Page 1 sur 1

Les chants de la communauté (résumé)

MessagePosté: 17/10/2013 à 16:09
par RossVell
Chapitre premier


Du Pays de Bouc à la célèbre Erebor,
des vertes collines aux sombres couloirs,
fuyant un avenir ou chassant des trésors,
combattant l'ombre ou cherchant un savoir, 

leurs routes se sont croisées,
le hasard les as déjà réunis. 
Les fils du destin se sont tissés,
cette fois-ci pour la vie. 

Les entêtés Yama regard d'acier et Grimdal forgefer,
les nains de sous la montagne qui sont presque frères, 
accompagnent de fiers et nobles humains,
l'inspirante et belle Aria et Barald l'homme Sylvain.
Caradoc l'astucieux hobbit et l'insaisissable Elfe Lomion,
achèvent de former ce surprenant bataillon. 

Le seigneur nain Gloïn aux émissaires perdus,
en appelle à la balbutiante communauté,
pour s'assurer que Balin et Oïn soient secourus
et le présent en bon temps délivré.

La compagnie descend le long de la rivière courante,
puis fait halte bien méritée à l'escalier de Girion.
Elle s'y repose et écoute les histoires effrayantes,
 que raconte l'ancien sur la strangulante végétation.

Reprenant leur voyage sur une rivière tumultueuse,
la diplomatie livre la voie vers un campement deserté,
obtenue des elfes de Galion malgré une méfiance railleuse.
La fraternité nait dans le sang d'un troll terrassé.

Fin du chapitre 1

MessagePosté: 23/10/2013 à 13:14
par RossVell
Chapitre 1 suite et fin

De courante en pourrissante,
continue le périple commun,
au coeur d'une nature luxuriante,
longeant le lit en guise de chemin.

Les strangulantes des marais ne furent pas mortelles,
Puis dans les ruines lacustres submergées,
pas plus ne le fut le tintement de la clochette,
et d'une tanière taillée ils trouvèrent l'entrée.

Point de batailles épiques l'arme au poing,
ni arcs, ni hâches, ni épée.
Mais une lutte, l'âme et le coeur joints,
pour l'ombre loin d'eux conserver

Echappant au trésor tentateur et aux difformes griffes ,
c'est avec Balin et Oïn, que les héros fuient le cloaque,
abattant la tintante avant de rejoindre leur esquif,
C'est ainsi que s'achève la première aventure de la communauté des deux lacs

Re: Les chants de la communauté (résumé)

MessagePosté: 23/10/2013 à 16:15
par bd_gb
J'ai pas encore lu mais déjà je dis "chapeau bas !"

edit: après lecture, c'est vraiment bien !

Re: Les chants de la communauté (résumé)

MessagePosté: 23/10/2013 à 17:27
par xipehuz
RossVell a écrit:Si vous pouviez m'indiquer un mot ou deux mots qui caractérise votre perso,

Stupide hobbit joufflu ... :dehors:

Re: Les chants de la communauté (résumé)

MessagePosté: 25/10/2013 à 16:47
par RossVell
Bon j'avais zappé que certains traits étaient dans les post sur vos persos.

Du coup j'ai ajouté l'entêté Yama et Caradoc l'astucieux hobbit.

J'ai pas d'adjectifs pour Grimdal et Barald.

Re: Les chants de la communauté (résumé)

MessagePosté: 25/10/2013 à 19:24
par vinnica
oui pour Yama c'est majestueux et entêté

Pour Grimdal inébranlable et entêté

Re: Les chants de la communauté (résumé)

MessagePosté: 05/11/2013 à 17:08
par RossVell
J'ai mis la suite, sur le deuxième poste que j'ai édité.

Je vous propose le nom de la communauté des deux lacs, en référence à Esgaroth la cîtée du lac et le lac dans lequel nous avons effectué notre première aventure.

Qu'en pensez vous ?

Re: Les chants de la communauté (résumé)

MessagePosté: 05/11/2013 à 22:14
par xipehuz
Moi j'aurai plutôt dit "La Communauté des deux Laches"

En référence à qui vous savez ... :dehors:

Re: Les chants de la communauté (résumé)

MessagePosté: 06/11/2013 à 08:15
par asarius
On parle de l'elfe et de qui ? le hobbit ?

Re: Les chants de la communauté (résumé)

MessagePosté: 06/11/2013 à 08:20
par xipehuz
RossVell a écrit:Je vous propose le nom de la communauté des deux lacs,
...
Qu'en pensez vous ?

ça fait un peu hippie / New Age, je trouve.
J'aurai préféré un truc qui claque plus, qui fasse plus héroïque, mais pour l'instant je n'ai pas d'idées.

Re: Les chants de la communauté (résumé)

MessagePosté: 21/12/2013 à 19:30
par RossVell
Chapitre deux

Quittant leur lacustre séjour et les fêtes citadines,
vers le septentrion et le territoire des aigles et de leurs nids,
la communauté se mit en marche à la demande de Gloïn,
porteuse d'un tentateur présent accompagnant un pli.

Quittant à peine les bors du lac, et chemin faisant,
nos héros reprennent leur destinée et par un bruit attirés,
devinrent les brusques défenseurs de Baldor le marchand,
et de son fils Belgo contre trois brigands par l'or alléchés.

Grâce au commerçant ami des elfes la troupe rencontre Batanias.
Sur les solides radeaux elfiques, le voyage se poursuit serein,
vers le royaume de Thranduil n'en profitant que peu Hélas
au contrainre de l'hospitalité de Lindor le gardien sylvain des vins .

Reprenant leur urgent périple vers l'ouest et ses sommets,
leurs pas trempés les mênents vers l'arbre creu,
d'un ancien prisonnier du nécromant, à l'esprit brisé.
Peu diplomate, la communauté est priée de partie par les cris du malheureux.

Cheminant vers un ancien avant poste en ruine,
espérant y trouver un abri nocturne pour s'y reposer,
c'est plutôt dans une colonie arachnéenne sous la bruine
qu'ils libèrent Almarik de Rossgobel de son cocon tissé.

Chapitre trois

MessagePosté: 01/02/2014 à 11:04
par RossVell
Chapitre Trois

Naviguant toujours dans les ténèbres végétales cherchant leur chemin,
le sentier elfique les guidants tel un phare à la lueur claire,
la troupe se confronte à la beauté étouffante des papillons carmins,
et à l'horreur végétale pervertie, rudoyant âmes et chairs.

Les nains s'illustrent par une faiblesse d'acier,
faisant place à une ténacité de fer,
cherchant fortune illusoire et terrassant le sylvestre danger.
C'est triomphant que la troupe repart sans être fière.

Echaudés par l'ombre rampante, quittant l'obscure canopée,
c'est avec joie qu'ils découvrent et descendent à l'auberge orientale,
profitant de l'hospitalité de Dodi Brandebouc et sa maisonnée,
Rencontrant aussi Baldor, Hatus et Roderic de fiers béornides à l'allure martiale.

Après avoir envoyé vers Beorn le corbeau messager,
la troupe embarque sur le radeau fruit d'un dur labeur,
et partent en quête du roi des aigles et de Dindi cousin du tavernier.
Au retour du noir messager, ils quittent Ivald l'agréable patrouilleur

La communauté progresse dans les monts, guettant la moindre trace,
et c'est avec émerveillement qu'elle croise le vol de Gaertor.
Mis à l'épreuve pour voir le céleste Gwaihir, souverain de sa race,
Elle reçoit de précieux conseils valant bien plus que de l'or.