finalement à l'entrée du palais où je joue un mauvais tour à la journalope, ne la laissant pas entrer comme je lui avais dis. En représailles elle fera diffuser les images des tuskens zombis dans la soirée sur la chaîne locale.

La soirée commence alors, chacun vaque à ses occupations cibles : je fais du networking, la fouine me suis un temps avant de s'intéresser à l'ambassadeur tandis que Samira fait de même reconaissant en lui le frère du bodek partie majeure de son passé secret.
Après les affaires, je m'intéresse enfin au chevalier que je rencontre et que j'entraine dans un endroit discret pour lui transmettre avec force mais prévenance le message du cartel d'Aramis. Je pense avoir été à la hauteur puisqu'il font en larme et me dévoile une grande partie du problème : ce fils qu'il ne pouvait avoir autrement a effectivement été achété auprès du Cartel qui lui demande de l'argent. Mais le problème c'est qu'il est ruiné, et sa société minière aussi. J'apprendrais plus tard, grâĉêˆà son terminal de communication que la personne à l'origine des malversations à la source de cette faillite n'est autre que son frère. Seul le comptable semble au courant de toute l'affaire. Les conséquences sont nombreuses, notamment sur les mineurs de Lidor, l'économie locale, l'honneur du Chevalier, la survie de sa famille...L'homme est plutôt séduisant et touchant, je le console.

La fête continue et je décide de recontacter Bérésie, la journalope pour la faire entrer malgré tout. Surprise, elle ne peut toutefois résister à l'occasion et revient à la fête. Nous nous isolons pour une interview pendant laquelle j'arrive à la convaincre que je ne suis pas impliquée et que je ne sais pas ce qui c'est passé avec les raiders lors de l'attaque de la navette.
Le Marquis rassemble ses invités pour la mise à l'honneur des vainqueurs des courses. Comme prévu, nous l'invitons à bord pour une croisière détente et plaisir vers l'oeil dieu avec sa suite et une vingtaine de personne qu'il jugera bon d'invité, tout en fournissant le nécessaire pour apporter la culture et la puissance ecnonomique de la capitale dans nos soute pour en faire profiter les locaux. Après consultation avec un amiral, il accepte en nous demandans toutefois de l'amener à Natoko où il doit se rendre la semaine prochaine.
A la surprise générale, le fil du Duc, lui demande d'accompagner son père à Capitale pour rendre honneur à l'empereur, sur le champ. Grâĉêˆà ma télépathie, je me rend compte que le marquis est soulagé, sa femme triste, l'assemblée surprise, l'ambassadeur Darien en colère, l'un des ambassadeurs Warg avec qui il discutait plus tôt appeuré et l'autre surpris comme le reste de l'assemblée. A contact des esprits, je me rend compte que quelqu'un est en train de mourir : le chevalier. Il s'éffondre, visiblement empoisonné comme l'annoncera la fouine après s'être porté à son chevet.
Au même instant Samira se rend compte de la présence d'un drone de Bérésie, en prend le contrôle, copie les données en laissant trace de son passage puis le fais se crasher contre un mur, créant la panique et l'évacuation du Marquis et le départ de plusieurs grand, comme l'ambassadeur Darien.

La fouine et moi enquêtons en nous rapprochant des services de sécurité du marquis pour acceder notamment aux vidéos surveillance après avoir posé quelques questions aux témoins. Nous identifions l'apparence de l'assassin supposé avant et après qu'il se soit grimé dans les toilettes puis nous allons récupérer les informations dans son téléphone.

Une réflexion importante est à mener sur la marche à suivre si l'on veut profiter d'une opportunité comme en trouvant un repreneur rapidement pour les mines.
Les avantages sont nombreux : diminuer la pression sur les mineurs qui vont perdre leur boulot, se faire de l'argent, éviter la crise économique à Lidor, et peut-être sauver l'honneur du chevalier et de sa famille à défaut de sauver son entreprise.
Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons,
il y a suffisement de cons que l'on prend pour des gens.
RossVell
D20
D20
 
Messages: 1295
Inscription: 16/04/2010 à 09:30

Re: [T-UW] Journal de bord

Messagepar RossVell » 14/05/2018 à 19:06

La sortie de la soirée du Marquis est un peu compliquée. Sameera est arrêtée par la police après que Bérésie leur ai montré quelquechose aux autorités : coïncidence ?

Nous retournons au vaisseau et j'y présente nos pistes d'actions à Vourvz et à la Fouine. Nous décidons de jouer notre carte avec les informations glânées sur la Somili et le chevalier.
Le médecin de bord nous informe que l'autre Warg Gvouzon est en meilleure forme. Nous décidons de discuter avec lui le lendemain matin.
Je prend rendez-vous avec Emeri Guilian pour le lendemain midi.

Le lendemain, discution avec le Warg qui nous en dit un peu plus sur lui, ses déboires financiers, le fait qu'il est du mettre au clou ses affaires et a visiblement été victime d'un prêteur sur gages peu scrupuleux qui aurait revendu au musée un objet important avant la date d'expiration du gage. Le Warg est en mesure d'assurer les fonctions de navigateurs et c'est un coup de chance pour l'équipage car nous devons repartir dans quelques jours et je suis presque certaine que je n'aurais pas pu en trouver un en si peu de temps.
Nous nous rendons à la Somili pour voir le comptable, qui est au chevet du chevalier. Nous nous rendons alors au palais où l'on nous informe qu'il a été transferé à l'hopital. Las-bas j'ai l'occasion de discuter directement avec son épouse et lui fait part de la situation financière de l'entreprise familiale et de l'issue que je peux lui proposer dans un rachat par une autre entreprise pour ne pas faire de vague et ne pas jeter le discrédit sur son époux. Elle est un instant suspicieuse, mais je réussi à la convaincre de l'intérêt de la maneoeuvre et surtout de ma bienveillance à leur encontre.

Entretemps la police voulait entrer à bord, nous les informons que nous viendrons les voir dès que possible. La Fouine est informé d'un intrusion dans l'infirmerie, et de la supression des enregistrements de surveillance pendant 3 heures. Tout cela est l'oeuve de notre invité Warg, visiblement pas mal intentionné mais en revanche très curieux. Il échange avec BullDog, et découvre l'enfant mis en quarantaine dans l'infirmerie. Une chose dont nous n'avons bien entendu aucune idée pour le moment.

Tandis que je vais à mon déjeuner d'affaire pour me rendre compte des limites d'emeri Guilian, La fouine et Vourvz se rendent à la police. S'en suit un interrogatoire sur les membres de l'équipage, plus particulièrement sur des actes commis par Bulldog, Sameera, la fouine et par moi même. Nous acceptons qu'ils viennent fouiller le vaisseau le lendemain matin.
L'après-midi je prend contact avec Roll Bulolo, président local par intérmi d'Akérut et obtiens un rendez-vous pour le lendemain midi.

Enfin la nuit, à 3 heures, après avoir reçu un message dans ce sens, nous nous rendons dans le quartier des mineurs pour l'échange et récupérer Q'taïba. Nous nous y rendons sans le hummer, ni la mitrailleuse, détruite au préalable. Sur place, nous suivons un GPS laissé sur place, jusque dans les mines. Suivis par des drones de surveillance, nous n'en faisans que peu de cas et nous retrouvons enfin Q'taïba, seul dans une salle. Nous laisson l'enfant-organe et le très dérangeant Néonien pour repartir.
A la sortie de la salle, nous somme attaqués par des profrssionnels armés de lance bolas et de gaz incapacitant. Pour l'instant, il semble que les assaillants ne soient pas le cartel d'aramis puisque ceux ci m'accuse un instant au travers de conduits entre grottes d'avoir mis en place un piège. Après explication, ils nous proposent de nous exfiltrer. Malheureusement, Vourvz est passé à l'attaque et a mis une escouade hors de combat. Gvouzon est au fond de la ièce inconscient. Et Q'taïba n'est plus là, visibelement emmené par l'autre escaude qui s'éloigne rapidement.
Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons,
il y a suffisement de cons que l'on prend pour des gens.
RossVell
D20
D20
 
Messages: 1295
Inscription: 16/04/2010 à 09:30


Retourner vers Traveller UW

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité