[POL_01] La campagne

Modérateur: Danilo

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Danilo » 04/06/2015 à 17:07

Question très pertinente de l'un des joueurs :
à quel niveau mon perso est au courant du résumé présenté si j'ai été absent à la séance concernée ?

Ma réponse : les joueurs dont les persos sont absents ont le même niveau d'information que ce qui est publié sous la forme de résumés, sauf s'il est expressément explicité que ce n'est pas le cas. En revanche, si le personnage n'a pas participé à la scène / aux scènes dont il est question, il n'aura que ce point de vue subjectif proposé par le joueur ayant fait le résumé, et donc le MJ ne s'étendra pas sur le sujet pour éventuellement nuancer ou corriger les propos tenus. Le MJ n'intervient sur les résumés que pour des questions d'orthographe des lieux et PNJ, de grammaire, etc. Mais pas sur le contenu qui reste la propriété du personnage-joueur auteur... Et qui en assume donc les conséquences.
Ok pour tout le monde ?
Les PJ naissent grosbill et ego en droit.
Avatar de l’utilisateur
Danilo
Silence... Blague !
Silence... Blague !
 
Messages: 2706
Inscription: 13/10/2008 à 13:49

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar ketzol » 04/06/2015 à 18:07

Ok pour moi :)
Avatar de l’utilisateur
ketzol
D20
D20
 
Messages: 1699
Inscription: 30/04/2008 à 15:16

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Aephrom » 04/06/2015 à 18:25

Ok aussi
"Monde de merde..."
Avatar de l’utilisateur
Aephrom
D10
D10
 
Messages: 380
Inscription: 13/11/2010 à 21:17
Localisation: Nantes

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Danilo » 05/06/2015 à 10:46

xipehuz a écrit:Polaris - Résumé (subjectif) de la Séance du 24/04/2015
Mc Call nous fait venir dans son bureau pour nous dire que l’Equinus arrive. Il a localisé le Cerbère dans la faille de Ténérife, à -16.000 mètres.

Je ne sais pas si c'est une erreur de retranscription de Xip ou si l'erreur vient de moi (je penche plutôt pour le 2ème cas), mais le Cerbère ne gît pas à -16.000 mètres. C'est la Faille de Ténérife qui plonge jusqu'à -16.000 (-16.600 pour être précis). Le Cerbère, lui, a été localisé à une profondeur d'environ -10.200 mètres. La plaine abyssale des Canaries affiche une profondeur de -6.600 m. L'épave du navire se trouve donc à quelque 3.600 mètres en-dessous...
Cela ne change pas grand chose, mais vous avez les bonnes données à présent.
Les PJ naissent grosbill et ego en droit.
Avatar de l’utilisateur
Danilo
Silence... Blague !
Silence... Blague !
 
Messages: 2706
Inscription: 13/10/2008 à 13:49

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar xipehuz » 05/06/2015 à 10:56

J'avais compris -16.000 et je n'étais pas le seul, puisque j'avais échangé avec l'un des joueurs et on s'était dit que ça allait être compliqué car justement, -16.000 c'était la limite de résistance de nos armures et qu'on allait surement prendre cher à cause de ça.

Ravi d'apprendre qu'on sera donc bien en deçà de la limite de nos armures. Enfin une bonne nouvelle :mrgreen:
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Danilo » 05/06/2015 à 11:03

xipehuz a écrit:Ravi d'apprendre qu'on sera donc bien en deçà de la limite de nos armures.

Je confirme. Mes plus plates excuses, l'erreur vient bien de moi. Pour me faire pardonner, je roulerai une pelle à une lotte tout en me fouettant avec une anguille... Et effectivement, je me souviens que la question s'était aussi posée pour votre navire. Mais le Tassergal peut aussi aisément descendre à cette profondeur. Reste que piloter un navire dans une faille... :shock: C'est faisable, hein, mais.....
Les PJ naissent grosbill et ego en droit.
Avatar de l’utilisateur
Danilo
Silence... Blague !
Silence... Blague !
 
Messages: 2706
Inscription: 13/10/2008 à 13:49

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar xipehuz » 09/06/2015 à 08:27

Polaris - Résumé (Très subjectif) de la Séance du 06/06/2015

EDIT à 11h55 : Je me suis relu, j'ai corrigé quelques fautes et j'ai légèrement réécrit la fin pour donner un peu plus de saveur à mes commentaires. Enjoy !

Extrait du journal intime de Tania Noxe.
Chapitre : Nous partons enfin pour la tranchée de Ténérife.


Nous mettons à profit les quelques jours qui nous restent encore avant notre départ pour faire quelques emplettes au marché noir.
Pour ma part, je cherche à acquérir un champ de force Oméga, neuf de préférence. Mais je m’aperçois vite que ce genre d’article ne court pas les rues et, après avoir dépensé 6.000 sols, je finis par trouver un revendeur au marché noir qui me promet de m’en dégoter un d’ici une dizaine de jours. Trop tard pour notre mission dans la faille de Ténérife, mais au moins, je l’aurai à mon retour.
J’en profité également pour m’acheter aussi un pistolet choc avec 3 chargeurs de 6 pour 2400 sols

Maintenant que nous sommes tous réunis, nous passons quelques agréables moment à nous disputer sur ma proposition de vendre Ilon et des raisons pour lesquelles Jefferson l’a balancé à McCall.
Comme je m’y attendais, Ilon a très bien compris ma démarche et à tout de suite vu qu’il n’y avait rien de personnel ni d’inamical de ma part, juste du pragmatisme.
En revanche, il était furax de voir que Jefferson l’avait trahi sans raison valable en dévoilant son terrible secret à McCall.
Bien sûr, après ça, Ilon est redevenu un peu taciturne et s’est mis à jurer ses grands dieux qu’il ne possédait pas le don Polaris. Bien sûr à part son frère, personne n’a gobé ses dénégations.
On ne nous la fait pas !

Mais alors que nous nous apprêtions à partir, voilà t’y pas que cet enfoiré de Lestani le Marchand, le voleur de gènes, se pointe à notre vaisseau, la gueule enfarinée, avec une demi-douzaine de gardes du corps.
On comprend rapidement que cette grosse enflure sait beaucoup de chose sur notre future mission car il nous charge, en contrepartie de l'effacement de notre "dette" envers lui, de retrouver la trace de Karl Lembarch.
Sans surprise, ce gros lourdaud de Donovan fait celui qui ne comprend pas de quoi on lui cause et se couvre de rificule. Franchement, celui-là, il joue aussi mal la comédie qu’un mauvais joueur de jeu de rôle ... :twisted: :siffle:

Bref, Lestani nous confie un scanner corporel et nous explique que nous devrons scanner le corps entier (vivant ou mort) de KL et lui ramener ces infos si nous voulons voir notre dette effacée.
Du coup, voyant la mauvaise volonté que déploient mes compagnons, je décide de jouer le jeu des "good cop / bad cop" et j’accepte la proposition de Lestani, sans oublier de négocier une petite prime en sus.
Bien m’en prit, puisque nous avons alors eu la (désagréable) surprise d’apprendre que Lestani nous a tous implanté un mouchard dans le bide, mais que celui-ci acceptera de nous le retirer si nous remplissons correctement notre mission. (C'est ça, le bonus que j'ai négocié, au cas où votre mémoire serait défaillante. Surtout, ne me remerciez pas ...)

Bien, sûr, c’est le moment que choisi ce gros crétin de Donovan pour perdre son sang froid et foutre un gros bourre-pif à ce connard de Lestani.
Et là, je me dis qu’on va tous y passer quand je vois les sbires de Lestani mettre la main dans leur holster caché sous leurs aisselles.
Mais non, fausse alerte. Lestani encaisse le coup de poing de Donovan sans broncher et se contente de le sermonner en lui disant que la prochaine fois, il ne restera pas aussi calme.
Il n’y a vraiment de la chance que pour les cons, me dis-je ...
Au passage, je me note dans un coin du cerveau que Lestani a sûrement lui aussi un champ de force Oméga qui le protège. Il faudra que je pense à lui demander l’adresse de son "tailleur" à mon retour.

Après cette altercation, j’en profite pour avoir une petite discussion en privé avec Illon.
Celui-ci m’assure ne pas souhaiter être recruté par le Culte du Trident.
J'accuse réception et, maintenant que les choses sont claires, je l’assure de tout mon soutien et que je ferai tout mon possible pour empêcher Jefferson de le livrer à son copain McCall si les choses devaient en arriver là.

Nous finissons par quitter Equinoxe à bord du Devilliers, un vaisseau de classe "Souverain", que nous prêtent aimablement les Veilleurs. C’est un navire léger et maniable et puis, si on le casse, c’est pas grave.

Le trajet dure 5 jours jusqu’à la plaine abyssale des Canaries.
Nous faisons halte à la station temporaire des Veilleurs qui se nomme les Herbiers, à 500 miles nautiques de l’épave du FNH Cerbère.
Les Veilleurs qui nous ont accompagnés dans leur navire d'escorte nous apprennent qu’il faut nous dépêcher car une partie de la 9ème flotte hégémonienne est à seulement 900 miles d’ici et se rapproche de la faille.
Ils nous disent qu’en cas de problème, on pourra prendre contact avec d'autres Veilleurs qui seront à 50 miles de nous, une escadre du commandant Roseberg.
On repart vers l’épave, accompagnés de deux escorteurs "Congre".

Le FNH Cerbère est échoué sur une corniche à -10220m

Lorsque nous arrivons à l’épave, nous voyons que l’avant et l’arrière du vaisseau ont été éventrés.
D’après Ilon, ça ressemble à un échouage accidentel.
Il est probable que le navire ait été pris dans une tempête sous-marine.

(A partir d’ici, j’ai des trous car je suis allé coucher les enfants. je vous prie de m'en excuser)

Lors de l'examen de l’extérieur du vaisseau échoué, nous constatons que les volets de sécurité des écoutilles ont été abaissés un peu partout. Nous pénétrons alors dans l’épave.
Il fait très froid a l’intérieur (1°C) et l’atmosphère est très pauvre en oxygène et empuantie par l’odeur de pourriture.
Nous croisons des squelettes dans les soutes, des corps desséchés ou momifiés dans la nacelle de pilotage et des corps recouverts de mousse ailleurs. (désolé pour mon imprécision, mais cet amoncellement de cadavres en mauvais état et le manque d'habitude de me déplacer en armure de plongée m'ont sans doute troublé la concentration)

Jeff pète alors un plomb, tellement l’atmosphère est oppressante et se met à vouloir s’enfuir. Je sais plus qui part à sa poursuite pour l'empêcher de faire une connerie et finit par le ramener.
Nous remarquons qu’aucune capsule de secours n’a été activée, ce qui nous intrigue.

Nous constatons aussi que la porte de la nacelle de pilotage semble avoir été arrachée de l’intérieur, ce qui est étrange.
Dedans, nous trouvons, sur le cadavre du commandant Olyon Karnov, une carte d’accès sécurisé et une photo de femme âgée.
La photo ressemble à un personnage influent de Keryss, qui s’appelle Selinya Coreanys, une proche du Haut-Amiral Viramis.
C’est l’épouse de Sendar Coreanys, un bienfaiteur local.

La carte d’accès du commandant nous permet d’accéder aux écoutilles et à l’ascenseur.

Nous arrivons à nous connecter à un ordinateur et trouvons les informations suivantes :
Il y avait 1127 prisonniers à bord.
Raison de l’accident : le vaisseau a été pris dans un siphon et, à cause de son sonar défectueux, a percuté la paroi, ce qui a détruit son système de propulsion.

Nous arrivons à récupérer la liste des prisonniers et constatons que la cellule de KL était située sur le Pont 8, Tranche 6.
Curieusement, KL n’avait pas été placé dans le QHS.

Nous allons ensuite fouiller la cabine du commandant, où nous découvrons un cahier de correspondance avec Sélinya Coreanys, qui serait donc sa maîtresse.
Dans le coffre du commandant, des codes d’accès au QHS et une arme perso d’apparence normale.

Kordel milite pour qu’on explore en priorité le QHS et, pour une fois, nous décidons de suivre son intuition.
A la liaison entre les deux parties du navire nous voyons des impacts de balles et de griffures sur les corps des membres de l’équipage.
Un filet d’eau est également présent, ce qui montre que l’étanchéité des parties encore à sec reste compromise. Il ne faut donc pas traîner.

Nous continuons à descendre et, plus bas, nous trouvons un garde mort avec le crâne défoncé et un impact de balle dans la tête. Son chargeur est vide. On voit des traces de griffures également.
Lorsque nous comprenons qu’il a du se suicider pour éviter d’être dévoré par la chose avec des griffes, ce pauvre Jefferson pète à nouveau un câble et se barre vers la nacelle de commandement. Donovan se lance à sa poursuite. Moi, je me dis «bon débaras», ça fera toujours un traitre en moins.

Nous poursuivons notre descente.
Les ponts inférieurs ont l’air plus endommagés.
L’ascendeur se bloque au Pont 4, ce qui nous oblige à continuer notre progression par l’échelle de service.
On entend alors des bruits bizarres en descendant dans le conduit de l’ascenseur. Nos compteurs de radioactivité s’affolent.
Arrivés au Pont 6, Ilon nous dit de pas rester là car il y a un danger. Comment le sait-il ? Sans doute son don Polaris qui se manifeste...

On sort au Pont 6 Tranche 3. On passe à la Tranche 4. Les coursives sont pleines de décombres, mais pas de trace de combats.
On passe par des armureries, puis des postes de garde.
On voit alors des lumières sur des drones de sécurité qui sont actifs. Un canon se pointe vers nous et tire. On est légèrement touchés.
On riposte et heureusement, Sepp réussit à bloquer les drones à distance, mais je ne sais pas comment.

Après examen, il apparaît que ces drones ont été reprogrammés pour changer la signature génétique des personnes immunisées à leur attaque.
KL est maintenant immunisé, ainsi qu’environ 40 autres personnes, des prisonniers qui l’accompagnent, mais qui n’étaient pas dans le QHS.
Sepp tente de reprogrammer à nouveau les drones pour leur effacer ces 40 immunités (sauf KL, on le veut vivant) et pour nous rajouter nous.
Malheureusement, Sepp échoue dans sa tentative de programmation car le système est protégé par un code d’accès qu’il n’a pas réussi à cracker. Heureusement, Sepp réussit quand même à désactiver tous les drones actifs, ça nous fera un peu de répit.

C'est dommage, me dis-je, qu'il ne soit plus avec nous pour très longtemps. Après tout, c'est un black, il est (ou sera bientôt) recherché par le Culte du Trident, et avec des "amis" comme Jefferson...
C'est con, on aurait pu en tirer un bon prix ...
Mais bon, je lui ai donné ma parole que je respecterai sa décision et lui viendrai en aide au besoin alors...

Allez, il faut rester concentrés et redoubler de prudence, car notre affrontement a du déclencher une alerte générale au niveau de tous les drones actifs.

Qu'allons nous trouver dans ce foutu navire, se demande Tania...
Dernière édition par Danilo le 10/06/2015 à 10:05, édité 3 fois.
Raison: corrections orthographiques
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar giom » 09/06/2015 à 09:49

xipehuz a écrit:Polaris - Résumé (Très subjectif) de la Séance du 06/06/2015

en effet :)

xipehuz a écrit:Je n'ai pas eu le temps de me relire complètement, donc je ferai peut-être quelques EDIT dans le courant de la journée, ne m'en veuillez pas.

en effet :D
Avatar de l’utilisateur
giom
D24
D24
 
Messages: 2151
Inscription: 01/10/2010 à 15:11
Localisation: Vertou

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar xipehuz » 09/06/2015 à 10:56

giom a écrit:
xipehuz a écrit:Je n'ai pas eu le temps de me relire complètement, donc je ferai peut-être quelques EDIT dans le courant de la journée, ne m'en veuillez pas.

en effet :D

J'ai édité mon résumé à 11h55 : Je me suis relu, j'ai corrigé quelques fautes et j'ai légèrement réécrit la fin pour donner un peu plus de saveur à mes commentaires. Enjoy !
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar giom » 09/06/2015 à 11:22

Je chambre mais le résumé est pas mal et pas si subjectif que ça.
Avatar de l’utilisateur
giom
D24
D24
 
Messages: 2151
Inscription: 01/10/2010 à 15:11
Localisation: Vertou

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar xipehuz » 09/06/2015 à 11:27

Tania te remercie :amen:
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar ketzol » 09/06/2015 à 13:03

:ptdr: :mrgreen:

Bien drôle à rire !
(et interessant pour la partie que Jefferson à loupé...) => Merci !

Je vais tenter de trouver un moment pour faire de même ;)
Avatar de l’utilisateur
ketzol
D20
D20
 
Messages: 1699
Inscription: 30/04/2008 à 15:16

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Danilo » 09/06/2015 à 13:49

Bien sympa ce résumé ! :claclap:
Bon, j'ai corrigé quelques fautes hein... Une vingtaine à peine. :siffle:
Quant au Haut-Amiral jaioubliésonnom, il s'appelle Viramis. Ce n'est que l'une des plus puissantes personnalités du monde de Polaris... C'est corrigé également.

Et il y a un point que je n'ai pas corrigé car je ne sais pas si c'est volontaire ou non :
xipehuz a écrit:On riposte et heureusement, Ilon réussit à bloquer les drones à distance, mais je ne sais pas comment.

xipehuz a écrit:Ilon tente de reprogrammer à nouveau les drones pour leur effacer ces 40 immunités (sauf KL, on le veut vivant) et pour nous rajouter nous.
Malheureusement, Ilon échoue dans sa tentative de programmation car le système est protégé par un code d’accès qu’il n’a pas réussi à cracker. Heureusement, Ilon réussit quand même à désactiver tous les drones actifs, ça nous fera un peu de répit.

Il ne s'agit pas d'Ilon mais, bien sûr, de son frère Sepp, le bidouilleur de service.

Pour info, on m'a posé la question : départ d'Equinoxe le 15/05/567. Arrivée sur l'épave le 22/05/567.
Les PJ naissent grosbill et ego en droit.
Avatar de l’utilisateur
Danilo
Silence... Blague !
Silence... Blague !
 
Messages: 2706
Inscription: 13/10/2008 à 13:49

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar xipehuz » 09/06/2015 à 14:14

Danilo a écrit:Et il y a un point que je n'ai pas corrigé car je ne sais pas si c'est volontaire ou non.

Non c'était pas volontaire, c'est juste que je les confonds toujours ... :dehors:
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Partie du 6/06/2015

Messagepar giom » 09/06/2015 à 14:53

Les notes du journal du Lieutenant Donovan.


14 mai 567 :

A bord du Tassergal, une discussion ferme s’engage avec Jefferson. Ferme et utile. Je comprends en effet son raisonnement, même si je ne l’excuse pas. Inquiet pour Ilon, il a cru bien faire en évoquant sa suspicion. Sauf que cette décision ne lui appartenait pas mais appartenait à Ilon et à lui seul. Quant au débat sur les intentions de Tania, peu importe. Je sais qui elle est. Aucune surprise.

Nous passons encore un peu de temps à chercher de l’équipement. Beaucoup de temps, même. J’en regrette le temps des forces spéciales. Nous risquions notre peau tous les jours mais au moins, l’équipement nous était fourni… ou nous allions le chercher chez l’ennemi !



15 mai 567 :

Nous sommes prêts pour partir quand cette ordure de Lestani vient jusqu’au navire des gosses nous jeter à la face qu’on lui devrait une dette. Il se l’est purement inventée.
Il nous a forcés la main pour une mission. Ce qu’il cherchait n’était pas là où il nous l’avait indiqué. Et c’est nous qui avons une dette envers lui !
Il veut qu’on retrouve Karl Lembarch sur le FNH-Cerbere et qu’on scanne son code génétique. Il est beaucoup trop bien renseigné et, pour achever de ne pas nous convaincre, nous balance qu’en échange il acceptera peut-être de nous enlever la balise qu’il nous a mise dans le ventre. Mon sang ne fait qu’un tour et je lui en colle une. Pas fort, juste histoire de lui faire comprendre qu’on n’est pas ses sbires qu’il peut écraser comme il le souhaite. Ses molosses posent la main sur leurs armes et je crains le pire. Mais au final, Lestani, qui semble bien encaisser le coup, calme la situation. J’en suis pour un avertissement. Ça lui ravalera aussi son sourire d’escroc et lui envoie un premier avertissement.

D’un autre côté, j’enrage contre ces médecins à qui j’ai demandé une analyse approfondie pour découvrir ce que j’avais dans le ventre et qui n’ont rien trouvé… d’autre que de me prendre pour un fou.
Et après les deux coups de traître que nous a fait cette ordure, comment avoir confiance ? Comment croire qu’il va nous enlever un implant, s’il existe, et ne pas nous en mettre un autre ? Ou nous ajouter une bombe ? Un poison ? Un contrôle neuronal ? Ou je ne sais quelle idée issue de son esprit tordu ?
Il est plus que temps qu’on se débarrasse de cette menace !


C’est l’heure du départ. Mc Call nous a fourni un autre navire. Je ne suis pas hyper favorable à ce qu’on dépende de lui comme ça. Le vaisseau des gosses aurait parfaitement fait l’affaire.

5 jours jusqu’à la faille. Le temps d’oublier tout ça et se concentrer sur la mission.
Et se préparer. Si j’ai confiance en Khordel, les autres ne sont pas des soldats. Pas du tout formés pour ce genre d’expédition. Il va falloir que je redouble de vigilance. A ces profondeurs comme en surface, la moindre erreur peut entraîner tout le monde vers une mort certaine. Et quand je vois l’insouciance des jumeaux, de Tania ou de Jefferson, je suis inquiet.



21 mai 567 :

Nous arrivons à une station temporaire des Veilleurs, à 500 miles nautiques de l’épave du FNH Cerbère.
Le Veilleur qui nous accueille nous dit qu’il faudra faire vite car la 9ème flotte hégémonienne patrouille dans la région. Il y a fort à parier qu’ils soient à la recherche de la même chose que nous. Et je préférerais presque que ce soit Lestani qui mette la main dessus que l’Hégémonie !



22 mai 567 :

Les veilleurs tiennent à escorter notre descente. Nous stoppons le navire au plus près du FNH-Cerbere et entamons notre descente en scaphandres. Comme je m’y attendais c’est amateur et Tania a d’entrée de jeu quelques soucis. Khordel s’occupe d’elle. Je veille sur les autres, pour qui tout va bien pour le moment.

Après une bonne heure de descente, la carcasse imposante du FNH-Cerbere se dévoile devant nous. Immense corps démembré, sans vie, en équilibre sur un piton rocheux.

Tout semble indiquer un accident. Proue et poupe sont endommagées mais inaccessibles. Nous inspectons de plus près la carcasse avant de pénétrer dans le centre de commandement situé sur le haut du navire.
Jefferson prend peur à la vue des cadavres de l’équipage. Je le raisonne. A cette profondeur, manque de sang-froid rime avec mort.

Nous explorons donc le poste de commandement à l’ancienne. Khordel passe devant. Je couvre nos arrières.
Nous trouvons le journal de bord vidéo qui nous montre que le FNH-Cerbere a été pris dans un siphon et emporté dans la faille. Les sonars étaient défectueux et le pilote a heurté la paroi de la faille sans pouvoir sortir. Les propulsions étaient détruites. L’avant et l’arrière inondés. Le vaisseau a coulé inexorablement.
C’est possible mais ça semble faire beaucoup de « concours de circonstances » négatifs. Je crains qu’il n’y ait eu plus.

Nous trouvons le Commandant, assis sur son fauteuil. Le bras légèrement tordu. Mais ça reste surprenant qu’il soit encore assis quand un sas de sécurité semble avoir été moitié arraché lors de l’accident.
Sur le Commandant, nous trouvons une photo. Une femme. Elle fait penser à Selinya Coreanys, membre d’une famille très influente et une proche du Haut-Amiral Viramis. Aucun lien avec le Commandant Olyon Karnov a priori.
Dans la cabine du Commandant, parmi ses papiers, le nom du destinataire de ses notes : Selinya Coreanys, en effet, probablement son amante.

Sepp réussit à faire parler une console informatique et nous indique où était la cellule de Karl Lembarch : dans l’un des quartiers haute sécurité.


L’exploration du corps du navire commence.

Pont 1 - tranche 3. L’armurerie a été ouverte et des impacts de balle marquent les parois. Sur certains corps de membres de l’équipage, des traces de griffures.
Plus loin, un des responsables semble s’être suicidé. Au sol, de nouveau des traces de griffures. Je crains le pire.
Jefferson perd de nouveau ses moyens et prend la fuite. Il va tous nous faire tuer !
Je tente de le poursuivre mais il s’enferme dans le sas extérieur avant que je ne le rattrape. Pas moyen de le raisonner ! Il y a quelques mois j’avais été bluffé par sa détermination à retrouver sa femme. Aujourd’hui je m’inquiète de sa capacité à garder le cap.
Dans l’immédiat, mieux vaut finalement qu’il ne soit pas au sein du groupe. Sa fragilité mentale nous mettrait en danger. Par contre, j’espère qu’il ne lui prendra pas l’idée de repartir seul à bord du navire. Au mieux il pourrait crever au milieu de la faille. Au pire il pourrait perdre le navire et nous nous retrouverions coincés à 10k mètres de profondeur !

Tant pis. Il faut savoir accepter de se concentrer que sur ce que nous pouvons influencer. Je me dépêche donc de rejoindre Khordel, laissé seul avec les trois autres.

Nous descendons jusqu’au niveau 6. Des bruits inquiétants et un taux de radioactivité non moins inquiétant nous incitent à avancer sur ce pont avant de descendre plus. Ilon semble d’ailleurs très préoccupé. Un effet de la force Polaris ? J’espère que non. Je continue d’espérer qu’il n’est pas atteint. Pour son bien !

Au moment de passer dans le bloc avant, deux drones de défense nous attaquent. Sepp les neutralise à l’aide de la console sur place. Efficace le gamin.
Les deux drones étaient programmés pour tirer sur tout individu sauf une quarantaine de cibles dont Karl Lembarch.
Si nous avions des doutes sur le fait qu’il ait survécu à l’accident, nous n’en avons plus. Mais trois ans après, qu’en est-il ?
Dernière édition par Danilo le 10/06/2015 à 10:02, édité 1 fois.
Raison: Corrections orthographiques
Avatar de l’utilisateur
giom
D24
D24
 
Messages: 2151
Inscription: 01/10/2010 à 15:11
Localisation: Vertou

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Danilo » 10/06/2015 à 10:04

Un résumé moins complet mais il est intéressant de noter les points de vue du personnage... :bien: J'ai fait quelques corrections de forme comme à l'accoutumée.
Les PJ naissent grosbill et ego en droit.
Avatar de l’utilisateur
Danilo
Silence... Blague !
Silence... Blague !
 
Messages: 2706
Inscription: 13/10/2008 à 13:49

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar xipehuz » 10/06/2015 à 10:09

Du coup, qui a raison ?

Moi :
Curieusement, KL n’avait pas été placé dans le QHS.


Ou giom :
Sepp réussit à faire parler une console informatique et nous indique où était la cellule de Karl Lembarch : dans l’un des quartiers haute sécurité.
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3413
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Danilo » 10/06/2015 à 10:26

xipehuz a écrit:Du coup, qui a raison ?

Les autres joueurs devraient trancher, mais effectivement, seul l'un d'entre vous a raison.
Les PJ naissent grosbill et ego en droit.
Avatar de l’utilisateur
Danilo
Silence... Blague !
Silence... Blague !
 
Messages: 2706
Inscription: 13/10/2008 à 13:49

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Aephrom » 10/06/2015 à 11:57

Ah je me rapelle clairement que la cellule de KL n'est pas dans les QHS. Sur le plan ce n'est vraiment pas dans le même coin.
"Monde de merde..."
Avatar de l’utilisateur
Aephrom
D10
D10
 
Messages: 380
Inscription: 13/11/2010 à 21:17
Localisation: Nantes

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar giom » 23/07/2015 à 15:43

Un rapide résumé de la partie d'hier, pour les absents.


Sepp déverrouille le sas devant nous et nous pénétrons dans le sas entre les deux sections du sous-marin.

Jefferson nous contacte. Il a identifié 7 silhouettes sur ses sons-scans qui s’approchent : 5 en armures et deux hybrides.
Nous lui conseillons de s’enfermer à l’intérieur de la capsule et d’observer prudemment. Il découvre que ce sont des hégémoniens et les hybrides sont des technos-hybrides.

Nous poursuivons notre chemin et trouvons d’autres cadavres dont certains desséchés avec des traces de griffes sur les os.

En explorons les lieux et découvrons un sas qui n’est pas sur les plans. Il conduit à une sorte de laboratoire situé entre la zone des prisonniers et de l’équipage. Dans la pièce, des corps sans vêtements, décharnés. Des sujets d’expérience très certainement.
Une cage d’un peu plus d’un mètre de haut est éventrée, de l’intérieur.

Dans le pont 8, tranche 6, nous entendons des râles à peine humains : des prisonniers zombifiés avec des griffes imposantes. Un peu présomptueux, nous pensons avec Khordell pouvoir nous en débarrasser facilement. Mais ils sont solides. Très solides. Nous sommes largement dominés et devons nous replier vers le laboratoire. Sepp referme le sas et tranche le bras d’un des zombies… qui se cicatrise aussitôt.
De l’autre côté du laboratoire nous découvrons un second laboratoire, dans lequel nous retrouvons le cadavre du Professeur Lodon et des fiches de notes ainsi qu’un pc portable et une mallette frigorifiée avec des éprouvettes.
Deux des éprouvettes sont étiquetées « Karl Lembarch » et quatre séries de deux éprouvettes sont étiquetées « sérum Oméga » avec des codes spécifiques (deux par deux).

Je pose des explosifs pour détruire le navire et les hégémoniens par la même occasion !
Les hégémoniens qui, dans leurs communications sont sous pressions, face à des rats-lynx, entre autres choses.

Nous quittons le navire à partir depuis deux des capsules de secours et je fais imploser l’épave de cauchemar.

Arrivés au De Villiers, une discussion s’anime : Sepp semble à tout prix vouloir donner une des fioles à Lestani. Lestani qui nous a trahi et ne nous a pas du tout demandé ça !

Une fois le gamin un peu calmé, il se décide (enfin) à regarder ce qu’il y a dans l’ordinateur portable. Il y découvre un document hégémonien Top Secret de l’Inquisition Génétique.
Avatar de l’utilisateur
giom
D24
D24
 
Messages: 2151
Inscription: 01/10/2010 à 15:11
Localisation: Vertou

PrécédenteSuivante

Retourner vers Polaris

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron