[BG] Maisons nobles, corps armés et factions de Korvosa

Modérateur: MMJ

[BG] Maisons nobles, corps armés et factions de Korvosa

Messagepar MMJ » 17/08/2012 à 16:29

MAISONS NOBLES :

Korvosa comprend un grand nombre de familles bourgeoises et nobles, mais au final, seul une poignée possède réellement assez de pouvoir pour influer sur la politique de la ville.

-La maison Arabasti :
Il s'agit de la famille du roi actuel, Eodred II. Le précèdent souverain du trône écarlate ayant été sa propre mère, Domina Arabasti, venue du Cheliax (on notera que, rapport à la malédiction du trône écarlate, Eodred II est né avant son ascension au pouvoir). On doit à la reine Domina l'arrivé d'un contingent entier des chevaliers infernaux de l'ordre de la pointe (voir plus bas) à Korvosa, pour renforcer les défenses de la ville. C'est également grâce à elle que Korvosa renoua quelques relations avec le Cheliax, permettant une reprise du commerce entre la cité-état et l'ancien empire. Grâce à Domina, Korvosa connu un âge d'or.

-La maison Arkona :
Les Arkona sont une des familles les plus anciennes de Korvosa et résident d'ailleurs dans ce qu'on appelle "le vieux Korvosa". En 4458, cette famille était sur le déclin : elle avait parié sur le mauvais cheval dans la guerre civile qui faisait rage au Cheliax. Quand le prétendant au trône qu'elle avait soutenu financièrement fut balayé, les Arkona se retrouvèrent au bord du gouffre. Tentant le tout pour le tout, le chef de famille de l'époque tenta alors un dernier coup de poker : il réunit les derniers fonds de sa maison pour mettre en place une expédition maritime jusqu'au lointains "royaumes impossibles" du Vudra (dans l'idée, un pays calqué sur l'Inde). Deux ans plus tard, les navires revinrent, leurs cales débordant d'épices, d'étoffes et de nombreuses babioles exotiques Vudraines. Ce fut le retour aux affaires miraculeux de la famille qui se redressa en un temps record, devenant plus forte que jamais.
Leur réputation, toutefois, ne subit pas la même ascension : la famille racheta au fil du temps nombre de bordels, de tavernes et de fumerie dans le vieux Korvosa. Beaucoup soupçonnent les Arkona d'aujourdhui de tremper dans des affaires louches et d'avoir des liens avec la société Céruléenne (la guilde des voleurs locale). Toutefois, le seigneur actuel, Glorio Arkona, est aimé du bas-peuple : il y à quelques années, il racheta nombre de bâtiment pour les convertir en logement qu'il céda gratuitement aux miséreux ... ce qui, dit-on, ne fut pas du goût de certains autres membres de sa famille.

La maison Bromathan :

Cette maison est une des plus stable mais aussi une des moins influente : elle ne gagne ni ne perd jamais trop d'argent, et semble destinée à stagner éternellement. Autrefois, cette famille était liée à une tradition qui stipulait que ses aînés servent dans la garde de Korvosa, mais cette règle fut abolie en 4457. Cette maison est d'une loyauté sans faille envers la maison Endrin.

La maison Endrin :

Les Endrin n'étaient pas des nobles à la base, ils furent anoblis en 4456. Cette famille à une longue histoire d'honneur tragique, puisque nombre de ses dirigeants ont sacrifiés leur vie au fil des siècles pour protéger les intérêts de Korvosa (ou son dirigeant), le plus souvent sur un champ de bataille. Nombre de membres de cette famille ont, à un moment ou un autre, suivit une carrière militaire. Les Endrin s'entendent très bien avec les Bromathan et les Jeggare, eu égard au fait qu'une membre des Endrin se maria avec un Jeggare en 4471. L'héritier actuel de la famille, Marcus Endrin, est présentement le chef de la compagnie du sable.

-La maison Jeggare :
Les Jeggare tirent leurs origines de Montlarion Jeggare, un aristocrate qui était explorateur passionné. Homme dévoué et philanthrope, faisant parti des premiers citoyens de Korvosa, il mourut ironiquement sans le sous, ayant dépensé toute sa fortune pour le bien-être de la ville. Celle-ci le lui rendit bien, et nombre d'avenues ou de monuments portent le nom de Jeggare en ville. Cette famille contrôle de nos jours une bonne partie des docks de Korvosa et génère d'immenses profits. A l'image de son fondateur, cette famille injecte quotidiennement une large partir de son or dans des oeuvres de charité. C'est une maison qui à sut se tailler une place d'importance en accordant des crédits aux monarque et autres familles nobles, ou encore en servant de soutient financier à la garde de Korvosa ou à la compagnie du sable.

-La maison Leroung :

Cette famille comporte nombre de sages et d'érudits, et est à l'origine de la fondation de l'université de Korvosa. Cette famille contrôle nombre de lieux dédiés à la culture : bibliothèques, musés, ... Cette maison ne s'intéresse que peu à la politique et nombre de ses membres vivent hors de Korvosa. On trouve des Leroung au Chéliax et en Andoran, ou ils contrôlent souvent de prestigieux instituts de savoir. La dirigeante actuelle de la famille, Eliasa, est la directrice de l'université.

La maison Ornelos :

Non seulemenet puissante sur le plan politique, cette famille contrôle également l'Académie, école de magie la plus prestigieuse de Korvosa. Elle à conduit nombre des siens au pouvoir et possède aux moins deux conseiller qui ont l'oreille attentive du roi.

La maison Porphyria :
Cette famille à longuement été rivale avec les Arabasti, cherchant à leur arracher le pouvoir en maintes occasions. Toutefois, une série de malchance chronique et la mort subite de nombre de ses dirigeants ont fait plonger cette maison qui à de facto perdu ses titres de noblesse. Les Porphyria d'aujourd'hui sont de riches marchands au service de la lointaine monarchie Chelaxienne.

La maison Zenderholm :
Cette famille arriva à Korvosa lors de l'afflux des colons Chélaxiens. Cette famille à donné naissance à de nombreux magistrats, arbitres, avocats et diplomates. L'aîné actuelle, dame Zénobia, occupe le poste de juge. On l'à d'ailleurs surnommée "la juge des pendaisons", eu égard au peu de compassion dont elle fait preuve envers les criminels et à la façon dont elle les punis.

CORPS ARMES :

-Les chevaliers infernaux de l'ordre de la pointe :
(pour en savoir plus sur cette organisation : http://www.pathfinder-fr.org/Wiki/Golar ... rnaux.ashx)
Ces chevaliers ont leurs quartiers à la citadelle de Vraid, forteresse située à 25 km au sud de Korvosa. Se réclamant de la loi, ces chevaliers espèrent bien instiller un peu d'ordre et de règles dans les terres sauvages de la Varisie. C'est grâce aux efforts de la reine Domina et aux relations qu'elle renoua entre Korvosa et le Cheliax qu'on doit la venue de cet ordre en 4682. On trouve régulièrement ces sinistres chevaliers en patrouille dans les rues de Korvosa. La garde ne les apprécie pas vraiment, mais elle reconnait à contre-coeur qu'ils sont efficace. Le roi interagit peu avec eux, en dehors de situations exceptionnelles ou impossibles à gérer. Les chevaliers infernaux gardent une relative indépendance, eux égard au fait qu'ils n'ont jamais prêté serment à la couronne.

-La garde de Korvosa :
La garde est d'abord au service de la ville, puis de son dirigeant, et enfin de l'église d'Abadar. Elle travaille en étroite relation avec le roi et le grand prêtre d'Abadar pour maintenir l'ordre en ville et sert souvent de force de police. La garde est issue de l'armée de métier que le maréchal Korvosa emmena avec lui autrefois. Le dirigeant actuel de la garde est la maréchale Cressida Kroft. La garde compte quelques 700 personne, dont la moitié sont des humains d'origine Chelaxienne. Bien qu'on trouve toute sorte de races et nationalités dans la garde, seul les humains Chélaxiens peut prétendre au titre de général ou maréchal.

La compagnie du sable :
La compagnie du sable n'obéit pas directement au roi, mais au sénéchal du château. Formée à partir de survivants d'un escadron de combattant qui lutta âprement contre les Shoantie pour établir la ville, la compagnie du sable travaille en étroite collaboration avec la garde. Elle à toutefois du mal à s'entendre avec les chevaliers infernaux et les membres de l'académie de magie. Les gens de la compagnie du sable sont à la fois des marins capables et des cavaliers émérites, patrouillant la ville depuis les airs, montés sur des hipogriffes.

(à suivre ...)
"Lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions"
Avatar de l’utilisateur
MMJ
Commandant Couchtot
 
Messages: 2280
Inscription: 20/05/2008 à 18:11

Retourner vers La malédiction du trône écarlate

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité