Lac Teshekpuk, Alaska

Modérateur: docseb

Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar docseb » 04/09/2013 à 15:00

Lac Teshekpuk, Alaska, 14 Octobre 2014
Le lac Teshekpuk est le plus grand au nord de la chaîne de montagnes Brooks, à l'extrême Nord de l'Alaska. Il est si imposant qu’il possède son propre climat, avec un brouillard “marin” redouté des navigateurs. Des centaines de milliers d’oiseaux des cinq continents et de tous les océans de la planète y migrent pour faire leur nid chaque été. Ces marécages sont reconnus au niveau international comme le plus grand site de mue des oies des régions circumpolaires du nord.

Au sein de 95 000 m2 de terres sauvages méconnues qui constituent la réserve nationale de pétrole d’Alaska (National Petroleum Reserve-Alaska, ou NPR-A), la région abrite une faune et une flore d’une grande richesse.
La rivière Utukok se jette dans la vaste lagune Kasegaluk. Des îles barrières tout en sable et en galets s’étirent sur 200 kilomètres et séparent ces eaux peu profondes de la mer des Tchouktches. L’été venu, elles offrent un paysage comparable à celui des îles des Caraïbes, sous un climat un peu plus frais... Chaque été, ces îles barrières voient arriver un millier de phoques qui doivent faire face à leurs prédateurs, les ours polaires. Les baleines blanches arrivent en petits groupes pour former de grands rassemblements au large des côtes de la mer des Tchouktches. La zone est riche en poissons et crevettes, dont les phoques et les baleines se nourrissent. Avec les morses, ces derniers constituent le gibier des tribus locales d’Inupiks. Les ours polaires, menacés d’extinction, chassent sur ces îles ; de plus en plus souvent, les femelles en gestation viennent s’y réfugier l’hiver au lieu de nager jusqu’aux glaces marines en fonte.

Il ne faut pas se fier au nom de la région : cette étendue sauvage de l’ouest de l’Arctique ne se réduit pas à une réserve de pétrole géante attendant simplement d’être exploitée. Elle constitue le plus grand domaine fédéral des Etats-Unis. Mais, contrairement au reste du pays, on y trouve encore des centaines de milliers de caribous ainsi que des grizzlis et des loups, et on peut y observer de nombreux oiseaux en vol. En d’autres termes, c’est loin d’être une région vide et désolée : elle présente bien plus qu’un simple intérêt pétrolier.

Il y a trente-cinq ans, le Congrès américain a décidé que priorité serait donnée à la “protection maximale” de la faune terrestre et aquatique et des autres “richesses naturelles à la surface” de la réserve par rapport à toute exploration et exploitation énergétique. Grâce à une loi passée en 1976, le ministère de l’Intérieur a pu mettre en place des mesures de protection spécifiques aux “zones spéciales” ; ces zones particulièrement sensibles pour la faune et la flore, telles que le lac Teshekpuk et les hautes terres de la rivière Utukok, abritent de riches biotopes d’oiseaux aquatiques et de caribous. Les mesures de protection devaient également préserver les écosystèmes exceptionnels du fleuve Colville et de la lagune Kasegaluk. Mais cette “protection maximale” n’a jamais été appliquée. Depuis Jimmy Carter, gouvernements démocrates et républicains n’ont offert à la faune et la flore de la réserve qu’une série de mesures localisées et temporaires.

La vente des concessions pétrolières a débuté sous la présidence de Reagan, mais c’est sous le gouvernement de George W. Bush qu’il s’en est vendu le plus : rien qu’en 2004, elles couvraient une superficie de près de 60 000 hectares. Avec le soutien de cinq autres organisations écologiques, Audubon Alaska [branche de l’une des plus vieilles organisations écologistes des Etats-Unis] a contesté les contrats devant les tribunaux et a obtenu gain de cause. Conformément à la décision de justice, l’analyse environnementale de la zone a été envoyée au bureau de gestion des terrains publics (Bureau of Land Management, ou BLM). Celui-ci a annoncé en 2008 que la concession portant sur les terres marécageuses autour du lac Teshekpuk, site très important de mue des oies, serait repoussée à 2018.

Les estimations de l’Institut d'études géologiques des Etats-Unis (U.S. Geological Survey) sur la quantité de pétrole extractible dans la région ont récemment chuté de 90 %, passant de 10,6 milliards à 896 millions de barils (dont 500 millions au prix actuel du marché). Cela a naturellement entraîné une baisse des concessions octroyées : les entreprises pétrolières ont renoncé à de nombreuses concessions, libérant ainsi la majeure partie des zones principales de reproduction des plongeons à bec jaune.

Le bras de fer qui oppose pétroliers et écologistes est pourtant loin d’être terminé. L’Institut d’études géologiques des Etats-Unis estime que la NPR-A renferme des réserves de gaz “phénoménales”, ce qui attise à nouveau la convoitise de la classe politique de l’Alaska. En attendant, il semblerait que les zones à fort intérêt pétrolier se situent exactement à l’endroit où les oiseaux subissent le renouvellement de leur plumage et où les caribous mettent bas, près du lac Teshekpuk.

Il y a toutefois une bonne nouvelle : même si les entreprises du secteur énergétique effectuent des forages dans la toundra, il serait possible d’épargner des habitats naturels essentiels et d’établir des mesures de protection dans toute la région, du jamais vu dans l’histoire de la réserve. En effet, le BLM est actuellement en train de mettre au point un “plan d’action global” reposant sur une évaluation de toutes les ressources de la réserve, qui lui permettrait de délimiter des zones de concession tout en protégeant les biotopes des zones spéciales comme Teshekpuk.

Tout le printemps et l'été 2014 a vu passé de nombreux entrepreneurs, venant sonder les zones de concession. Quelques forages ont été effectués. Des transactions ont eu lieu et des tonnes de matériel sont arrivés, par divers moyens. Tout ceci sous l'oeil des associations écologiques, d'envoyés du gouvernement, de membres du BLM, d'experts de l’Institut d'études géologiques des Etats-Unis, des gardiens de la réserve naturelle ou d'autochtones des tribus locales. De manière ératique, le camp de base de fortune qui servait de point de départ aux entrepeneurs a muté en village puis en petite ville avec son port et son aéroport.
Mais la neige tombe tôt cette année et les conditions de travail deviennent compliquées. Du coup, le service de la réserve a décidé de limiter les déplacements, puis, alors que les conditions se dégradent de plus en plus, de faire évacuer la population pour la période hivernale.
Parmis les derniers convois se trouvent les PJs...

Les personnages peuvent être de nature très différentes et provenir des différents groupes sus-cités (entrepreneurs gaziers ou petroliers, associations écologiques, envoyés du gouvernement, membres du BLM, experts de l’Institut d'études géologiques des Etats-Unis, gardiens de la réserve naturelle, etc). Ils peuvent être des pilotes d'engins, des manoeuvres, des spécialistes de forage, des scientifiques, des cuisiniers (anciens marines, experts en arts martiaux, au passé sombre... Qui a dit Piège en haute mer???!) etc. La discussion est ouverte.
Les BG peuvent être aussi farfelus et/ou sombre que vous le désirez, le travail dans le grand nord étant très rude, les gens qui s'engagent là haut ont souvent une ancienne vie à fuir et/ou oublier. Je n'ai pas besoin de 150 pages de BG, quelques lignes suffisent pour commencer. De plus, une règle particulière de Savage Worlds (nommée "Interlude") permet d'ajouter au fur et à mesure de l'aventure des éléments au BG. Grosso modo, à chaque partie, les joueurs tirent tous une carte. Celui qui a le chiffre le plus grand doit raconter aux autres un élément de son BG (façon flashback des séries américaines) qui sera incorporé à la suite de l'aventure, ou en tout cas qui devra avoir un retentissement dans le présent. Suivant la couleur de la carte (treffle, carreau, coeur ou pique) l'élément à raconter est différent: réussite exceptionnelle dans le passé, passé sombre, douloureux, etc. ça peut être complétement inventé sur le tas, c'est pourquoi je n'ai pas besoin que vous détaillez vos BGs tout de suite, afin de laisser la place pour les interludes.
Etant donné le caractère particulier et le format de nos parties à venir, je privilégie le rp, l'aventure et l'action, assez peu le combat (qui a tendance, quelque soit le jeu, à monopoliser une grosse partie du temps d'une partie classique). ça ne veut pas dire qu'il n'y en aura pas...
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Avatar de l’utilisateur
docseb
D16
D16
 
Messages: 575
Inscription: 05/04/2011 à 15:26
Localisation: orvault

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar Feufollet » 16/09/2013 à 22:06

Résumé:

Un frisson me parcourut l'échine...
Mais alors que je relevais la tête de la table de travail sur laquelle je venais de réaliser que ma vie allait peut être basculer, je fus frappé par le silence de mort qui régnait autour de moi: L'excitation du moment m'avait totalement fait oublier que la base était en cours d'évacuation! Pire: L'évacuation était terminée et personne n'était venu s'inquiéter de moi! Les salopards... D'un geste rapide j'enfournais dans mon sac à dos le peu de matériel que j'avais sorti pour l'occasion et je me précipitais dehors. L'air s'était considérablement rafraîchit et la monstrueuse tempête annoncée dans l'urgence par le service météo de la compagnie était pratiquement sur nous... L’hiver était effectivement là, très en avance par rapport aux saisons précédentes.
Pourquoi maintenant bon sang?!? Juste au moment ou j'étais peut-être sur le point de découvrir quelque chose de fabuleux sur le site même du forage!
L'heure n'était pas à l’apitoiement, il me fallait courir à perdre haleine pour arrêter cet abruti de garde qui refermait la grille du site une bonne fois pour toute la durée de l’hiver, me laissant ainsi crever seul dans cet endroit hanté par les loups et les grizzlis. L'ahuri finit par entendre mes beuglements et par stopper la fermeture de la grille. J'articulais difficilement un rapide "merci" au passage, avant de me jeter dans le dernier bus en partance pour la civilisation. Le lac Teshekpuk serait bientôt loin derrière, et il sommeillerait jusqu'au retour de l'expédition au printemps prochain...

Après quelques 10 bonnes minutes passées à reprendre mon souffle, je finit par me redresser pour jeter un rapide coup d’œil autour de moi. Quelques 20 personnes étaient là, sans doute des retardataires eux aussi. L'arrière du bus attira tout de suite mon attention: Il y avait ce toubib assez antipathique qui s'affairait autour d'un blessé allongé sur une civière. Le pauvre avait l'air mal en point. A en juger par la couleur du sang qui maculait le bandage de son bras, la blessure avait l'air récente. En tout cas elle était assez grave pour que le blessé reste dans un état semi-comateux. Je levais mon regard vers le toubib, un peu surpris de le voir faire des gestes rapides et professionnels. Il avait l'air de bien connaître son affaire... Comme quoi, les apparences pouvaient être trompeuses parfois. Le pauvre blessé était bringuebalé violemment en raison de la trajectoire chaotique du bus. La tempête faisait maintenant rage dehors et un rapide coup d'oeil en direction du chauffeur et du pare-brise avant me fit prendre conscience que la situation se dégradait rapidement.

Soudain le bus s'arrêta. Il y avait quelqu'un dehors! Le chauffeur activa l'ouverture des portes et un garde forestier s'engouffra dans l'encadrement, aidant un grand gaillard à grimper les marches. L'autre type n'avait pas l'air dans son assiette, on aurait dit une sorte de vagabond des forêts. J'étais aussitôt curieux de connaître l'histoire de ce gars. Que faisait-il perdu dans ces contrées sauvages?

Le bus reprit sa course folle pendant un temps qui me paru une éternité. Dehors, l'obscurité était presque complète déjà. Le terrain semblait de plus en plus accidenté, les secousses étaient de plus en plus violentes. Je me demandais si le chauffeur n'était pas finalement sorti de la route pour aller se perdre sur un quelconque chemin forestier. Et puis tout d'un coup, un choc d'une violence inouïe nous ébranla! les passagers se mirent à crier et à se fracasser contre les parois. Le bus sembla se mettre à voler l'espace d'un instant, puis heurta le sol dans un second choc, plus amorti celui-ci, et fini par s'immobiliser complètement. Le silence se fit, à l'exception des gémissements de quelques blessés. A peine eu-je le temps de réaliser ce qui venait de se passer qu'un craquement sinistre se fit entendre, quelque part sous le bus. Nous étions en train de nous enfoncer!!! Sans attendre, je pris mon marteau de géologue toujours à portée de main et je brisais la vitre la plus proche. Je me jetais alors par la sortie de secours ainsi créée, pas très fier d'avoir agit un peu égoïstement en laissant les autres à l'intérieur. Je me retrouvais alors sur une surface gelée, sans doute celle d'un étang ou d'un cours d'eau. Comprenant que j'étais sorti d'affaire, je me mis tant bien que mal à aider les autres passagers à sortir; mais je me rendis vite compte avec désespoir que malgré mes efforts, tout le monde n'aurait pas le temps de s'extraire de la carcasse du véhicule. J’eus une rapide pensée pour le pauvre blessé coincé à l'arrière en me demandant si d'autres avaient pu aider le toubib à le transporter. Mais trop tard! Le bus s'enfonça subitement sous la glace. J’eus à peine le temps de me jeter en arrière et ce fut avec horreur que j’entendis le reste des passagers hurler leurs appels au secours, produisant des bruits de gargouillis qui devaient hanter mes nuits pendant le restant de mes jours.

J'étais incapable de bouger, paralysé par ce qui venait de se produire sous mes yeux. Au bout de ce qui me paru une éternité, je finit par jeter un regard autour de moi. Combien étions nous? Une dizaine de survivants peut-être? Oui, une dizaine, dont le toubib et le vagabond. Mon regard s'attarda sur ce dernier, j'espérais de toutes mes forces qu'il serait en mesure d'assurer notre survie, au moins jusqu'à l'arrivée des secours... Parce que perdu au fin fond de nul part, la nuit, dans le froid, au milieu des loups et des ours, je sentis soudainement un vide monstrueux en moi. Et le second frisson de la journée me parcourut alors, beaucoup plus longuement cette fois.
Dernière édition par Feufollet le 17/09/2013 à 08:35, édité 1 fois.
Le MJ: "Tu es sûr qu'il y a un piège sur cette dalle!!!"
Le joueur: "Ha? Mon serviteur marche dessus. Qu'est-ce qui se passe?"
Avatar de l’utilisateur
Feufollet
D10
D10
 
Messages: 275
Inscription: 17/02/2013 à 09:47
Localisation: Carquefou

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar Magimax » 17/09/2013 à 08:17

Wouaouh ! Ca promet !
Merci pour le compte rendu. Génial :bien:
Tout le monde y pue, il sent la charogne, y a que le Grand Babu qui sent l'eau de Cologne.
Tout le monde y pue, il fait mal au coeur, y a que le Grand Babu qu'a la bonne odeur.
Avatar de l’utilisateur
Magimax
D16
D16
 
Messages: 807
Inscription: 14/08/2011 à 18:22
Localisation: Orvault

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar docseb » 17/09/2013 à 08:47

Super compte rendu, bravo!! Tu gagnes 2 jetons pour la peine ;) Merci à toi !!
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Avatar de l’utilisateur
docseb
D16
D16
 
Messages: 575
Inscription: 05/04/2011 à 15:26
Localisation: orvault

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar xipehuz » 17/09/2013 à 09:05

@feufollet : Fayot !

@docseb : Corrompu !

Shylock vous conchie, tous autant que vous êtes :vomito:

[vous inquiétez pas, c'est juste pour me mettre dans la peau de mon personnage :twisted: ]
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar Feufollet » 17/09/2013 à 12:55

@magimax : Oui je suis d'accord, ça commence très fort et ça promet d'être une aventure géniale!

@Docseb: Merci :) Je crois qu'on va en avoir besoin, des jetons :D

@Xipehuz: Jaloux!
Le MJ: "Tu es sûr qu'il y a un piège sur cette dalle!!!"
Le joueur: "Ha? Mon serviteur marche dessus. Qu'est-ce qui se passe?"
Avatar de l’utilisateur
Feufollet
D10
D10
 
Messages: 275
Inscription: 17/02/2013 à 09:47
Localisation: Carquefou

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar xipehuz » 17/09/2013 à 14:08

Feufollet a écrit:@Docseb: Merci :) Je crois qu'on va en avoir besoin, des jetons :D

Pour le coup, c'est vrai, docseb nous a vraiment foutu les jetons :ptdr:
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar docseb » 11/10/2013 à 14:11

L'anomalie magnétique de l'Atlantique sud, AMAS, SAA en anglais (South Atlantic Anomaly) est la région où la partie interne de la ceinture de Van Allen est la plus proche de la surface de la Terre. Les lobes de la ceinture de Van Allen sont disposés symétriquement par rapport à l'axe du magnétisme terrestre, qui est décalé d'environ 11° par rapport à l'axe de rotation de la Terre. D'autre part, l'axe magnétique est décalé d'environ 450 km par rapport à l'axe de rotation. En raison du décalage en angle et en position, la ceinture de Van Allen est plus proche de la Terre au niveau de la partie sud de l'Atlantique, et plus éloigné dans la partie nord du Pacifique. En conséquence, pour une altitude donnée, le niveau de radiations en provenance de l'espace est plus élevé dans cette région qu'en d'autres points du globe.

L'AMAS peut perturber les satellites et autres engins spatiaux dont ceux qui orbitent à quelques centaines de kilomètres d'altitude avec une inclinaison comprise entre 35° et 60°. Les satellites suivant ces orbites passent régulièrement dans l'AMAS, s'exposant alors pendant plusieurs minutes à de forts niveaux de radiation. La Station spatiale internationale, dont l'inclinaison est de 51,6 °, a reçu un revêtement particulier pour supporter ces radiations. Le télescope spatial Hubble et le détecteur de rayons cosmiques AMS-02 ne réalisent aucune observation lorsqu'ils passent au-dessus de cette région, les risques d'avaries étant trop importants.

L'AMAS se déplace vers l'ouest d'environ 0,3° par an. Cette valeur est très proche de la différence de vitesse de rotation entre le noyau et la surface de la Terre, comprise entre 0,3 et 0,5° par an.

Et si un changement de polarité induisait un changement de la vitesse de rotation entre le noyau et la surface de la terre... L'AMAS pourrait se déplacer plus vite... non?
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Avatar de l’utilisateur
docseb
D16
D16
 
Messages: 575
Inscription: 05/04/2011 à 15:26
Localisation: orvault

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar xipehuz » 11/10/2013 à 14:20

Inversion du champ magnétique terrestre
Un effet dynamo dans le noyau de la Terre génère le champ magnétique terrestre qui nous protège des vents solaires.

Il arrive qu'une perturbation se produise dans le noyau, le champ magnétique s’affole alors pendant une courte période (de 1 000 à 10 000 ans) pendant laquelle les pôles magnétiques se déplacent rapidement sur toute la surface du globe.

À la fin de cette période de transition, soit les pôles magnétiques reprennent leurs positions initiales (excursion), soit ils permutent (inversion).

Au cours de cette transition, l'intensité du champ magnétique est très faible et la surface de la planète peut être exposée à des radiations. De nombreuses technologies utilisant le champ magnétique pourraient aussi être affectées.

Le champ terrestre s'est inversé environ 300 fois ces derniers 200 millions d'années1. La dernière inversion est survenue il y a 780 000 ans.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar docseb » 11/10/2013 à 14:54

oui, tout à fait, mais ton perso, contrairement à Sean, n'en a pas conscience.
Ensuite, vous vous en doutez, même si je m'appuie sur une base scientifique forte, je me permets de prendre des libertés sur les dysfonctionnements engendrés (surtout sur les périodes de temps des phénomènes).
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Avatar de l’utilisateur
docseb
D16
D16
 
Messages: 575
Inscription: 05/04/2011 à 15:26
Localisation: orvault

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar xipehuz » 11/10/2013 à 15:16

Ouais, tout ça, c'est à cause des neutrinos qui ont muté :twisted:
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar Magimax » 13/10/2013 à 11:48

xipehuz a écrit:Inversion du champ magnétique terrestre
Un effet dynamo dans le noyau de la Terre génère le champ magnétique terrestre qui nous protège des vents solaires.

Il arrive qu'une perturbation se produise dans le noyau, le champ magnétique s’affole alors pendant une courte période (de 1 000 à 10 000 ans) pendant laquelle les pôles magnétiques se déplacent rapidement sur toute la surface du globe.

À la fin de cette période de transition, soit les pôles magnétiques reprennent leurs positions initiales (excursion), soit ils permutent (inversion).

Au cours de cette transition, l'intensité du champ magnétique est très faible et la surface de la planète peut être exposée à des radiations. De nombreuses technologies utilisant le champ magnétique pourraient aussi être affectées.

Le champ terrestre s'est inversé environ 300 fois ces derniers 200 millions d'années1. La dernière inversion est survenue il y a 780 000 ans.


J'ai tout pigé, merci Xip ! :bien:
D'un autre côté ça fait un peu flipper de savoir qu'on est sur une espèce d'aimant géant qui tourne plus ou moins bien :shock:
Tout le monde y pue, il sent la charogne, y a que le Grand Babu qui sent l'eau de Cologne.
Tout le monde y pue, il fait mal au coeur, y a que le Grand Babu qu'a la bonne odeur.
Avatar de l’utilisateur
Magimax
D16
D16
 
Messages: 807
Inscription: 14/08/2011 à 18:22
Localisation: Orvault

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar xipehuz » 17/10/2013 à 16:38

Petit rappel des choses que Shylock souhaite faire :
- Fouiller le corps de Maria pour y récupérer toutes traces de son éventuel commanditaire
- Fouiller le sous-marin pour trouver de qui ils tenaient leurs ordres et quelle était vraiment leur feuille de route
- Bien noter les cordonnées de l'endroit où ils ont récupéré la jarre.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar docseb » 17/10/2013 à 16:46

Résumé rapide de la situation.
Le colonel Maria Atwell, une vieille connaissance de Shylock du temps de son service en Irak, a tenté d'atterrir sur l'aéroport de Chester City. Malheureusement, un véhicule sur la piste a forcé l'avion à redécoller immédiatement après avoir posé ses roues sur le tarmac et a fini son vol dans la toundra alentour. L'accident a provoqué la mort de la totalité de l'équipage à l'exception du Colonel.
Elle se présente comme faisant parti d'une unité spéciale venant en secours d'un sous-main de recherche: le NR-1.
Ce sous-marin n'a jamais été officiellement nommé ou commissionné et servirait aux opérations classifiées dont du renseignement, la recherche d'objets (accident de la navette spatiale Challenger, récupération de missiles AIM-54 Phoenix à la suite d'un accident d'un F-14, accident du vol 990 EgyptAir), la recherche et surveillance d'épaves (HMHS Britannic, USS Monitor, USS Akron, USS Bonhomme Richard), l'étude géologique et océanographique (au large de Porto Rico en 1973 avec l'USS Portland (LSD-37), sanctuaire marin national de Flower Garden Banks) et la maintenance d'équipements submergés. Il est spécifiquement conçu pour les plongées très profondes.
Il patrouillait dans les environs pour un projet de la Nasa (projet SWARM), projet étudiant spécifiquement le champ magnétique terrestre et son évolution dans le temps. La mission du sous-marin est spécifiquement de déterminer précisément la position du pôle Nord, pôle se déplaçant de plus en plus rapidement ces dernières années.
Le NR-1 a déclenché sa balise de sûreté il y a environ 2 semaines, soit un tout petit peu avant le début des catastrophes climatiques. D'ailleurs Maria confirme que New York se trouve à présent sous les eaux, tout comme la totalité de la côte Est des Etats Unis, de Québec à Miami...
Des tempêtes et autres raz de marée se sont déclarés partout sur la planète semant le chaos...
La totalité des moyens de communications ont été perdus, et aucun signe d'amélioration n'a été obtenu ces derniers temps.
Elle désire donc se rendre au Nord du Lac, dernière position connu du sous-marin, pour récupérer le journal de bord, en apprendre plus sur le pourquoi de l'avarie et récupérer le sous-main pour aller explorer la côte Est et essayer de retrouver certains membres de la hiérarchie militaire (le pentagone aussi se trouve sous les eaux!).
N'écoutant que leur courage, les aventuriers partent vers le Nord. Il faut pas moins de 5 jours aux deux 4x4 pour remonter vers le Nord, le long du lac.
Pendant le trajet, Sean, à force de question non stop, arrive à obtenir une info supplémentaire: visiblement, plusieurs endroits sur Terre sont sous surveillance de la Nasa car présentant des anomalies magnétiques (c'est aussi un des objectifs du projet SWARM).
Arrivez sur place, les aventuriers aperçoivent un camp de base, comportant 3 tentes. A l'intérieur de chacune, 2 corps gelés, comportant des traces de strangulation, sont trouvés (mise en scène?)... Steve, toujours aux aguets finit par repérer un mouvement derrière des rochers glacés aux alentours. Il décide de tenter de prendre l'indésirable à revers avec l'aide de Maria. Une balle dans le genou et un coup de crosse dans les gencives plus tard, le quartier-maître Ricks est rondement interrogé. Il dit que tous les membres d'équipage sont devenus fous ces derniers temps et se sont mis à s'entre-tuer. Il a vécu dans le sous-marin ces derniers temps, tentant de réparer les dégâts au sous-marin... mmm pipo...
De retour au camp, le scientifique Sean a disparu. Il est retrouvé dans une tente, torse nu, pret à se faire pognarder par un autre quartier maitre (Willis) complètement dément, invoquant un sacrifice à Osiris (??? What???). Il est couvert de scarification et son interrogatoire ne donnera rien.
Les deux quartier maître sont attachés et drogués pour la nuit.
Le lendemain, les aventuriers et Maria prennent un petit zodiac (15 minutes de mer environ) pour rejoindre le sous-marin, échoué sur une grosse plaque de glace (d'ailleurs, petit détail que je n'ai pas donné hier, mais ce sous-marin a des roues pour rouler sur les fonds marin... Bon ça n'a aucune incidence, donc...). L'écoutille est ouverte: le vent, la pluie (et maintenant la neige qui s'est remis à tomber à gros flocon) s'engouffrent dans le sous-marin. A l'intérieur, les coursives sont jonchés de corps de marin, tous mort de différentes manières.
Shylock part vers l'infirmerie et épluche les notes du médecin de bord. Maria retrouve le carnet du capitaine et annonce que l'avarie du sous-marin est dû à une défaillance de tous les instruments de mesure à bord. ça a fait percuté le sous-marin avec une roche sous-marine, poussant le bâtiment à faire surface pour réparer. Ce problème s'est déclenché peut après avoir remonter un objet du fond de l'océan...
Steve, toujours avec son compteur Geiger (pardon, geyser :) ) trouve que le débit de dose radioactive à l'intérieur est particulièrement élevé (problème moteur?). Il profite du laboratoire présent dans le sous-marin pour tenter d'analyser la roche trouvée sur le site de forage.
Pendant ce temps Maria et Steve partent vers l'avant du bâtiment pour examiner l'objet retrouver. En combinaison intégrale de protection contre la contamination radioactive, ils passent un sas avant d'entrer dans la zone de stockage. Il fait chaud sous ces combinaisons... on n'y voit pas bien. La tension monte... Quel est ce bruit? Maria que fais tu? elle semble lever son arme et la pointer sur Steve?? Incompréhension, panique? Paf, le coup de fusil à pompe part, et répand la cervelle de Maria sur les parois de la pièce.
Tout le monde s'arrête. Shylock accourt, le ton monte... Vont-ils se tirer dessus?? Non, mais c'est passé prêt!
Au fond de la pièce, prêt des pinces de récupération sous-marine, une jarre aux dessins anciens (antique?) contient des minerais... Minerais tout à fait semblables à ceux récupérer sur le site de forage par Sean!

Vos prochains mouvements?

Edit: croisement de message avec Xip' (bien noté)
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Avatar de l’utilisateur
docseb
D16
D16
 
Messages: 575
Inscription: 05/04/2011 à 15:26
Localisation: orvault

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar xipehuz » 17/10/2013 à 16:57

Je rajoute, mine de rien, que Steve et Maria sont allés à l'avant du bâtiment malgré l'avertissement de Shylock diffusé sur l'interphone de bord leur disant que les marins ayant eu les premiers symptômes d'agressivité étaient tous postés à l'avant du sous-marin ... Information que Shylock avait obtenu en analysant les dossiers médicaux détenus à l'infirmerie.
Après, si on écoute pas Shylock, il faut pas s’étonner que tout parte en c*****e :twisted:
Shylock a également déterminé que les agressions violentes qui ont déclenché l'extermination de l'équipage se sont produites quelques jours après que la jarre ait été ramenée à bord et que tout le monde semble être devenu fou presque en même temps (en un jour ou deux seulement, je crois).

Combien de temps exactement, d'ailleurs, s'est il passé entre l'embarquement de la jarre et la dernière entrée dans les logs médicaux, signifiant la fin de l'équipage ? Dis moi, mon cher MJ.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar docseb » 22/10/2013 à 16:47

un presque trailer pour la suite: https://www.youtube.com/watch?v=NiOXG8dVib4
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Avatar de l’utilisateur
docseb
D16
D16
 
Messages: 575
Inscription: 05/04/2011 à 15:26
Localisation: orvault

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar docseb » 29/10/2013 à 17:58

Les aventuriers se retrouvent sur le site de forage. Sean descend au fond du puits pour observer de nombreuses jarres contenant du matériau comparable à ce qu'il avait découvert.
En y passant une bonne journée, il récupère ~91.236% des morceaux d'une jarre afin de la reconstituer. Steve et shylock en profite pour visiter le site. Ils trouvent un plan des points de forage: une simple cartographie de la zone découpée en carré. L'entreprise est donc tombée par hasard sur ces jarres, contenant ce matériau très dur qui a endommagé 3 mèches de 50cm de diamètre...
Sean et Shylock récupèrent ensuite tout le matériel disponible pour se créer une vraie trousse de secours pour les soins ou les réparations des véhicules.
Ils repartent ensuite, décider à se constituer un groupe de marin à Prudoe-Bay pour redémarrer le sous-marin, en se faisant passer pour des marins eux aussi (avec les tenues trouvées dans le sous-marin ou les affaires du Colonel Atwell).
Il faut environ ~7 à 8h pour rejoindre Chester City, qui se trouve sur la route vers Prudoe-Bay: une bonne halte en chemin. Dans ces conditions (chute de neige non-stop et luminosité déclinante), il faudra ensuite 3 jours pour rejoindre Prudoe-Bay... Et encore, bientôt, la neige sera tellement présente dans la région que les 4x4 ne seront plus utilisables.
En arrivant à Chester City, il ne semble y avoir personne... Des portes claquent au vent, des lampadaires ont été visiblement détruits.
Les aventuriers foncent vers l'infirmerie de fortune mise en place pour gérer la transfusion sanguine de Jack. A l'intérieur, la première pièce de la maison, qui a visiblement servi de "pièce à survivre", une bagarre a visiblement eu lieu. Plus loin, dans l'infirmerie en elle-même, il y a un corps démembré à la scie à métaux, lacéré de coups de couteau, du sang dans toute la pièce.
Steve sort pour vomir et se fait tirer dessus depuis un toit en face, avec du gros calibre. Shylock repère une silhouette mouvante dans la nuit.
Tous les aventuriers foncent se mettre à l'abri dans un 4x4 et foncent dans la neige pour repérer le tireur... Sans résultat.
Dans la nuit, Steve repère un signal en morse: un SOS lumineux depuis une maison non loin. Les aventuriers retrouvent Jennifer, Jack et le vieux Smith, barricadés dans une maison.
A priori, quelques jours après leur départ, Craig est devenu fou et à commencer à agresser les survivants de Chester City. Il y a eu 3 morts. Les survivants ont d'abord tenté leur chance chacun de son côté: mauvaise pioche. Craig les a poursuivi et assassiné méticuleusement, de manière horrible.
Steve décide de sortir traquer le tueur... Sean sort de la maison pour aller récupérer Willis, resté attaché dans la voiture invoquant Osiris, tapant dans les sièges et bavant en insultant à tout va. Il est couvert par Shylock, resté sur la pas de la porte. Un rire sadique est reprit en écho vers l'infini...
Steve sort par une trappe sous la maison, il repère des pas dans la neige, sur sa gauche. D'un balayage splendide, il envoie l'inconnu au tapis. Il sort et s'aperçoit que c'est Jack, pris d'un sursaut de courage stupide, qui est sortit pour lui aussi traquer Craig. Une flèche fige l'épaule de Jack au sol, qui hurle. Steve se remet à couvert sous la maison. Shylock accourt et est pris aussi pour cible: heureusement la flèche ne fait que traverser l'épaule de son manteau. Il se remet à couvert.
A l'intérieur, Jennifer se met à crier: Craig est entré par la fenêtre utilisée par Jack pour sortir.
Sean fonce pour aider Jennifer et arrive juste à temps pour tirer en pleine tête de l'agresseur: la balle traverse la bouche de la joue gauche vers la droite, mais ne le met pas hors jeu. Il sort par la fenêtre et se joue de Shylock qui l'attendait dehors avec son fusil.
Mais Steve est toujours sous la maison: Boum, une balle dans la jambe fait tomber Craig. Shylock se retourne et l'abat, d'une dernière balle dans le ventre... La menace est écartée!
Plus tard, dans la maison, Shylock apporte les soins à tous les blessés. Pendant ce temps, Steve parle avec le vieux Smith de la région et des anciens chercheurs d'or. Il demande si des choses bizarres n'ayant rien à faire ici ont été découverts dans les anciennes mines.
Smith se souvient d'une histoire de son père, dans une vieille mine abandonnée où Smith allait jouer étant gamin, où un groupe de chercheur d'or avait trouvé un vieux bateau, qui n'a rien à voir avec les pirogues des indiens d'Alaska...
La prochaine destination des aventuriers: la vieille mine... Mais attention, après cela, les voyages en 4x4 deviendront très problématiques... (impossible?)
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."
Benjamin Franklin
Avatar de l’utilisateur
docseb
D16
D16
 
Messages: 575
Inscription: 05/04/2011 à 15:26
Localisation: orvault

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar Magimax » 30/10/2013 à 10:53

On s'y croirait ! :claclap:

docseb a écrit:La prochaine destination des aventuriers: la vieille mine... Mais attention, après cela, les voyages en 4x4 deviendront très problématiques... (impossible?)


Ca tombe bien, on n'en ressortira jamais ! Ahahahahahahahahahahahahahahaaaaaaaaaaaaaaaa....
Tout le monde y pue, il sent la charogne, y a que le Grand Babu qui sent l'eau de Cologne.
Tout le monde y pue, il fait mal au coeur, y a que le Grand Babu qu'a la bonne odeur.
Avatar de l’utilisateur
Magimax
D16
D16
 
Messages: 807
Inscription: 14/08/2011 à 18:22
Localisation: Orvault

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar Feufollet » 31/10/2013 à 08:00

Bon bah finalement je crois que je vais vous attendre à Chester City. Il faut bien que quelqu'un veille sur Jennifer.

Bon voyaaaaaage!
Le MJ: "Tu es sûr qu'il y a un piège sur cette dalle!!!"
Le joueur: "Ha? Mon serviteur marche dessus. Qu'est-ce qui se passe?"
Avatar de l’utilisateur
Feufollet
D10
D10
 
Messages: 275
Inscription: 17/02/2013 à 09:47
Localisation: Carquefou

Re: Lac Teshekpuk, Alaska

Messagepar xipehuz » 31/10/2013 à 11:13

Non, Chester City est devenue trop dangereuse et à 3 péquins, ils ne vont jamais s'en sortir tous seuls.

Il faut l'emmener avec nous :twisted: :coeur:
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Suivante

Retourner vers Savage Worlds

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron