Méthodologie

Modérateur: Taverne Production

Méthodologie

Messagepar ketzol » 30/12/2014 à 09:25

Salut,

Allez un ptit sujet pour les vacances de Noel, histoire d'échanger sur nos méthodes de travail en tant qu'MJ !
Je m'interesse pas mal à tout ces sujet dernièrement, et je me demandais, vous rolistes Nantais, comment travaillez vous vos scenars, campagnes, etc ...

Deux liens interessants pour lancer la discussion :
La méthode 5 X 5
La méthode de la cible
Utilisez Evernote en JDR, Partie 1
Utilisez Evernote en JDR, Partie 2
Les outils JDR partie 3, Freeplane

Si vous avez des liens intéressants, n'hésitez pas, j'éditerai ce post pour l'enrichir ! :)

Alors ? et vous ? Comment vous les bossez vos Créations/Adaptations ?
Avatar de l’utilisateur
ketzol
D20
D20
 
Messages: 1699
Inscription: 30/04/2008 à 15:16

Re: Méthodologie

Messagepar xipehuz » 30/12/2014 à 11:21

Pour ma part, j'organise mes idées de campagne/scénar sous forme de "Fronts", tirés de la méthode que l'on trouve dans Apocalypse World et Dungeon World.

Et comme outil de suivit de ces Fronts, des PNJs qui les habitent et du groupe de PJs qui évolue dedans, j’utilise treedbnotes (qui est installé sur ma Liberkey) dont j'ai acheté la version Pro qui ne coute que 18 euros.

Et pour stocker les photos des lieux et PNJs que rencontrent les joueurs et que je projette sur un second écran, ainsi que pour organiser une campagne de manière plus détaillé (ce que j'ai rarement le temps de faire), j'utilise RealmWorks que j'avais backé à l'époque du kickstarter (et qui devrait sortir fin 2015 une version gratuite online pour que les joueurs puisse consulter les notes de campagne révélées par le MJ)
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3408
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: Méthodologie

Messagepar darknoemie » 30/12/2014 à 11:54

je ne l'utilise pas, mais je sais que certains utilisent Freemind (joueurs et MJ) pour organiser les interactions entre personnages.
Sylvester Stallone: Je croyais que tu avais été mordu par un cobra royal
Chuck Norris: C'est Vrai. Après 5 jours de douloureuses agonies, le serpent est mort
Avatar de l’utilisateur
darknoemie
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3039
Inscription: 01/05/2008 à 10:12
Localisation: 20 000 lieux sous les bières

Re: Méthodologie

Messagepar yoda » 30/12/2014 à 15:08

On parle de méthode ou d'outils ? ça mélange un peu les 2... :confused:

Perso, quand j'écris un scénario, j'essaie plutôt de prévoir les réactions des PNJ et l'avancée de l'état du monde que de prévoir les actions des PJ, puisque de toutes façons quel que soit le nombre de possibilités envisagées, les joueurs en trouerons bien une autre... Du coup, j'ai plutôt du mal avec les scénarios linéaires (surtout si je ne les ai pas écrits - parce que si je l'ai écrit, j'ai suffisamment pensé à tout ce qui gravite autour pour m'en sortir quoi que fassent les PJ), parce que je n'aime pas trop pousser mes joueurs sur des rails, et que j'ai encore la sale habitude de tenter de respecter les scénars d'autrui.
J'aime bien le scénario bac à sable, qui d'ailleurs ne force pas du tout le MJ à improviser, contrairement à ce que dit le premier article : le donjon est un bac à sable ! (faut faire commencer le scénario in media res, au milieu du donjon, comme ça les PJ auront même pas la possibilité d'aller chercher une autre aventure à la taverne).

Quand le scénario est un pur donjon (genre Liberté !), j'écris beaucoup. Si c'est un peu plus linéaire, je vais plutôt me focaliser sur les passages qui risquent de me poser des difficultés, genre pour le dernier de rôlistes nantais, j'ai surtout écrit les spécificités de l’empire Agatéen, tout en reparcourant Les tribulations d'un mage en Aurient.

Niveau outils... en général c'est Google Drive, parfois c'est plutôt Libre Office, mais dans ce cas, je m'envoie le scénario par mail (sur gmail) pour pas le perdre en cas de crash du disque dur vu que je suis quand même une grosse parano... et pour l'ambiance musicale, j'utilise MPD, que je commande depuis mon téléphone sous android lors de la partie... Bref, Google sait vraiment tout de mes scénarios... surtout qu'après les avoir écrit, je les partage sur un blog hébergé par.. devinez qui ? :siffle: et je partage la nouvelle sur un réseau social dont le nom commence par goo et se termine par gle+ :oops:
Yoda

C’est pas parce que 38 millions de mecs font la même connerie que c’est pas une connerie.
Avatar de l’utilisateur
yoda
-= Osez... =-
 
Messages: 3430
Inscription: 30/04/2008 à 15:28
Localisation: Nantes

Re: Méthodologie

Messagepar olivh141174 » 30/12/2014 à 23:55

Personnellement, tout commence par une idée (souvent très simple...). J'en prend bonne note et là débute une relecture de suppléments et autres manuel des monstres...
Les vilains naissent, les scènes aussi, le tout dans des pays dont on reprend plaisir à imaginer les monts et les vaux...
Résultat: une feuille blanche noircie par de nombreuses notes et autres références de livres... Quelques croquis et esquisses de lieux d'embuscade et enfin, beaucoup de ratures...(Ne pas hésiter à rayer ce qui ne semble plus "bon"...)
A présent on commence à dégraisser le mammouth en organisant un peu mieux ce joyeux bordel...(Une fois de plus, on vire des trucs... Mais on en met aussi de côté en se disant que ça sera pas mal pour "après"...)
Ensuite, j'essaye de faire un petit calcul de temps de jeu en fonction des éléments, histoire de voir si le scénario est un one-shot où une mini campagne...
Pour obtenir un one-shot c'est simple, on dégrossit à mort en ne conservant que les idées les plus "brillantes"... (si, si tout le monde peut en avoir...)
Une fois qu'on a tout les éléments de l'histoire (lieux, pnjs, contexte etc...), vient le moment que tout mj redoute: la partie technique (dons, compétences etc...)
Pour la création de pnjs à d&d je vais sur le site dingle game. C'est bien et gratuit pour les persos ne dépassant pas le 5è niveau. Après, on peut faire toutes les races (minotaure moine, troll ninja etc...), donc un très bon outil pour ceux qui ne veulent pas avoir la sensation d'être punis...
Pour les plus paresseux (c'est mon cas), en cas d'improvisation ou les joueurs cherchent l'antre des monstres que t'a rien prévu pour ça, il y a d&d.bin qui propose carrément des donjons en deux clics avec les stats des monstres et le contenu des salles. Point fort: on peut décider de la taille et du style de donjon (grotte, galerie.). Point faible: On ne peut conduire une campagne avec seulement cet outil, les rencontres proposées se ressemblent trop à mon goût.

Voilà comment je fais...
PS: j'suis pas écrivain... mais j'aime bien les histoires...
"Va ou tu veux.... Meurs ou tu dois..."
olivh141174
D10
D10
 
Messages: 236
Inscription: 19/05/2012 à 10:34
Localisation: Saint Mars du désert

Re: Méthodologie

Messagepar Magimax » 31/12/2014 à 09:29

J'étais du genre perfectionniste avant d'interrompre le JdR pendant quelques années. A présent, je n'ai plus le temps de préparer des scénars dans les moindres détails, d'autant que ça ne tourne jamais de la même manière d'un groupe à un autre. Le système des fronts évoqué par Xip, dispo en français dans la traduction gratuite de DungeonWorld, permet d'organiser des aventures autours de grands thèmes.
Un front est une sorte de rouleau compresseur, ce qui se passerait si personne ne venait faire obstacle à un destin funeste qui peut prendre n'importe quelle forme (calamité, monstre, organisation secrète, culte maléfique). Le MJ définit une demi-douzaine d'étapes pour chaque front avant le dénouement fatal.
Le MJ met en place un ou plusieurs fronts en même temps selon la complexité qu'il souhaite donner à ses aventures et roule ma poule, les joueurs font le reste.
La préparation est minimale et permet de concentrer ses efforts sur ce que font les PJ et non sur ce qu'ils pourraient faire.

Edit: J'avais oublié. Pour le reste, je prends des notes avec un crayon et une gomme, à l'ancienne.... mais sur un carnet que je fabrique en pliant et en agrafant 5-6 feuilles A4 en deux et qui permet d'organiser mes notes par thèmes et par PJ (chaque PJ a sa page).
Les outils informatiques ne m'ont pas convaincu. Le MJ passe trop de temps à les consulter, à rechercher la photo ou l'illustration qui va bien et le récit perd beaucoup en fluidité.
Tout le monde y pue, il sent la charogne, y a que le Grand Babu qui sent l'eau de Cologne.
Tout le monde y pue, il fait mal au coeur, y a que le Grand Babu qu'a la bonne odeur.
Avatar de l’utilisateur
Magimax
D16
D16
 
Messages: 807
Inscription: 14/08/2011 à 18:22
Localisation: Orvault

Re: Méthodologie

Messagepar teohuacatli » 31/12/2014 à 19:01

Ouhaaaa, je suis impressionné, je réponds avant Giom, il doit être bien occupé :ange:

Bon, c'est un peu comme tout le monde : pour les campagne, je détermine une ou plusieurs menaces/objectifs qui évoluent suivant les actions des PJ. Pour les scénarios, je travaille beaucoup le décor et les PNJ pour leur donner du relief. Les PJ sont totalement libres : ils peuvent passer totalement à côté du scénario ou prendre de tels risques qu'ils se font tous tuer... Dommage pour l'investissement, mais ça met un peu de piment 8-)

Pour les outils, c'est Word/Excel/Powerpoint et l'arborescence Windows... C'est parfois un peu le bordel. Si quelqu'un a un outil très simple d'utilisation pour ranger les données, ça m'intéresse ! J'avoue n'avoir regardé qu'en diagonale les outils proposés ici et je suis un peu comme Magimax, je ne veux pas passer plus de temps sur la mise en forme que le fond.

Bon réveillon ! :bien:
Que le colibri t'accompagne dans ta course vers Huitzilōpōchtli
Avatar de l’utilisateur
teohuacatli
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 1965
Inscription: 13/07/2011 à 22:04
Localisation: Nantes

Re: Méthodologie

Messagepar yoda » 01/01/2015 à 22:46

teohuacatli a écrit:Pour les outils, c'est Word/Excel/Powerpoint et l'arborescence Windows...

Moi qui m'en voulais de trop utiliser Google... v'là que je dois résister au troll trop facile ! :mrgreen: :zen:

olivh141174 a écrit:Une fois qu'on a tout les éléments de l'histoire (lieux, pnjs, contexte etc...), vient le moment que tout mj redoute: la partie technique (dons, compétences etc...)

Non, pas tous les MJ, mais ceux de D&D particulièrement, en effet... Et merde, là j'ai pas réussi à résister au troll, mais il était trop beau ! :dehors:

teohuacatli a écrit:Bon, c'est un peu comme tout le monde : pour les campagne, je détermine une ou plusieurs menaces/objectifs qui évoluent suivant les actions des PJ. Pour les scénarios, je travaille beaucoup le décor et les PNJ pour leur donner du relief.

À croire que le linéaire à la grand-papa a vécu, ou bien qu'il est réservé à la publication ! 8-) Mais c'est clair que quand on a un peu de bouteille comme MJ, on réalise que c'est perdre du temps que chercher à prévoir ce que feront les PJ.
Yoda

C’est pas parce que 38 millions de mecs font la même connerie que c’est pas une connerie.
Avatar de l’utilisateur
yoda
-= Osez... =-
 
Messages: 3430
Inscription: 30/04/2008 à 15:28
Localisation: Nantes

Re: Méthodologie

Messagepar M.Orson » 30/01/2015 à 22:46

Bonsoir,

Il y a le blog de Jérome "Brand" Larré qui est vraiment bien avec une sous rubrique sur des conseil et méthodes de masteurisation :

http://www.tartofrez.com/?page_id=242


Technique perso :
- avant : une gomme, un crayon, et pratiquement que de l'impros, l'histoire se construisant en même temps que les remarques et les actes des joueurs rebondissent sur un drama envoyé dans leurs pattes.

- maintenant : alors l'improvisation fonctionne encore mais bon, je n'ai plus vingt ans et la t^tet bien pleine de mon taf donc, il faut que je "prépare" plus mes scénars (en général, une feuille A4 avec les grands découpage et articulation du scénar, pas plus car les joueurs feront à leur sauce de toute façon. Je travaille surtout le pourquoi pour rendre les choses le plus plausible possible par rapport au contexte de mes joueurs et de la chronique) pour en définir le cadre, le contenu hors cadre se construit par contre en même temps que se déroule le scénario avec beaucoup d'improvisation. Je continu de noter sur papier mais aussi sur traitement de texte.
Mais je travaille beaucoup plus le contexte global de la chronique avecdes outils informatiques de traitement de texte standards (Word, Excel), de dessins et photomontage (publisher, paint, Gimp) et par un énorme collecte de photos/illustrations
Des nuits du Caire à celles de Constantinople, des Rivages au Continent, des Akashas aux sentiers Umbraux, de la cité de Diis à celle d'Abyme, du Succubus Club à l'Arcologie Renraku, de la Terre vivante à Orrorsh, je reste un éternel voyageur...
Avatar de l’utilisateur
M.Orson
D8
D8
 
Messages: 101
Inscription: 08/08/2013 à 06:29


Retourner vers Autour du JDR

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité