Eta Carinae, dite Cari

Modérateur: RossVell

Eta Carinae, dite Cari

Messagepar xipehuz » 24/03/2017 à 15:03

Eta Carinae, dite Cari.

J'ai 20 ans, enfin je crois.
Je suis née sur la route et ma mère m'a enfouie à Jackson Hole, Wyoming. Un trou perdu ou elle m'a caché toute sa vie.
Une vie de solitude, passée à éviter les gens de la communauté d'à côté et les étrangers de passage.
Pourtant j'avais (j'ai toujours) une telle soif des autres, de leur odeur, du contact de leur regard, du frôlement de leur peau, du velouté de leur voix …
Pendant des années, ma mère m'a appris à me méfier, à me terrer. Elle a endurci mon âme et mon bras, elle a fait en sorte que son grand katana devienne une extension de ma personne.
Mais elle m'a aussi appris la compassion, les rares fois où nous avons recueilli une âme égarée ou blessée.
Elle a vu qu'à travers mes mains la vie pouvait couler dans les deux sens. Je pouvais la voler par le fer, mais aussi la renforcer, la purifier par ma douceur.

Et puis un jour, c'est arrivé. J'étais partie à la rivière chercher de l'eau et un peu de poisson.
Quand je suis rentrée dans l'après-midi, il était déjà trop tard. Elle baignait dans son sang, son souffle aussi léger que les battements d'ailes d'un colibri.
Elle n'a pas voulu me dire qui lui avait fait ça. Elle a juste eu le temps de me dire d'aller creuser un trou à 10 pas du vieux hêtre, en direction du séchoir à viande.
Là, j'y ai trouvé un vieux coffre rouillé.
Dedans, il y avait quelques babioles et un petit carnet qui contenait des dessins et quelques descriptions de la vie de ma mère avec celui qui, je l'apprenais avec surprise, incompréhension et dégout, devait être un Lunaire.
De lui, aucun dessin, aucune description. Juste des impressions.
Il devait être grand, il devait être puissant, il devait faire peur, car partout où ils allaient, ils étaient pourchassés par la populace qui ne comprenait pas. Mais comment aurait-elle pu comprendre ?
Elle n'a même pas écrit son nom.
Je sais juste qu'un jour, quelques temps avant ma naissance, il a du s'enfuir, pourchassé par un groupe de Solaires qui avait retrouvé sa trace.
Il avait juste eu le temps de cacher ma mère, mais il n'est jamais revenu.
Est-il mort ? L'a-t-il oublié ? Est-il même capable de sentiments, comme moi ?
Pourquoi ne m'en-a-telle jamais parlé ? Elle m'avait dit que c'était un bucheron, mort écrasé par un arbre avant ma naissance. Avait-elle honte de lui ? de moi ?
Maintenant je comprends d'où me viennent mes yeux de chat, mes petites griffes, mon miaulement de satisfaction, et pourquoi elle m'a dissimulé, protégé toute sa vie, toute ma vie…

Mais cette époque est révolue. Il est temps que je prenne mon destin en main. Car oui, j'ai un destin, je l'ai rêvé le jour où elle est morte, le jour où je l'ai enterré.
J'ai vu que ma dualité serait ma force … ou ma destruction.
En moi dorment des secrets qui n'ont jamais été révélés au Monde.
Depuis, je suis cet appel qui monte du fond de ma tête mais que j'ai réprimé pendant des années.
Je suis partie, un peu au hasard au début, puis avec un sentiment de direction, de but, qui grandissait peu à peu au fond de moi.
Maintenant j'ai compris cette sensation. Il faut que je retrouve mon père. Il faut que j'obtienne la preuve qu'il n'est pas un monstre assoiffé de sang et de chaos. Il faut qu'il me reconnaisse comme sa fille, quoi qu'il m'en coute.
J'espère au fond de moi qu'il ne me rejettera pas et me fera connaître la communauté des Lunaires. Je sens, je sais, que j'ai un rôle à y jouer.
Pourtant, j'ai tellement peur que mon père soit un salop, qu'il me renvoie comme une malpropre ou pire, qu'il essaye de me buter …
Mais non, après tout ce que j'ai vu, tout ce que ma mère m'a raconté, je sais que les Lunaires sont des incompris. Que la population humaine les crains par la faute de leur caractère imprévisible, mais surtout à cause de la propagande horrible des Solaires.
Ce sont les Solaires, qui se cachent sous une apparence angélique, qui sont les vrais salops, les manipulateurs, les dominateurs.
Je dois trouver un moyen d'ouvrir les yeux des Hommes, de leur faire comprendre qu'ils se trompent.
Du coup, je passe ma vie à les aider, ces humains imparfaits. Je montre que l'on peut être bon, altruiste, dévoué, aimant, puis je leur dévoile mes yeux et ils comprennent … parfois.
Certains me rejettent, n'arrivant pas à se débarrasser de leurs préjugés. D'autres, beaucoup j'espère, comprennent alors que oui, je peux avoir du sang lunaire dans les veines et être pourtant plus humaines que beaucoup d'hommes et de femmes.
C'est une tâche longue et ingrate et cela fait des mois que je suis sur les routes, mais je dois poursuivre ma voie, mon appel, mon destin.
Si j'ai raison, ma destinée culminera dans le rapprochement des Lunaires et des humains et permettra de mettre à nue l'âme noire et monstrueuse des Solaires.

Depuis quelques Lunes, je voyage en compagnie de personnes que je considère comme mes amis. Mes premiers.
Il y a Kassandra, une bricoleuse, enjôleuse, cajoleuse et manipulatrice. Elle se méfie des Lunaires, mais surtout parce qu'elle en a peur. Peut-être un jour arriverais-je à lui faire changer sa vision du monde.
Il y a également ce gros bras de Soltan. Un homme puissant qui m'a rendue femme. Dans ses bras, j'ai l'impression que rien ne pourra m'arriver. Il est comme un roc dans notre vie d'aventures et de voyages.

Il y a quelques nuits de cela, nous avons eu une drôle de discussion au coin du feu. On a parlé de choses intimes, comme la fin de notre vie, des choses comme ça.
Je leur ai dit que l'appel que je ressentais conduirait surement à ma capture. Que je serai torturée, humiliée, mais que cela permettrait enfin de lever un coin du voile qui obscurcit l'entendement des Hommes.
Ma mort leur ouvrira les yeux. Ils verront les Solaires pour ce qu'ils sont vraiment et Ils auront alors une meilleur idée de la vraie personnalité des Lunaires.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3410
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: Eta Carinae, dite Cari

Messagepar xipehuz » 24/03/2017 à 15:05

Je suis en train de modifier les caracs du perso pour le recentrer sur le combat à l'épée (Katana) et sur ses pouvoirs de guérison (Mains Guérisseuses)
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3410
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: Eta Carinae, dite Cari

Messagepar xipehuz » 24/03/2017 à 16:15

Une petite image de Cari, qu'il faut imaginer avec des yeux complètement noirs et des petites griffes.

Image
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3410
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: Eta Carinae, dite Cari

Messagepar xipehuz » 04/04/2017 à 10:54

Voici les caracs de Cari, modifiées suite au ressenti de la première séance. RV, tu me diras si ça te conviens.

ATTRIBUTS (21 pts à répartir, 20 dépensés + 1 pour avoir 2 points de dons en plus)
Forces 3
--- Escalade
Combat 4
--- Arme à deux mains (katana)
Volonté 4
--- Intuition
Astuce 4
--- Détecter les mensonges
Subtilité 2
--- Sa cacher
Présence 2
--- Empathie
Culture 1
--- Premiers soins

DESTIN 3 points
Mains Guérisseuses 5 (soulager la douleur des autres et les soigner par contact)

Fortune 3
Endurance 7
Résistance 21
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3410
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre


Retourner vers Plenilunio

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité