Epilogue

Modérateur: MMJ

Epilogue

Messagepar MMJ » 24/03/2018 à 20:04

Yop,

l'épilogue de la campagne, reposté ici pour les futurs nostalgiques ! :mrgreen:

-----

*Bill & Randall : Après une période de repos bien méritée, Bill décida de devenir un capitaine libre de plein droit. Le premier à être au courant de cette idée fut Randall, et c’est tout naturellement que le jeune homme proposa ses services à Bill en tant que second.

Bien entendu, Randall aurait pu devenir un capitaine libre s’il l’avait souhaité, mais il préférait largement le poste de second qui offrait un bon compromis entre liberté et responsabilités. Bill était le choix le plus logique : Adam, en raison de son nouveau titre, aurait moins d’opportunités d’écumer les mers à présent, et Vodrah était présentement ailleurs.

Après négociations avec Adam, ils réussirent à n’obtenir rien de moins que le Dominator comme navire amirale, qui fut rebaptisé « La domination de Besmara » par Adam lui-même. Bien entendu, des changements cosmétiques furent de rigueur, et ce fut l’occasion pour les deux compères de retourner voir le vieux Ricketty qui menait toujours son entreprise de modification de navires. Après un bref séjour en cale sèche, le navire se retrouva avec une allure plus adaptée à des pirates, dont notamment une figure de proue représentant Besmara, un pistolet à chaque main.

C’est tout naturellement que certains anciens du Sleipnir vinrent constituer l’équipage de Bill, dont notamment Aarin Veld et sa fille adoptive, Caulky Taroon. L’ancienne vierge grise Vilma, dite « Vi’ » devint un des membres proéminents parmi les canonniers. Pour le reste, les talents d’orateurs de Randall permirent de rapidement garnir les postes manquants.

Avant de reprendre la mer, Bill mis quelque affaire en ordre, notamment vis-à-vis de sa famille. Il reprit contact avec son père et son frère, et mis les anciens conflits de côté. Randall, pour sa part, aida son frère Jethos à reprendre les choses en main au siège du consortium de l’aspis.

Plus que simplement le fait de piller des navires marchands, Bill et Randall recherchaient surtout le frisson de l’aventure et de la découverte. A ce titre, leur navire devint au fil des ans un des plus cosmopolite des Entraves, accueillant toute sorte de créatures rares ou étranges : hommes-rats, gripplis, samsarans, kobolds, …

Leurs aventures les menèrent dans de nombreux lieux aussi exotiques que dangereux, les confrontant à part égales à danger et émerveillement. Qui plus est, les années passant, les pouvoirs de Randall se développèrent encore plus avant, et il finit par attirer toute sorte d’attentions lorsque l’on comprit que de l’authentique sang Azlant coulait dans ses veines.

Bien que partant parfois très loin au-delà des limites des entraves, Bill et Randall finissaient toujours invariablement par revenir à Port-péril pour rendre compte de leurs aventures à leurs anciens camarades. C’est sur la fin de leur vie qu’ils eurent l’occasion de vivre leur aventure la plus extraordinaire, quand ils découvrirent en haute mer un des éléments de légende les plus singulier des Entraves : une baleine titanesque sur le dos de laquelle on avait construit un immense château …

*Vodrah : Dans la journée qui suivit la victoire finale, Vodrah ne lésina pas sur les dépenses pour évacuer tout le stress des combats, et il épuisa un grand nombre des pensionnaires de mama Grikka.

Dans les semaines qui suivirent, il assembla un groupe de pirate triés sur le volet et pris à cœur de s’assurer que le règne du nouveau roi de l’ouragan ne serait pas contesté, n’hésitant pas à monter des opérations « coup de poing » pour étouffer dans l’œuf toute tentative de révolte.

Une fois qu’il fut assuré d’avoir mis au pas tous les éventuels contestataires, il demanda à sa demi-sœur, Isabella, de le conduire à Port-énigme, en Varisie. Il avait en effet un compte à régler avec l’assassin de son frère, un certain Clegg Zincher.
Isabella accéda à sa requête, et ils s’absentèrent tous les deux des Entraves pendant pratiquement 6 mois. Se venger de Zincher ne fut pas une chose aisée : c’était un seigneur du crime bien entouré et doté d’importantes ressources. Quand bien même Vodrah aurait voulu régler la chose rapidement et brutalement, il fut forcé de se rendre compte que sa vengeance ne viendrait que s’il savait se montrer patient.

Il décortiqua méthodiquement les ramifications du réseau mafieux de Zincher, commençant à taper sur ses opérations de faible envergure avant de remonter le fil, lentement, mais surement. Après 2 mois d’une guerre furtive, Vodrah put enfin frapper au grand jour et se confronter à l’assassin de son frère. Le combat fut aussi bref que sanglant – Zincher n’était en rien comparable aux ennemis que le tieffelin avait l’habitude d’affronter.

Le seigneur de Port-énigme, un ancien pirate du nom de Gaston Cromarcky, n’apprécia que peu qu’un étranger vienne assassiner un des seigneurs du crime les plus puissants de la ville. Mais il n’entrepris aucun acte de représailles à l’encontre de Vodrah, peu désireux de se mettre à dos un des meilleurs ami du nouveau roi de l’ouragan des Entraves.

Sa vendetta consommée, Vodrah utilisa ensuite des moyens magiques pour localisé la dépouille de son frère, située sur une petite île à proximité de Port-énigme, le Coude du diable. Il n’en restait qu’une poignée d’ossements, mais c’était suffisant pour que le souhait accordé par la Marid délivrée à Sumitha ramène son frère à la vie.

Ensuite, il revint dans les Entraves, emmenant avec lui son frère et son père adoptif, le vieux Flint. Ce dernier s’installa à Port-péril, car il était trop âgé pour reprendre un rôle actif en mer.
Et bientôt, l’on apprit à craindre le « trio des Flints », Vodrah, Dravoh et Isabella, qui devinrent une des flottille pirate les plus redoutée de la région – encore plus quand, quelques années plus tard, Vodrah remporta la régate des capitaines libres et acquis sa propre île.

Son nom devint particulièrement craint au Cheliax, eu égard à sa préférence pour attaquer les navires de cette contrée.

*Adam : Adam avait connu un parcours pour le moins atypique. S’il voulait à la base simplement se démarquer de son frère ainé et prouver à ses parents qu’il était, lui aussi, capable de grandes choses, il ne se serait jamais attendu à devenir pirate, puis capitaine de son propre navire et encore moins à finir en tant que roi de l’ouragan. Un tour de force qui donnait à réfléchir.

Après sa prise de fonction en tant que nouveau seigneur des Entraves, il passa les premiers mois de son règne à remettre de l’ordre à Fort Hazzard, et insista pour que les dépouilles des anciens capitaines situées dans les cryptes soient enfin inhumées en mer, prouvant à tous qu’il serait un dirigeant moins cruel que les précèdent.

Mais il ne s’arrêta pas là : après avoir catalogué les richesses disponibles dans la trésorerie du fort (et après avoir exhumé quelques une des caches secrètes de Poing-d’os), il dépensa des dizaines de millier de pièces d’or pour financer la remise en état des communautés mises à mal par l’avancée de la flotte d’invasion Chelaxienne.

Une autre partie de son trésor servit à construire des défenses efficaces pour le cas où les Chélaxiens seraient tentés de revenir un jour – le cas échéant, les Entraves seraient prêtes à les recevoir. Toutes ces mesures firent de lui le roi de l’ouragan le plus populaire qu’ai connu la région – ce qui facilita grandement la suite de ses opérations.

Car s’il était une chose qui excédait grandement Adam, c’était le fait qu’un nombre conséquent de capitaines pratiquaient l’esclavagisme sans vergogne. C’était pour lui un non-sens total : les pirates se devaient d’êtres les défenseurs de la liberté sous toute ses formes, et ces pratiques ignobles n’avaient pas de place dans son royaume.

Il commença donc à prendre des mesures de plus en plus sévères à l’encontre de ces pirates qui se faisaient « marchands de chair ». Le tout pris rapidement de l’ampleur, et on assista à une sorte de guerre interne dans les Entraves. Les esclavagistes se rallièrent en masse derrière Bejit Handu, le pirate Rackshasa qui avait bâti sa fortune et son empire sur ce sombre commerce. Bejit était quelqu’un de rusé et doté de nombreuses ressources, mais Adam était devenu immensément populaire en l’espace de quelques mois seulement. Un grand nombre de pirates se rangèrent à ses côtés et quand la poussière retomba, Bejit était mort et les forces d’Adam victorieuses. Par la suite, l’esclavagisme devint tabou dans les Entraves, au même titre que l’interdiction d’attaquer les navires de la Sargave.

Ce n’est qu’une fois tout cela consommée que Adam pris enfin le temps de s’occuper de lui. Il utilisa le souhait de la Marid Vaella pour ramener son frère assassiné d’entre les morts, et il lui pardonna ses accointances passées avec le Cheliax.
Il présenta également sa femme et son fils à ses parents, et ces derniers finirent par se réconcilier définitivement avec lui.

Par la suite, il fut largement accaparé par ses devoirs et ne fut plus capable d’écumer les mers autant qu’il l’aurait souhaité, mais il trouvait tout de même le temps d’améliorer régulièrement le Sleipnir et insista pour garder le contact avec ses anciens officiers quand ceux-ci devinrent des capitaines libres de plein droit.


*Kanni, Ranpaopao & Yeshka : Si elle n’avait pas participé directement au combat final contre le roi de l’ouragan, Kanni avait toutefois eu son lot d’aventures et de frayeurs depuis qu’elle avait rejoint l’équipage du Sleipnir. Et dans la période de calme qui avait suivi la fin de cette guerre pour le trône des entraves, elle prit le temps de réfléchir à ce qu’elle voulait vraiment.
La conclusion fut des plus simples : pour autant qu’elle appréciait ses camarades pirates, elle estimait avoir suffisamment risqué sa vie pour le restant de ses jours. Elle résigna donc son poste sur le Sleipnir, pour aller s’installer à Quent. Elle ne partit pas seule, puisque Yeshka et la petite Ranpaopao s’en allèrent avec elle.

Quand elle revint en ville, elle apprit que la taverne ou elle avait l’habitude de se produire était en vente, car son propriétaire se faisait trop vieux pour continuer à gérer cet endroit. Avec Yeshka, elles dépensèrent la moitié de leur butin durement acquis afin d’en devenir les nouvelles propriétaires. Dans les années qui suivirent, leur taverne devint extraordinairement populaire : Kani avait le sens de la mise en scène et spectacle, et Yeshka était plutôt doué pour ce qui était de gérer de l’argent avec précaution, une qualité rare chez un pirate.

L’autre moitié de son butin, Kani l’investit dans la recherche d’un traitement possible pour Ranpaopao, pour trouver un moyen d’empêcher une nouvelle transformation aux conséquences funestes. Ce ne fut pas facile et demanda de nombreuses recherches, mais des années de persévérance finirent par payer quand elle finit par mettre la main sur un traité de magie parlant des invocations de créatures et des moyens de les liés à un réceptacle vivant.

Ranpaopao fut donc délivrée de son alter-ego monstrueux alors qu’elle entamait tout juste son adolescence, et put enfin profiter pleinement de la vie, aux côtés de sa mère adoptive.

*Isabella « Inkskin » Lock : Tout d’abord un ennemi parmi tant d’autre, Isabella fut épargnée lorsque Vodrah reconnu en elle la fille de son père adoptif, le vieux Flint. Sa rédemption pris un certain temps, mais elle finit par devenir une des alliée les plus fidèle des pirates du Sleipnir.

Dans les mois qui suivirent le couronnement d’Adam en tant que nouveau roi de l’ouragan, elle accéda à la requête de son demi-frère de le convoyer jusqu’à Port-énigme en Varisie. Ses retrouvailles avec son père furent un moment d’émotion très fort, aussi bien pour elle que pour le vieux Flint.

Par la suite, elle devint naturellement associée à Vodrah, l’accompagnant partout où il allait, le considérant définitivement comme son frère de sang.

Si Isabella était une féroce combattante, elle n’était pas aussi à l’aise avec les sentiments qu’avec un sabre d’abordage, et il lui fallut presque une année entière pour finir par avouer clairement ses sentiments à l’Ours-hibou. Ils finirent par se marier, et leur premier enfant, un robuste petit garçon, manifesta des pouvoirs d’ensorceleur dès l’âge de 10 ans.

*L’ours-Hibou : L’ancien souffre-douleur de mister Plugg avait parcouru un long chemin depuis ses débuts sur le Wormwood. Avec une mentalité d’enfant enfermée dans un corps de guerrier, il ne profita jamais vraiment du prestige lié à son appartenance à l’équipage du Sleipnir.

Au cours des aventures que vécue l’équipage, il eut l’occasion d’apprendre à lire et écrire, à se faire un véritable ami en la personne de Bill et à ne plus être un objet de moquerie. Il finit même par trouver l’amour en la personne d’Isabella.

Lorsque la guerre contre Poing-d’os prit fin, et après qu’on lui ait expliqué calmement tous les tenants et aboutissants de cette affaire, L’Ours-Hibou décida de quitter l’équipage du Sleipnir pour suivre son amour. Ses adieux à ses anciens camarades furent poignants de sincérité, à tel point que Bill s’en tira même avec des côtes fêlées quand ce géant d’homme le serra trop fort dans ses bras.

Et personne ne sut jamais que celui qu’on surnommait L’ours-Hibou était en réalité Fabrizio Krafanis, dernier héritier perdu d’une riche famille Chelaxienne, tributaire d’une fortune de plusieurs dizaines de milliers de pièces d’or et de vastes terres.


*Conchobar Turlach Courtepierre & Rosie Cusswell : Conchobar faisait partie des membres originels du Sleipnir, même si son adhésion avait été à l’époque plus forcée qu’autre chose. Cependant, avec le temps, il finit par devenir un membre respecté de l’équipage, en dépit de ses fréquents conflits avec le second, Randall. Il finit même par obtenir son propre navire après la bataille contre la flotte d’Harrigan devant l’île des yeux vides.

Une fois la prise de Fort Hazzard consommée, il rendit visite à son capitaine, Adam Kellobel, et paya la somme requise pour quitter l’équipage du Sleipnir, conformément aux règles établies par la chasse-partie. A défaut de payer en or, il mit son navire en gage.

En effet, les derniers développements de la course au pouvoir pour la domination des Entraves lui avaient fournis plus de combats qu’il n’aurait espéré en voir sur toute une vie, et lui avait même coutés un œil. Il se retira donc de la vie de pirate, emportant deux prix avec lui : son butin soigneusement économisé depuis ses débuts de forban, et Rosie Cusswell, dont il était tombé amoureux au premier regard.

Le couple improbable s’installa sur l’île du sac, pour vivre au milieu d’une communauté paisible de petites-gens. Conchobar devint un conteur de tavernes renommé, chantant les exploits des braves matelots du Sleipnir, et Rosie devint garde dans la milice de la ville, corrigeant rapidement les contrevenants à coups de poings. Ils eurent ensemble de nombreux enfants, et aucun d’entre eux ne fut jamais attiré par la vie de marin.
Un état de fait dont Conchobar avouait paisiblement, un sourire satisfait sur son visage, que « c’était aussi bien ainsi ».

*Ambrose “Fishgut” Kroop & Grok : Lorsque Harrigan sépara l’équipage du Wormwood en deux, après la capture du navire Rahadoumi « La promesse de l’homme », ces deux inséparables compères vécurent très mal la situation.

Si Ambrose eu la chance d’avoir des amis pour le soutenir, ce ne fut pas le cas de Grok qui sombra de plus en plus dans une apathie dépressive, jusqu’à ce que ses trop nombreuses fautes la désignent à devenir le jouet des sadiques prêtres de Norgorber stationnés sur l’île de Gannet.

Leurs retrouvailles furent donc un accomplissement miraculeux pour eux deux. Après la fin du conflit, ils se firent un devoir de rattraper le temps perdu, chacun racontant à l’autre ses longs mois de solitude. Et c'est à force de parler qu’une de leur ancienne idée finit par refaire surface. Un projet qu’ils avaient caressés tous les deux de longues années durant, tout en finissant par se persuader que ce n’était rien d’autre qu’une rêverie irréalisable. Et pourtant …

C’est ainsi qu’un nouveau bâtiment finit par faire son apparition à quelques rues du bordel de mama Grikka. Un restaurant de haute tenue, nommé « La langoustine cuirassée », un rappel nostalgique du premier établissement ou Ambrose avait fait ses armes en tant que cuisinier : « Le homard blindé ».

A présent débarrassé de ses problèmes d’alcool, Ambrose pu exprimer pleinement ses talents de cuisinier hors-pair. Grok, quant à elle, se chargea de toute la partie logistique, mettant à profit son expérience de cambusière.

Leur restaurant finit par devenir un des plus réputé de Port-Péril – encore plus quand il devint le fournisseur officiel du bordel de mama Grikka …

*Sandara Quinn : Sandara avait toujours voulu devenir un pirate, aussi son recrutement forcé sur le Wormwood n’avait pas été si traumatisant que cela. Mais c’est en tant qu’officier du Sleipnir qu’elle put développer réellement ses talents et vivre quantité d’aventures épiques. Elle put même effectuer ce qui lui tenait à cœur depuis si longtemps, un pèlerinage au trône de Besmara, centre du culte de la reine pirate dans les Entraves.
Pour la jeune femme tumultueuse, l’ascension de Adam au poste de roi de l’ouragan n’était qu’une étape de plus sur le chemin de la gloire et du succès. Aussi, peu de choses changèrent pour elle et elle continua de servir fidèlement sur le Sleipnir, remettant en état ses camarades après un abordage un peu trop difficile.

En ce qui la concernait, elle continuerait à s’adonner à la piraterie jusqu’à son dernier souffle. Et sa déesse apprécia sa dévotion sans faille, lui permettant de devenir quelques années plus tard une des prêtresses de Besmara les plus puissantes des Entraves.

*Skwiik et Bucket : L’étrange duo de gobelins aurait été une anomalie absolue dans toute autre nation que les Entraves. Mais la nation pirate s’embarrassait peu du genre ou des manies de chacun, du moment qu’il était efficace.

Pour eux deux, le conflit final contre l’armada Chelaxienne et Poing-d’os ne fut qu’une mission parmi tant d’autre, incapables qu’ils étaient de comprendre les enjeux de ces batailles. La seule réaction de Bucket lorsqu’il reçut sa part du trésor de Kerdak fut que cela « mettait du poulet dans le poulet. Comme une série de saucisses reliées par la petite corde, mais avec des poulets à la place des saucisses. A moins qu’il existe des saucisses au poulet ? Hmmm … »

Dans un élan de bon sens peu commun pour des gobelins, ils décidèrent tous les deux de se retirer des affaires et de vivre une vie de plaisir et de luxe sur l’île des yeux vides. Leur argent fut dépensé dans la construction d’une ferme isolée sur la côte, d’un laboratoire d’alchimie complet et d’un stock de poulets défiant l’entendement. Là, ils vécurent en tant que le couple gobelin le plus heureux de Golarion, s’adonnant à leurs passions respectives : l’alchimie et la consommation de poulets.

On raconte que, sur la fin de sa vie, Bucket était devenue si massif qu’il ne fallait pas moins de quatre gobelins pour le soulever de sa chaise. Apparemment, l’obésité était un facteur de séduction puissant chez les gobelins, puisque Skwiiik et Bucket eurent de nombreux enfants. Si nombreux, de fait, que beaucoup de ses descendants durent s’exiler ailleurs pour ne pas surpeuplé l’île des yeux vides.

Certains de ces descendants se regroupèrent et finirent par donner naissance à une tribu entière de gobelins sur une île au nord des Entraves : la tribu des Croques-pioupiou, connu pour utiliser nombres d’armes alchimiques au combat et son amour immodéré pour la volaille.

*Le Roc des marées : La localité de taille réduite du Roc des marées connut une seconde vie lorsqu’Adam devint le nouveau roi de l’ouragan. Beaucoup de personnes attirées par une vie simple hors du cadre de la piraterie vinrent s’y installer, de même que des vieux pirates souhaitant se mettre à la retraite.

En quelques années, l’île redevint une communauté active et un lieu de commerce important des Entraves. L’ancienne dirigeante de l’île, Agatha Smithee, délégua ses pouvoirs et son poste à Royster Mc League pour aller vivre aux côté de son mari à Port-Péril et élever leur enfant ensembles.

Lorsque Royster devint trop vieux pour assurer ses fonctions, son poste fut repris par un certain Sperago, anciennement propriétaire de la taverne locale, qui avait connu l’équipage du Sleipnir à l’époque où il n’était qu’un simple garde mercenaire engagé par le consortium de l’Aspis.

*Le conseil des pirates : Même si l’ascension d’un nouveau roi de L’ouragan était un événement notable, rien ne changea vraiment au sein du conseil pirate. Tout au plus, on constata la montée en puissance de certains membres, et le retrait de certains autres. C’est ainsi que Tessa Fairwind, Aronnax Endymion et le maître des tempêtes gagnèrent en influence et en popularité, tandis que Cerise Deuillesang vit le nombre de ses partisans sensiblement diminuer après la mort de Poing-d’os.

*L’île des yeux vides : Quand Adam devint le nouveau roi de l’ouragan, un des inconvénients de sa fonction fut de devoir faire de Port-péril sont port d’attache, délaissant l’île des yeux vides. Cependant, il se continua à s’y rendre régulièrement et ses anciens officiers continuèrent à utiliser l’île comme port d’attache durant quelques années.

La communauté installée sur l’île ne devint jamais un centre d’intérêt majeur, du fait de son emplacement excentré du reste des Entraves, mais c’était aussi bien ainsi : la plupart des gens qui venaient s’installer ici le faisait pour vivre une vie calme et coupée de l’agitation coutumière de la vie de pirate.

Quant à la communauté de cyclopes, elle continua à vivre en bonne intelligence avec les résidents humains de l’île, entretenant de grandes fermes et enclos à bêtes géantes dans les grandes plaines de l’île. Cependant, avec leur faible taux de naissance et leur population vieillissante, les cyclopes de Sumitha se firent de moins en moins nombreux et leur communauté s’éteignit moins de 2 siècles plus tard, laissant derrière eux l’un des derniers vestiges de la culture et de l’intelligence cyclope.

*Eleuthixya : L’atypique lamie avait parcourue un long chemin après des années passée cloisonnée en solitaire sur une île que la plupart des gens sains d’esprit esquivaient comme la peste. Au contact des officiers du Sleipnir, elle put s’épanouir et se concentrer sur le rêve qui l’avait animée toute sa vie : devenir un membre de la célèbre société des éclaireurs.
Ces derniers furent de prime abord quelque peu réticent à laisser une créature aussi particulière rejoindre leurs rangs, mais la sommes de savoir que « Ella » avait accumulé sur le peuple des cyclopes s’avéra trop tentante pour qu’on lui refuse l’entrée dans la prestigieuse organisation.

« Ella » passa quelques mois à coordonner des fouilles de ruines cyclopes dans certains des sites réputés les plus dangereux des Entraves, avant de partir faire rapport de ses découvertes au siège des Eclaireurs, à Absalom. Par la suite, elle fut envoyée en mission dans différents endroits à travers tout Golarion. Toutefois, Elle n’en oublia pas pour autant ses amis du Sleipnir, et garda un contact épistolaire avec ces derniers.

Les découvertes de « Ella » permirent en définitive de telles avancées que son travail fut compulsé et édité dans les volumes des « Chroniques des éclaireurs », et son nom se retrouva rangé au côté d’autres légendes de la société, comme Sheila Heidmarch, Eando Kline ou encore Maerlyn.

*Merryl Peggsworthy & Pierce Jerrel : Les deux inséparables compères avaient toujours lutté pour une idée de la piraterie empreinte de liberté. C’est pourquoi ils furent parmi les premiers à se ranger sous la bannière du capitaine Khelobel quand ce dernier déclara la guerre aux esclavagistes des entraves.

Leurs actions furent déterminantes dans le conflit, et une fois les terres de Bejit Andu conquises, ils passèrent les années suivantes à transformer celles-ci en un havre de vraie liberté et d’idéal de la nation pirate.

Merryl finit par devenir le dirigeant de l’île (bien qu’il préféra être désigné sous le terme de « référent », se refusant à impliquer une notion de hiérarchie unilatérale), ce qui mit fin à sa carrière de pirate. S’il ne l’avoua jamais, Merryl appréciait cette nouvelle vie, plus calme, après de trop nombreuses années passées à combattre sur les océans.

Pierce, quant à lui, continua à écumer les mers, vivre avec panache et cumula les relations amoureuses tumultueuses, ayant une soif de vivre bien trop grande pour se lier à un unique endroit.

*Jethos Rin : Après la chute du roi de l’ouragan, le consortium de l’Aspis fut la cible d’une purge impitoyable et rapide. Tous les sympathisants Chelaxiens et autres agents doubles furent pendus dans la baie de Port-péril, envoyant un message clair : plus jamais les résidents des Entraves ne laisseraient le Cheliax attenter à leur mode de vie.

Ce ne fut toutefois pas la fin des opérations du consortium de l’Aspis dans la région – après la purge, le contrôle fut repris en main par le frère d’adoption de Randall, Jethos. Ce dernier remis les choses en ordre, et la maison mère ne trouva rien à y redire, surtout lorsque les bénéfices explosèrent dans l’année qui suivit.

Jethos devint un dirigeant efficace, travaillant en intelligence avec les pirates plutôt que d’essayer de faire du profit sur leur dos de façon éhontée. Il finit par se marier avec son ancienne bonne, Roberta, et garda des relations cordiales avec les membres du Sleipnir. Il s’arrangeait toujours pour leur fournir telle ressource rare ou tel objet magique précis, et finis par devenir un pilier incontournable du commerce à Port-péril.

*Orianna & les vierges grises : guerrières exilées s’accrochant à la vénération d’une souveraine défunte, Orianna et ses vierges grises étaient à bout de force et d’espoir lorsque leur chemin croisa celui des officiers du Sleipnir.

Si les débuts de leur cohabitation furent difficiles, les vierges grises devinrent rapidement un des atouts majeur du Sleipnir, terrifiantes d’efficacité lors des abordages. Et au fil du temps, elles finirent par s’intégrer pleinement au mode de vie des Entraves, oubliant peu à peu leurs anciennes attaches.

Environ deux ans après la mort de Poing-d’os, les vierges grises se débarrassèrent symboliquement de leurs armures distinctives, en les jetant dans les eaux de l’île aux yeux vides. Leur anciennes vie, et les pêchées qui y étaient attachés, pouvaient dormir au fond des océans – elles avaient vécues une renaissance dans les Entraves et trouvées une nouvelle existence.

Seule Orianna ne put se résoudre à se débarrasser totalement des symboles du passé. Elle continua à naviguer engoncée dans sa lourde armure, devenant une figure crainte et reconnue sur les mers.

Au fil des ans, les différentes membres de l’unité s’éparpillèrent chacune de leur côté, et lorsque Orianna vint à s’éteindre, bien des années plus tard, sa mort marqua la fin de l’ordre des vierges grises.
"Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions"
Avatar de l’utilisateur
MMJ
Commandant Couchtot
 
Messages: 2398
Inscription: 20/05/2008 à 18:11

Retourner vers Skull & Shackles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité