[POL_01] La campagne

Modérateur: Danilo

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Danilo » 19/10/2015 à 15:31

Vous ne tarderez pas trop à faire un petit résumé... Merci ! Pour vous faciliter la tâche, j'ai indiqué quelques références (lieux, PNJ) dans la rubrique "glossaire"...
Les PJ naissent grosbill et ego en droit.
Avatar de l’utilisateur
Danilo
Silence... Blague !
Silence... Blague !
 
Messages: 2704
Inscription: 13/10/2008 à 13:49

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar xipehuz » 19/10/2015 à 16:51

Journal de Tania Noxe (séance de jeu du 17-10-2015)

Après tous les secrets déballés si candidement par ses compagnons, Tania se sent obligée de laisser filtrer quelques révélations sur sa vie privée et son passé. Mais soudain, comme si elle s'était retenue trop longtemps, Tania se surprend à déballer ses secrets les plus intimes à ces hommes (tiens, le goût écœurant qu'elle ressentait en prononçant ce mot s'estomperait-il un peu) qu'elle ne connaissait pas il y a 6 mois.

Tania leur raconte le viol collectif qu'elle a subie à l'âge de 12/13 ans et qui lui a infligé un choc psychologique très profond, à jamais irréparable.
Elle leur révèle que, dans les semaines qui ont suivi cet événement traumatisant, son corps s'est mis à changer. Le soir, elle s'endormait fille, mais le matin elle se réveillait en garçon.
Il lui fallut quelques mois pour maîtriser ses capacités métamorphes mais, quand ce fut fait, elle se mit à pourchasser les jeunes hommes qui lui avaient fait subir les derniers outrages et elle les exécuta froidement, un par un.
Après ça, elle suivit la pente de la facilité et devint une prostituée, puis une actrice porno.
L'agence Neovat qui l'employait déjà lui demanda par la suite des prestations particulières et c'est comme cela que Tania entra dans le business de l'assassinat.
Ses premiers contrats furent pour la Pirate nommée l'Impératrice Noire (ou le Scorpion), chef de la Fraternité du Tigre, opposée à l'Hégémonie, aux Veilleurs et à d'autres confréries de pirates comme les Médiateurs, les Pilleurs du Corail ou la Fraternité des Alyzés.
Grace à ses capacités métamorphes, elle arrivait à approcher des cibles que personne ne pouvait côtoyer et elle arrivait toujours à s'échapper des pires souricières.
Maintenant, elle ne se prostitue plus que par plaisir ou pour tuer et elle utilise de plus en plus ses capacités pour de délicates missions d'espionnage.
Tania va même, dans un élan de candeur qui ne lui ressemble pas, jusqu'à montrer à ses compagnons ses deux couvertures préférées, celle de Riky Segaffredo, un acteur porno célèbre, et d'Ann Sainte-Claire, une journaliste d'investigation connue dans le milieu des médias (mais pas trop du grand public).

Retour sur Equinoxe, où nous décidons d'aller voir Lestani tous ensemble.
Celui-ci nous donne rapidement rdv dans le bar où on était déjà allé au niveau -5 (surnommé l'antichambre de l'enfer) : L'Enclume.
Lestani nous reçoit en présence de 4 gardes du corps. On peut dire qu'il est prudent, celui-là.
Lestani dit qu'il est très déçu que nous n'ayons pas trouvé Karl Lembarch. (Tu parles, encore un truc pour dire qu'on lui doit encore quelque chose, se dit Tania)
Sepp lui fait un compte-rendu de notre visite du vaisseau le Cerbère.
Il donne à Lestani le morceau de bras de mutant qui régénère que nous avions récupéré sur le vaisseau, mais Lestani qualifie notre trophée de "viande morte" et l'écarte dédaigneusement.
On lui donne alors la copie du disque dur de l'ordinateur du Prof Lodon, que Lestani absorbe instantanément grâce à une interface mystérieuse qui relie un lecteur de disque à son bras. Là, nous voyons les yeux de Sepp se mettre à briller de convoitise. Quel gros geek, celui-là, pense Tania en souriant.
Ensuite nous donnons à Lestani les fioles récupérées sur le Cerbère, ainsi que le disque qui contient le résultat des recherches sur les fioles.
Lestani semble satisfait de nos résultats et se détend un peu.
Il se lance alors dans un monologue prétentieux dans lequel il se vante d'être seul à détenir la vraie information. Il se vante également de bien aimer "titiller" Le Prisme.
Il fait venir ensuite Brad Cromwell dans la pièce. Il nous dit que pour nos services, il va nous enlever la puce traceuse et il va effacer notre dette (ce qui surprend Tania qui pensait que Lestani allait encore essayer de les entuber). Il nous propose enfin de travailler pour son organisation aussi, en parallèle de notre association avec le Neptune.
Il se lance ensuite dans un discours grandiloquent où il dénonce les agissements égoïstes des organisations du Culte du Trident et la corruption de la société Cortex qui utilise les gueux des bas-fonds comme cobayes de leurs expériences.

Devant un tel déballage de bonnes intentions, Jefferson lui demande s'il a des infos sur l'enlèvement de sa femme et Sepp et Illon sur l'enlèvement de leur mère.
Lestani dit qu'il cherche des infos plus importantes sur le monde que des enlèvements de femmes (c'est vrai d'ailleurs, qu'est ce qu'on s'en fout des femmes ou des mères des uns et des autres. Tania sait bien que l'amour vous affaiblit et qu'on ne peut compter que sur soi, dans la vie)
Lestani leur dit de chercher du côté des Centres de Repeuplement hégémoniens de seconde ou troisième classe, ou des banques d'organes.
A moins qu'elles n'aient été vendues à des laboratoires de recherche médicale ou génétique... On dirait que ce salaud prend plaisir à faire souffrir psychologiquement mes compagnons en soufflant le chaud et froid, et je dois dire que j'aime bien ça, pense Tania
Lestani conclut en disant que dans la guerre qui s'annonce, la terre appartiendra à ceux qui détiendront l'information et il entend bien être de ceux-là.
Kordel lui demande s'il va faire quelque chose contre cette guerre qui se prépare.
Lestani répond que seules des actions de sabotage et de désinformation pourraient être utiles, en s'appuyant sur les réseaux de résistance locaux. Agir de front serait un suicide.
Sepp lui pose une question sur Raljik. Lestani répond que "nous avons des ennemis et des contacts commun".
Kordel lui demande ce qu'il sait sur le dépôt généticien à Fuego Liberdad.
Lestani nous dit que les Hégémoniens s'apprêtent à y lancer une mission d'exploration et qu'il serait fâcheux que ce dépôt tombe entre les mains de l'ennemi.
Lestani poursuit en disant qu'il va discuter avec ses amis au sujet de cette situation, d'autant plus que certains pirates sont de mèche avec l'Hégémonie. En effet, l'Hégémonie leur a proposé un deal pour qu'ils aillent opérer dans la zone du dépôt généticien. Il s'agit de la Confrérie de la Licorne, de celle des Epaulards, de la Fraternité des Cétacés, des Pirates des Canaries et des Pirates du Cap.
Il semblerait donc que la division Ishtar a changé sa politique à l'égard des forbans, ou que le Prisme ait réussi à infiltrer ces confréries, ce qui est une mauvais nouvelle, sauf si on pouvait faire pareil.
Lestani est d'ailleurs en pétard à cause des Licornes du capitaine Killrave et du fait qu'elles aussi se soient jointes à l'Hégémonie.
Près de 30 navires pirates participeraient à cette mission.
Lestani ne sait pas précisément où se situe le dépôt généticien, ni comment on l'ouvre, ni comment il est protégé.
Mais il est prêt à armer notre navire si nous voulons nous rendre à Fuego Liberdad.

Devant la mine dépitée des jumeaux, il leur dit que, pour retrouver la trace de leur mère Maya, ceux-ci pourraient aller voir son ami Rob Necklen, qui traîne souvent au bar du Requin, ou bien aux ateliers Perkins Niv -4 ou au bar le Filament Niv -5. Il nous le décrit de la manière suivante : Yeux bleu, cheveux noirs, puissamment bâti.
Il nous conseille aussi d'aller voir un certain Trank, au bar le Congre Niv -3. C'est un ancien membre des Sabres d'Allah. Il les a quitté car il ne supportait plus le trafic d'êtres humains.
A Keryss, il nous conseille de contacter Lem Askaloum, cofondateur des Voleurs de Gènes, mais qui n'en fait plus partie.
Il aimerait bien également que nous poursuivions la mission de Brad Cromwell : quête de renseignements et de désinformation au cœur de l'hégémonie en utilisant le réseau de Telma Tiltane : Faenelia à Keryss ; Olga à Clemt ; Sericci à Crinéa ; Fulia à Ozark.
Manifestement, Lestani et le réseau Telma Tiltane ont le même ennemi commun.
Lestani termine en nous donnant rdv le lendemain chez le docteur qui va nous enlever nos puces dans le ventre au Niv -5.

Toute étonnée de sortir de cette entrevue comme une employée potentielle de Lestani, alors que nous étions entrés comme ses débiteurs forcés qui voulions nous venger de lui il y a même pas une semaine, Tania et le groupe vont voir le sergent McCall du Neptune, pour lui faire le compte-rendu de notre mission.
Une fois au courant des derniers événements, McCall se demande pourquoi les Hégémoniens ne voulaient laisser aucune trace des recherches du prof Lodon.
McCall pense que peut-être la mutation de KL viendrait de technologies azuréennes ou généticiennes.
Nous nous interrogeons alors sur les raisons pour lesquelles KL était transporté dans un vaisseau pénitentiaire.
Puis McCall nous demande si nous ne voudrions pas aller enquêter à Keryss pour nous infiltrer dans le milieu scientifique hégémonien pour trouver ce que faisait le Prof Lodon et où en sont les recherches génétiques de l'Hégémonie.
Il apparait également que, dans le cadre de la directive Exeter, le Prisme fait un grand ménage dans son réseau. D'où la perte de contact avec les agents doubles du Neptune à Ourgor.
McCall nous paye 10.000 sols chacun pour avoir rempli notre mission, ce qui est finalement très peu eu égard aux risques que nous avions encourus et en comparaison de ce que nous paye Lestani.

Le lendemain, nous allons chez le médecin de Lestani pour nous faire ôter la puce mise dans nos intestins.
Puis Tania passe chez Dizlo récupérer son champ de force Oméga +2 qui lui coûte 100.000 Sols

Tania part ensuite se renseigner pour savoir si l'Impératrice Noire est à Equinoxe. Elle n'est pas là, mais pourrait y arriver dans les prochains jours.
Tania va ensuite voir si la Confrérie de la Licorne est déjà partie vers Fuego Liberdad. Elle apprend qu'ils ne sont plus à Equinoxe depuis 3 semaines.
Puis Tania va enquêter sur les épaulards (des flibustiers, alliés de la Licorne), dont la réputation est liée à leur chef NomKar le Beau, courtois, lunatique, chanceux et idéaliste, qui se considère comme le défenseur des opprimés. Ils attaquent des convois protégés, mais n'aboutissent pas souvent, et donc ils rackettent les petites communautés, de manière ferme, mais polie. Ils ne sont pas la non plus depuis 3 semaines. Pour les autres confréries, c'est pareil, pas présentes à Equinoxe.
Tania obtient aussi une info sur les Pilleurs du Corail qui travailleraient sur l'Hégémonie.

De leur côté, Jeff, Donovan et Ilon vont voir Rob Necklen.
Celui-ci leur dit que Voghn le Renégat possède 2 sociétés de recherches médicales, VITALE et SILUS, à Florea, cité hégémonienne. Il est ami de Migaïl Ebraer, qui dirige CYRIAL, société de recherche génétique, fils adoptif du dirigeant de la chambre des nobles hégémonienne, le prince Vaughn Ebraer.
Le Renégat possède aussi plusieurs sociétés de recherche médicale à Yucata, et des contacts infiltrés dans tous les échelons de la ville. Il a pu envoyer sa marchandise là-bas.
Il serait en affaire avec le duc Véréga.
A Yucata, il connait également un marchand de chair qui se nomme Erneston.
3ème piste : Keryss, où il y a des centres de repeuplement, des labos de recherche. Ça va être long, dangereux et complexe de retrouver leur trace là bas.

Kordel essaye de joindre Léana Belkin (du réseau Telma Tiltane), mais il n'arrive pas à la localiser.
Il veut aussi enquêter sur les assassinats à Equinoxe, mais il ne trouve rien.

Sepp appelle Varag, son allié, mais il est absent.

Les autres vont au Congre pour parler à Trank et il se trouve que Tania est là, déguisée en Maxime, alors elle écoute ce qu'il se dit.
Trank leur dit que ce ne sont pas les Sabres d'Allah qui ont enlevé les femmes sur la Bernique.
Il réagit bizarrement au nom de Helen Doyle. Il semble la connaitre. Il dit qu'ils l'ont achetée dans une petite station du no man's land. Ils l'ont revendue 115.000 Sols il y a 2 ou 3 ans à un marchand de Manag, nommé Jenkins, un marchand d'esclaves hégémonien.
Trank a l'air détaché de tout ça. Pour lui, c'est du passé. Il a tout laissé tomber car il ne pouvait plus supporter les contraintes du boulot. Maintenant, il fait de la contrebande.
Il dit qu'il n'y avait pas de gamin avec elle, ce qui semble embêter Jefferson.

Donovan nous dit que Floréa est la pire cité, la plus dangereuse, qu'on puisse trouver en Hégémonie. A cause des foreurs, bien sûr, mais aussi d'une légende sur l'Onde. Il s'agirait d'une vibration de toute la structure de la cité. Lorsqu'elle se produit, tout le monde s'immobilise et fait une prière car l'Onde est dite vivante et annonce une catastrophe ; certains disent qu'elle serait consciente et pourrait tuer.

Devant une telle avalanche de pistes à suivre, Notre groupe décide de faire le point.
Une assez longue discussion s'ensuit et il en ressort des avis divergeants sur la conduite à tenir.
Tania préférerait aller à Keryss, pour faire d'une pierre deux coups, car ça nous permettrait d'enquêter pour le compte du Neptune et aussi pour Lestani, notre nouveau patron (qui l'eut cru !)
La moitié d'entre nous semble vouloir se rendre en premier lieu à Fuego Liberdad pour en apprendre plus sur le dépôt généticien et, qui sait, pour l'infiltrer si nous n'arrivons pas trop tard.
Jefferson semble décider à partir pour Manag à la recherche de sa femme.
Donovan semble encore hésiter entre Keryss et Yucata.
Dernière édition par Danilo le 27/10/2015 à 16:50, édité 1 fois.
Raison: Corrections orthographiques
Pourquoi faire aujourd'hui ce qu'on peut remettre à demain ?
Avatar de l’utilisateur
xipehuz
Membre de l'association
Membre de l'association
 
Messages: 3408
Inscription: 05/07/2010 à 18:01
Localisation: Sucé-sur-Erdre

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar ketzol » 22/10/2015 à 16:59

J'ai repris le précédent pour compléter avec l'épisode lié à Tania, puis continué avec la séance de samedi...

N'hésite pas à corriger/ajuster si besoin :)


Notes extraites du journal personnel de Jefferson Doyle

« … »
J’ai paniqué. Encore une fois.
Ce navire, vide, avec des traces de griffes, n’a fait que me rappeler à mes vieux démons. La mort, toujours la mort… Thème central de notre vie sous-marine.
Je n’en sortirai jamais. Qu’ont dû en penser mes compagnons ?
Nos liens s’affinent, s’enrichissent peu à peu, au gré de nos voyages, missions, mais chacun reste encore sur sa réserve. Les non-dits, et la retenue suintent comme une fissure le long d’un hublot… Inexorablement ça devrait finir soit par péter, soit par faire qu’on joue cartes sur tables… A suivre !

« … »
Il est désormais temps de rentrer sur Equinoxe. Le FNH Cerbère n’aura pas été notre tombeau. Bien que ça aurait pu…
Saloperie de bestiole !
Enfin… Pauvre victime de ces expériences Hégémoniene. Ils sont quand même bien atteints ceux-là, qu’est ce qui peut les pousser à faire des choses pareilles ?

« … »
Il n’aura manqué qu’une bonne bouteille pour finir en beauté et cimenté tout çà…
Chacun y est allé de son petit mot ! Ca aura mis le temps, mais je pense que les jours à venir ne seront à coup sûr pas les mêmes que ce qu’ils auraient dû être. La confiance peut faire place aux confidences qui viennent d’avoir lieu !

Et quelles confidences !
Après leur avoir révélé à tous mon appartenance au réseau Telma Tiltane, et avoir partagé ce lien avec Khordel, tout s’est enchaîné.
Je leur ai raconté ce qui m’amène aujourd’hui à suivre le voyage que je fais. Peut-être comprennent-ils mieux mes actes désormais, et surtout le poids avec lequel je vis.
La vie sur la Bernique, Helen, Mathéo, tout y passe, et tous écoutent, sans m’interrompre.
Plus les minutes passent, plus je déroule ma vie. Et donc celles de certains ici, qui sont liés à elle. Khordel prend alors ma suite, et révèle son passé en hégémonie, et les tortures qu’il est parvenues à éviter. Tous apprennent sa fécondité. Une révélation, qui devient désormais un danger que tous devront assumer collectivement, et qui démontre une grande confiance envers tous les spectateurs.

C’est désormais à mon tour d’en apprendre, lorsqu’il révèle avoir libéré Donovan, via une mission pour le réseau Telma Tiltane.
Tous nos destins sont donc bien liés… et petit à petit le puzzle prend forme sous nos yeux. Notre réunion n’est pas que le fruit du hasard.

Ce sentiment s’accentue alors encore lorsque Donovan nous apprend qu’il est lui-même fécond !
Il a connu l’enfer en hégémonie dans une de leur putain de fermes de reproduction… Heureusement, Khordel est donc parvenu à le libérer. J’espère secrètement au fond de moi, qu’ils ont pu profiter de l’occasion pour sabrer un maximum de têtes hégémoniennes au passage…

Nous ne tardons pas à découvrir le lien d’Ilon et Sepp à nos aventures… Leur mère, Maya, a connu Donovan, et celui-ci est donc ... leur père !
Tout s’imbrique.
Tout le monde est surpris, mais comme libéré par toutes ses révélations.
Je comprends mieux le positionnement paternaliste qu’avait Donovan ces derniers mois…

Sepp prend alors la parole, et nous raconte son enfance passée avec son frère Ilon, jusqu’à ce qu’ils soient séparés, afin de chacun se spécialiser dans un domaine. Sepp s’est spécialisé dans la technique et notamment les Exo-armures en République du Corail, où il évoque le fait d’avoir eu des liens avec la Confrérie de la Licorne, un groupe de pirates spécialisé dans le mercenariat, et qui pourrait potentiellement avoir un lien, ou m’aider dans la quête que je mène pour retrouver les miens. Il s’agit de ceux qui nous ont vendu le Tassergal…
Ilon raconte alors son histoire et notre rencontre dans les arènes de Kalima. Un fin pilote, avec qui je ne regrette pas d’avoir acquis le Tassergal, et qui a promis de m’aider dans mon objectif.
Au passage, les deux jumeaux nous révèlent avoir appris qu’une attaque vient d’arriver sur Dem, où réside leur mère, et qu’un groupe de femmes fécondes (Helen ?!) a été enlevé par les Marchands de Chair de Voghn le Renégat.
Il n’y a donc désormais plus l’ombre d’un doute, le destin nous a tous réunis !
Tania, patiente, comme à son habitude, était resté sur la réserve, nous écoutant tous, les uns après les autres. Il faut dire, c’est elle qui en savait probablement le plus sur chacun d’entre nous.
J’ai même cru à un moment qu’avec ses talents de polymorphie, elle allait révéler être Maya, la mère des jumeaux !
Elle nous apprit alors son histoire.
Glauque.
A l’adolescence, elle fut victime d’un viol collectif par une bande d’ados. Une brochette d’enfoirés, oui !
Cet évènement déjà bien marquant pour elle, a eu un impact sur son corps.
Le lendemain, elle avait eu le sentiment de changer, enfin, que son corps avait changé. Ainsi, à son réveil le lendemain matin, il s’était transformé.
C’est ainsi qu’elle à découvert ses capacités de métamorphose.
Quel choc cela as dû être pour elle ! Je n’ose imaginer une chose pareille. Il y a un côté presque dérangeant.
Perdre le contrôle de son corps… Cela me rappelle l’épisode de la Bernique. Brrr, j’en ai froid dans le dos.
Je me suis alors écarté un peu du groupe, mais ai continué d’écouter son histoire.
Et j’ai bien fait… Car j’ai encore continué de m’écarter par la suite, tant son histoire sur la suite m’a rappelé la mienne, et mon expédition mortuaire dans la Bernique.
Il s’avère qu’elle a ensuite « chassé » ses persécuteurs qui l’avaient violé…
Se faisant passer pour quelqu’un d’autres avec ses nouvelles capacités, elle les a traqués un à un, afin de leur ôter le bien le plus précieux.
Tania nous avoue même avoir pris goûts au meurtre d’hommes.
Je suis effaré, surpris, dérouté.
Elle affine alors son propos et nous révèle qu’elle ne tue pas gratuitement. Soit elle a un contrat, soit sa victime est une sale enflure.
Quand bien même…
Contrairement à moi, cela semble la laisser de marbre, et ne pas l’affecter outre mesure.
Elle me fait réellement peur.
Je vis quotidiennement avec mes regrets, et elle, semble s’en être accommodé et en avoir fait un mode de vie… J’ai réellement du mal à la comprendre.
A côté de cela, elle est une actrice qui tourne des pornos (un comble pour quelqu’un qui as été violée !), parfois sous sa forme féminine originale, et parfois en tant que Rocky Segafredo, le célèbre acteur, bien connu dans les bas-fonds par tous ces minables qui ne s’occupent qu’au travers de ces visionnages…
La bonne nouvelle, c’est qu’elle travaille pour le Neptune. Bien que je ne sache pas si c’est tant une bonne nouvelle que cela, car s’ils embauchent des gens sans scrupules tel qu’elle, c’est bien qu’ils sont également prêts à tout…
Elle nous apprend également avoir bossé par le passé pour l’Impératrice noire, une pirate (intéressant !), que l’on nomme également le Scorpion, et qui fait partie de la Fraternité du Tigre.
Je me rends compte que dans notre groupe, il n’y a que d’elle que je vais avoir à me rapprocher, tant elle vit bien avec ces crimes.
Mais… Peut-être est-ce la solution ! Assumer les actes du passé, pour rebondir et en faire une force…
J’ai surement à apprendre d’elle et sur la façon dont elle a rebondie.

« … »
Il n’aura vraiment manqué qu’une bouteille ! Vivement notre retour à Equinoxe que nous cimentions tout cela autour d’un bon verre !

« … »
Un cri d’alerte dans la nuit océanique.
Nous découvrons un navire qui a subi une attaque, et a subi des avaries.
Notre groupe, désormais libéré de ses entraves secrètes, fait mouvement comme un seul homme. Ça fait plaisir à voir (et à vivre !).
La troupe s’organise donc, et chacun se met à son poste.
Il s’agit d’un navire civil mais qui a été modifié pour avoir un peu d’armement.
Nos deux bras armés, Donovan, et Khordel parent inspecter l’épave, et détectent des survivants ! Trois sont blessés, et deux se présentent à nous.
Laelia Rog, et Brad Cromwell.
Il est possible qu’ils aient un lien avec le Réseau Telma Tiltane. Selon eux, ils étaient en mission pour le Réseau et Telkran Raljik. Ils devaient découvrir ce qui se passe en Hégémonie. Ils devaient ensuite se rendre sur Equinoxe, et faire un compte rendu à Kmar, un officier de Raljik.
Raljik est une légende, qui sauve veuve et orphelin. De ce que j’en ai entendu, un grand humaniste, que j’aimerais rencontrer un jour.
Laelia et Brad nous apprennent également que les Hégémoniens préparent une attque de grande ampleur. Ils ont baptisé cette opération la Directive Exeter. Ils souhaitent via cette opération faire une grande attaque de masse sur les autres nations…
Si c’est vrai, j’espère qu’il n’est pas trop tard pour les arrêter ! Si jamais nous le pouvons…

Brad Cromwell joue un jeu bizarre quant à lui, il connaitrait bien Lestani, ou pas. Il fait plein de sous-entendus. Notre patience à des limites, et soit il nous teste, soit il attend quelque chose, ou bien il joue juste avec nous. Toujours est-il que la situation en énerve plus d’un, et s’amuse avec nos nerfs. Heureusement qu’il n’est pas arrivé plus tôt… Avec sa façon de jouer de nous, il aurait pu nous monter les uns contre les autres, et faire exploser notre compagnie. Heureusement, désormais, sachant que nos destins sont liés, noués d’un même fil, il sera difficile de nous séparer…

« … »
Nous arrivons à la station près d’Equinoxe, et Donovan nous apprend que la rareté est une chose de plus en plus rare… Lestani serait fécond lui aussi !
Ça commence à faire beaucoup de concentration sur le même sujet… Toutefois cela reste à vérifier. Si cela est vrai, nous allons enfin avoir une contrepartie à monnayer avec lui.
Avant de remonter sur Equinoxe, nous avons un échange de fond afin de savoir quoi faire des informations récoltées. Nous optons pour un 50/50, comptant ainsi boucler la mission pour le Neptune, et régler les dettes auprès de Lestani.
En parallèle, il faudra que nous ayons tous une discussion sur le Réseau Telma Tiltane, afin que tous puissent les rencontrer, et rejoindre notre action commune avec Khordel s’ils le souhaitent.
En attendant, nous arrivons à Equinoxe.
Une visite au Neptune, et à Lestani, et nous pourrons nous retrouver autour d’une bonne bouteille afin de célébrer le lien qui nous unit désormais, et ce destin parfois capricieux, mais qui nous a réuni sur ce bon vieux Tassergal !

Nous demandons à Brad Cromwell de prévenir Lestani que nous cherchons à le rencontrer.

« … »
Nous sommes très rapidement contactés par Mr K, Kurt le pendu, le second de Lestani. Sa rapidité est preuve que nous intéressons Lestani…
Il nous donne rendez-vous au niveau -5, dans le Bar de l’Ecume, que nous connaissons désormais bien… Un endroit pas fameux, à l’image des sujets crasseux que nous avons actuellement…
Cet endroit est considéré comme l’antichambre des enfers… Pas étonnant !

« … »
Lestani nous reçoit dans une salle privatisée, accompagné de Kurt, et de deux gardes du corps qui gardent l’entrée. (Il a peur qu’on s’enfuie ? Il oublie que c’est nous qui souhaitions le rencontrer…)
Il commence par nous faire son show. Cherchant je pense à nous intimider, ouais, sauf que franchement, je pense qu’on est tous passé à autre chose.
Bref. Sepp lui donne ce qu’on a découvert, Documents, fioles, etc…
Il semble très intéressé, et montre qu’il se trouve en possession d’une technologie très avancée : il dispose en effet d’une interface connectée à son poignet, et que Sepp lorgne tel un enfant devant une sucrerie. Vu l’expertise technique de notre compagnon, nul doute que cette interface est un objet de grande valeur, et d’une rareté absolue.
Durant l’entretien, Kurt le pendu sort de la pièce et revient avec Brad Cromwell, qui est rond comme une balle-drone de water-ball! Lestani ne lui fait aucun reproche, bien au contraire, il semble approuver son repos bien mérité comme il dit.
Sous cet air hautain, et fier se cacherait-il un humaniste ?
Lestani, en guise de remerciement, nous dit effacer la dette, et promettre de faire enlever les traceurs qu’il avait mis dans mes compagnons.
Finalement, il nous explique qu’il pourrait faire appel à nous pour la suite, si nous le souhaitons. Travailler pour lui, en parallèle de la Division Neptune.
Nous hésitons, mais ne rejetons pas clairement son offre. Après tout, il ne semble pas si mauvais qu’il en avait l’air.

Nous évoquons avec lui l’attaque de Dem, afin de savoir s’il a des infos qui pourraient nous aider à retrouver la mère des jumeaux et nous mettre sur une piste.
Il est bien au courant, comme souvent…, et nous dit que c’est Voghn le Renégat qui a attaqué. Toutefois, il ne connait ni Maya, ni la Bernique. (Dommage…)

Sur le sujet des Hégémoniens, et de l’attaque via la Directive Exeter, il sait que les Hégémoniens ont reçu l’aide d’une trentaine de navires pirates, et qu’un dépôt généticien a été découvert à Fuego Liberdad.
Il nous propose alors d’équiper le Tassergal en armement, en nous rendant auprès de Xenius Bertand de sa part.

Concernant Maya, il nous recommande d’aller voir Rob Necklen, au bar le Requin (Niv-4), ou au Filament (Niv-5), ou aux ateliers Perkins (Niv-4)… Celui-ci connaîtrait Voghn et pourrait potentiellement nous renseigner, et nous aider.
Il nous parle aussi de Trank, un ancien membre des Sabres d’Allah, que nous pourrions trouver au Congre, un Bar du Niveau -3.
Lem Askaloum, qui se trouve à Keryss, peut aussi nous aider, et se trouve être une allié de Lestani.
Il connait également des membres du réseau Telma Tiltane, et nous révèle lesquels et où ils se trouvent ! Pour quelqu’un qui monnaye habituellement ses connaissances, il est vraiment généreux !
Faenelia, qui se trouve à Keryss ; Olga, à Clemt ; Sericci, à Crinéa ; et Fulia à Ozark.

Il n’est pas avare de ses contacts, cela démontre une certaine transparence. Aurions-nous gagné une part de confiance auprès de lui ?
Si tel est le cas, il est important que nous la conservions, car il semble connaitre beaucoup de sujets susceptibles de nous aider à un moment ou un autre !
Notre rencontre se termine de manière très apaisée, et l’ambiance dénote vraiment de notre première rencontre avec lui.
C’est agréable, et je pense que tous profitent du moment, après tout ce que nous avons vécu.

« … »
Nous nous rendons ensuite au Neptune, auprès de Mc Call, afin de lui faire notre compte-rendu.
Comme avec Lestani, nous ne dissimulons rien.
Il se demande ce que le professeur Lodon est parvenu à engendrer. Il semble craindre tout cela, et après que nous lui ayons révélé la Directive Exeter, Mc Call semble complètement dépassé par les événements…
Le moment est quelque peu effrayant car si lui semble dépassé, cela augure le pire pour les semaines à venir, et les troubles ne font que commencer…
Mes compagnons, et moi mêmes allons devoir prendre tout cela en main afin d’éviter le pire… Nous ne sommes pas les mieux placés, mais avec ce que nous sommes déjà parvenus à faire, notre alliance est pleine de promesses !

« … »
Nous allons ensuite voir le Chirurgien qui bosse pour Lestani, afin que celui-ci enlève le traceur de mes compagnons.
Tout se passe sans encombre.

« … »
Ilon et Donovan m’accompagnent pour aller voir Rob Necklen. A son allure, on voit bien son passif de baroudeur, toutefois après les civilités d’usage, il comprend bien de quoi on va parler et fait comprendre à ses acolytes de nous laisser seul à seul avec lui…
Parfait !
Il nous apprend que Voghn le Renégat a investi dans des sociétés de recherches médicales (tiens donc…) de Floréa, une cité Hegémonienne : l’une des pires où se trouvent des Foreurs…
Lesdites sociétés sont Vitale et Silus.
Et ce n’est pas fini…
L’un des fils adoptifs de Vaughn, Migaïl Ebraer, dirige Cyrial, une société de recherche génétique également…
Ce Vaughn porte le titre de Prince en Hégémonie, le patron de la très influente Chambre des Nobles.
Je sens qu’on s’intéresse à du lourd…

D’après les dires de Rob, Voghn aurait pu envoyer les victimes de Dem à Yucata, où se trouvent plusieurs sociétés de recherche médicale. Le dirigeant de Yucata, le Duc Véréga, fermerait les yeux sur les affaires de Voghn, sûrement en échange de quelques services/contreparties…
Un marchand de chair connu par Rob pourrait avoir des infos, mais il nous faudra l’emprisonner pour obtenir ce que nous souhaitons… Rob nous lâche son nom : Erneston.

J’évoque avec lui la Fraternité des Alizés, le Capitaine Morgan, qui combat également Voghn…
Rob les connait, et semble avoir beaucoup d’estime pour eux.
Visiblement Rob a un sacré passif, et lutte avec son passé, qu’il souhaite oublier. Cela me plait, et me rappelle à mon histoire. Il faut que je repasse le voir à l’occasion… Lui payer une mousse en tête à tête, nous aurons sûrement pas mal de choses à échanger, et probablement des affinités communes si son histoire se révèle telle que je la suppose !

« … »
Nous allons ensuite chez Trank, seule Tania ne nous accompagne pas.
Je vis assez mal la rencontre…
Trank raconte se souvenir avoir acheté cette femme, Helen. Sans enfant lorsqu’il l'a eue. Puis l’avoir revendue.
La revente avait eu lieu à Manag, et l’acheteur dans ses souvenirs est un certain Jenkins. Un Hégémonien bien entendu…
Durant notre rencontre avec Trank, je caresse la lame de mon couteau dans ma veste. Discrètement.
Intérieurement, je rêve de l’égorger, là, maintenant, de manière vive et rapide.
J’observe mes compagnons, qui écoutent son histoire. J’ai le sentiment qu’ils s’intéressent vraiment à ses propos, qu’ils veulent m’aider dans cette quête personnelle qui avance désormais un peu.
Les minutes passent, et j’imagine le sang de ce Trank couler de la gorge que je viens de trancher… Le sang est chaud, et des gouttes m’ont éclaboussé lorsque j’ai planté la lame dans son gosier.
L’espace d’un instant je me revois dans la Bernique… Un frisson me parcourt l’échine, et je reprends possession de mon esprit.
Comment….
Comment Tania peut-elle vivre avec ça ?
Comment fait-elle pour avoir autant de distance avec des actes meurtriers de la sorte ?
Je ne peux imaginer perdre toute humanité, et assumer totalement ce côté de moi-même, qui m’attire pourtant quelque fois.
Trank finit de raconter ce qu’il sait, et cela fait bien avancer mon enquête. Je ne vais pas le remercier, faut pas déconner, mais je lui paye plusieurs rations de l’alcool le plus fort qu’il peut y avoir dans ce rade… Après tout qu’il meure tout seul en se consumant à petit feu avec ce genre de produits.
Si jamais un jour je souhaite vraiment assumer mes pensées, je sais qu’il sera toujours là et que je pourrais m’occuper de lui…
En attendant, je n’ai pas de temps à perdre, il faut que j’avance dans mes recherches ! J’ai enfin une piste, et il ne faut pas que je la laisse passer.

Je me rends donc à Manag.
Mes compagnons quant à eux, se rendent également Hégémonie ou à, Fuego Liberdad. Nous nous retrouverons dans les parages.

« … »
Dernière édition par Danilo le 27/10/2015 à 17:26, édité 1 fois.
Raison: Corrections orthographiques
Avatar de l’utilisateur
ketzol
D20
D20
 
Messages: 1699
Inscription: 30/04/2008 à 15:16

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Danilo » 27/10/2015 à 17:30

Merci pour ces résumés, intégrant le point de vue de vos persos, toujours aussi agréable à lire ! En attente de celui de Fitz également. Corrections habituelles faites... Un jour, vous parviendrez à orthographier correctement certains PNJ/lieux récurrents, je n'en doute pas !
A moi de bosser maintenant ! ;)
Les PJ naissent grosbill et ego en droit.
Avatar de l’utilisateur
Danilo
Silence... Blague !
Silence... Blague !
 
Messages: 2704
Inscription: 13/10/2008 à 13:49

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Fitzguern » 30/10/2015 à 19:37

Flashback sur le Devilliers…
C'est au tour de Tania de prendre la parole,
Elle nous parle du viol collectif qu'elle a subi à son adolescence. Peu de temps après, les transformations physiques ont commencé à apparaître. Se coucher en fille pour se réveiller en homme doit être traumatisant. Elle a cru devenir folle. Elle s’est cachée dans les bas-fonds, et a appris progressivement à maîtriser sa mutation. Après avoir repris la maîtrise de son corps, elle est partie en quête de ses agresseurs, et s'est servi de son don pour les approcher et les abattre un par un. Elle nous a même avoué avoir pris goût à tuer des hommes.
Elle est devenue tueuse sous contrat, et se sert de sa notoriété de prostituée et actrice/acteur de porno pour approcher ses cibles.
…..

On accoste enfin à équinoxe, au niveau 0. On décide de commencer par rendre visite à Lestani. A peine arrivés, nous sommes contactés par Mr K, qui nous donne rendez-vous à l'Ecume, à l'endroit même où ils nous ont piégés la première fois.
Dans la salle de triste mémoire, on rencontre enfin Lestani. Celui-ci est accompagné de K et de deux gardes du corps. Les tractations se font sous un climat tendu. On lui fournit la totalité des infos que l'on a obtenues sur le Cerbère. Celui-ci semble satisfait des échantillons, et l'on obtient la promesse qu'il va faire enlever les traceurs qu'il nous a implantés. Sur ces entre-faits, il envoie K chercher Brad Cromwell. Il nous annonce que pour prix des infos et du sauvetage de Brad, il efface également notre ''dette''.
Lestani nous propose de travailler pour lui, comme pourvoyeur d'informations. Jefferson en profite pour mentionner La Bernique, et les événements de la station de Dem. Lestani nous dit ne rien savoir de tout cela, mais fait allusion aux Centres de Repeuplement hégémoniens de seconde et troisième classe, rien de bien rassurant.
Lestani se met alors à parler d'un flot quasi-ininterrompu. Il commence par son dégoût du Culte du Trident, qu'il qualifie de gangréné, et d’antre de la magouille politique. Il se positionne contre l'Hégémonie dans la guerre à venir, mais en utilisant ses armes personnelles, l'information et la désinformation. Parmi les sujets qui l'intéressent au plus haut point, la rencontre entre Hégémonie et confréries pirates en vue de pénétrer dans le dépôt généticien. Près de trente navires pirates sont engagés dans l’opération, faisant partie de la Confrérie de la Licorne, des Pirates de Canaries, des Pirates du Cap, de la Fraternité des Cétacés, et de la Confrérie des Epaulards. Lestanie s'interroge sur la raison qui pousse l'Hégémonie à faire appel à des pirates alors qu'elle a coutume de les traquer. Il fait mention d'un Xenius Bertrand, qui serait capable d'équiper rapidement le Tassergal au cas où l'on voudrait se rendre à Fuego Liberdad pour constater par nous-mêmes.
Concernant les événements de Dem, il nous conseille d'aller voir Rob Necklen. On peut le trouver au Requin (niv -4), aux Ateliers Perkins (niv -4) ou au Filament (niv -5). Ami de Lestani, il semble au parfum des activités pirates, notamment de Voghn le Renégat, ou Trank, que l’on peut rencontrer au Congre (niv -3), un ancien membre des Sabres d'Allah.
Il nous donne également un certain nombre de contacts en Hégémonie. Lem Askaloum, ami proche de Lestani, co-fondateur des Voleurs de Gènes. On peut le trouver à Keryss où il dirige en solo une organisation de contrebande. Un type "de confiance" selon Lestani, Ainsi que les noms de différents contacts au sein du réseau Telma Tiltane dans différentes ville hégémoniennes. Faénalia KER 29 456 (Keryss), Olga CLE 30 567 (Clemt), Serici CRI 18 567 (Crinéa), Fulia OZA 36 521 (Ozark).
Nous sortons enfin de l'entretien avec Lestani et, comme bien souvent, la colère ne m'a pas quitté tout du long, heureusement pour nous, je contrôle.

Je profite que nous soyons au -5 pour rendre une petite visite à Dizlo. L'affaire est conlue pour 30 000 sols.
Ensuite nous nous rendons à la Division Neptune, via le Sergent Mac Call, rendre compte de la mission au Cerbère, et lui faire part des informations sur l'Hégémonie.
Il a l'air satisfait mais troublé par les données qu'on lui fournit sur Lembarch. Mutation avancé ou arme Généticienne ou Azuréenne. Il souhaite que nous poursuivions notre enquête sur Lembarch en infiltrant les milieux scientifiques Hégémoniens.
Quand on lui fait part de la Directive Exeter et de toutes les manigances entreprises par l'Hégémonie dans ce cadre, Mac Call a l'air très inquiet. Il nous parle de nombreux assassinats de dignitaires et d'espions de diverses nations.

On va enfin subir l'opération devant nous ôter les implants mis par Lestani.

Pendant que Sepp vas voir Xenius pour éventuellement faire équiper le Tassergal, Donovan, Jefferson et moi partons en quête de Rob Necklen pour essayer d'obtenir des renseignements sur les femmes enlevées a Dem. Khordel profite de ce temps pour essayer de rentrer en contact avec le réseau Telma Tiltane pour le même sujet, tandis que Tania … part de son côté.
Nous trouvons Rob au Requin (niv -4), Jefferson semble mal à l’aise à la vue de celui-ci. On entre dans le vif du sujet, et en évoquant Voghn, on sent de la haine de la part de Rob. Il nous fait donc un topo sur les différents endroits où l'on pourra trouver trace des activités de Voghn, sans nous laisser grand espoir quant au résultat de nos recherches.
A Floréa, le Renegat possède deux sociétés de recherche médicale  : Vital et Silus. Il est proche de Migaïl Ebraer, qui dirige la société de recherche Cyrial. C'est un des fils adoptifs de Vaughn Ebraer, le prince, patron de la chambre des nobles d'Hégemonie. Floréa est considérée comme l'une des pires villes hégémoniennes. Une légende parle de L'Onde, Qui se fait parfois sentir là-bas. Elle serait annonciatrice de grand malheur, et serait de douée de vie propre. A Yucata, principal fief hégémonien des Marchands de Chair, Le Duc Véréga serait en affaire avec Voghn. Celui-ci y possède plusieurs sociétés. Rob nous donne le nom de Enerston, présent à Yucata, et membre des Marchands de Chair. Et bien sûr à Keryss, où la tache sera longue et difficile, et sous réserve d'avoir de bons contacts.
On fait également un saut par Trank, que l'on trouve au Congre. Si celui-ci n'a rien à nous dire concernant les femmes enlevées sur Dem, il réagit à l'évocation du nom d'Helen Doyle. On peut sentir la tension qui émane alors de Jefferson. Elle aurait été achetée par les Sabres d'Allah, puis revendue par à un certain Jenkins à Manag.

Nous nous trouvons à présent avec plus de pistes que nous pouvons en suivre à la fois, mais la plus grande partie du groupe semble pencher pour une visite à Fuego Liberdad.
Sans surprise, Donovan veut courir au secours de Maya, je trouve plus étonnant que Sepp ne veuille pas le suivre sur cette voie, mais c'est à mon avis une bénédiction, car je ne suis pas sûr que l'un ou l'autre ne soient en mesure d'encaisser ce que l'on risque de découvrir.
N'est important que ce qui nous touche personnellement !
Avatar de l’utilisateur
Fitzguern
D10
D10
 
Messages: 483
Inscription: 23/05/2008 à 14:19

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Fitzguern » 10/12/2015 à 09:12

quelqu'un se sens de me faire un petit résumer de ce qui c'est passé samedi.
N'est important que ce qui nous touche personnellement !
Avatar de l’utilisateur
Fitzguern
D10
D10
 
Messages: 483
Inscription: 23/05/2008 à 14:19

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Danilo » 10/12/2015 à 14:32

Fitzguern a écrit:quelqu'un se sens de me faire un petit résumer de ce qui c'est passé samedi.

Sûrement celui qui aura envie de gagner des XP !
Les PJ naissent grosbill et ego en droit.
Avatar de l’utilisateur
Danilo
Silence... Blague !
Silence... Blague !
 
Messages: 2704
Inscription: 13/10/2008 à 13:49

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar giom » 10/12/2015 à 15:38

Danilo a écrit:
Fitzguern a écrit:quelqu'un se sens de me faire un petit résumer de ce qui c'est passé samedi.

Sûrement celui qui aura envie de gagner des XP !


Moi, moi, moi !!!! :dehors:
Avatar de l’utilisateur
giom
D24
D24
 
Messages: 2150
Inscription: 01/10/2010 à 15:11
Localisation: Vertou

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Danilo » 28/12/2015 à 17:06

Plus que quelques jours pour écrire un résumé... :siffle:
Les PJ naissent grosbill et ego en droit.
Avatar de l’utilisateur
Danilo
Silence... Blague !
Silence... Blague !
 
Messages: 2704
Inscription: 13/10/2008 à 13:49

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar ulrian » 30/12/2015 à 13:55

Après avoir fini quelques améliorations sur notre vaisseau, nous nous mettons en route pour cette cité qui abrite potentiellement un dépôt. (J'aimerais bien en ouvrir un, je suis sûr que certaines technologies seraient intéressantes comme la main de notre nouvel employeur)

Et au moment d'embarquer on se retrouve avec une nounou, Brad Cromwell. Au moins il a l'air de savoir se battre comme notre fichu père. Lui n'est même pas capable de suivre ses enfants mais préfère encore courir après notre mère qu'il a abandonnée pendant plusieurs années... Et moi ? Est-ce que je suis prêt à voir ma mère prisonnière ou pire...

La route se fait tranquillement, pas d'incident. A un moment on détecte un vaisseau qui a été attaqué par des pirates, leur vaisseau est endommagé mais on ne peut rien y faire. On continue notre route. Et là plein de points apparaissent sur l'écran sonar du Tassergal, une vraie flotte ! Pas de chance, c'est l'Hégémonie. Ils envoient deux chasseurs nous intercepter, après discussion ils nous disent qu'ils sont là pour nettoyer la zone des pirates. Ils nous demandent gentiment de détourner notre route... On s'exécute.

On arrive enfin a Fuego Liberdad, une ville minière typique, beaucoup d'entrepôts mais peu de vaisseaux. On débarque, l'atmosphère est morose. Après plusieurs discussions dans les bars et alentours, on apprend que la ville n'exporte pas énormément de minerai car les pirates font un blocus et attaquent les navires marchands. On en profite aussi pour vendre notre cargaison et faire une petite plus-value.

Cette ville est particulière, quelque chose cloche, je ne sais pas quoi mais je suis convaincu qu'il y a quelque chose d'anormal. D'ailleurs le taux de féconds est très important et les enfants vivent avec les parents. Ils sont libres... Dommage que mon père ne soit pas là il aurait pu prendre exemple sur un bon père... ou bien notre cher conteur, il aurait vu des choses très différentes.

On apprend que la ville est dirigée par deux personnes, un militaire (le Commandant Pellock) et un bureaucrate (Cyrus Terling).

Adam Rys, le chef de la Sécurité Interne, nous propose un petit job pour eux. Aller inspecter pourquoi les communications ne fonctionnent plus. Ils nous prêtent un navire de combat. On s'y rend, on regarde et on voit que c'est un sabotage, les mats ont été coupés, certainement par les pirates. On entreprend de réparer et tout se déroule bien. Une fois les travaux finis, un navire pirate nous attaque. S'ensuit un combat assez long mais on les détruit et on fait un prisonnier. J'ai été assez impressionné par Brad qui est sorti et qui a commencé à découper le navire adverse...


On interroge les prisonniers un peu violemment et on apprend qu'ils sont des Pirates des Canaries. On apprend que les pirates doivent lancer un assaut sur Fuego Liberdad. Pour l'instant ils attendent les ordres de l'Hégémonie. Et voila tout se confirme : l'Hégémonie est bien derrière et la flotte rencontrée est vraiment là pour les asservir et commencer son expansion...

On ramène notre prisonnier et le navire chez notre employeur. On lui raconte notre épopée. Ils nous emmènent voir le militaire. On leur explique les choses et la Directive Exeter de l'Hégémonie, ils commencent à comprendre qu'ils ne sont pas très bien. Brad commence à leur expliquer que l'aide pourrait venir d'ailleurs que du Culte du Trident. Ils commencent à leur parler des autres pirates et qu'ils pourraient être une alternative au trident comme Lestani ou le capitaine de l'argonaute...

On leur propose d'aller discuter avec les confréries des pirates autour qui assiègent la ville. Mais que fait Killrave dans cet galère avec l'Hégémonie, je ne comprends pas.

Je leur demande si on peut aller voir ce dépôt et surtout savoir ce qu'il contient, cela permettrait d'avoir quelque chose à négocier... Le bureaucrate se fout de moi et me dit même que j'y mourrais...

Ils ne se rendent vraiment pas compte du potentiel d'un tel dépôt, qu'il contienne de la technologie ou des armes ou le sérum... Mais bon, je n'aurai pas le choix, s'ils ne veulent pas j'y peux rien je ne pourrai pas le trouver tout seul en plus. Que c'est désagréable les gens qui ne veulent rien tenter ! Toujours des conservateurs, le petit traintrain habituel, aucun goût pour l'aventure !
Dernière édition par Danilo le 05/01/2016 à 17:44, édité 2 fois.
Raison: Corrections orthographiques
ulrian
D16
D16
 
Messages: 673
Inscription: 22/04/2009 à 15:24

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Danilo » 04/01/2016 à 12:19

Bon résumé Ulrian, merci ! Je tâcherai de corriger dans la semaine les quelques fautes + compléter les noms que tu as oubliés...
Les PJ naissent grosbill et ego en droit.
Avatar de l’utilisateur
Danilo
Silence... Blague !
Silence... Blague !
 
Messages: 2704
Inscription: 13/10/2008 à 13:49

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Fitzguern » 10/03/2016 à 21:23

Nous sommes toujours à Fuego liberdad, de retour de notre première mission pour leur compte. Après avoir rendu compte a Adam Rys, le chef de la sécurité interne, celui-ci refuse toujours de nous donner la localisation exacte du dépôt, cela ne l’empêche pas pour autant de nous confier une nouvelle mission. Il veut que nous allions patrouiller dans le secteur nord, nord-est pour rendre compte de l'activité des navires pirates.
Je préférerais nettement que nous nous mettions en quête du dépôt, mais autant chercher une aiguille dans une botte de foin, et ils ont vraiment besoin d'aide avec les pirates à leur porte.
La route s’avère tranquille, ainsi que la zone de reconnaissance. Bien trop tranquille et sans la moindre trace de navires ennemis. Après plusieurs heures de patrouille sans activité, nous recevons un message de Fuego avec de nouvelles directives, nous rendre aux coordonnées d'une balise de communication qui semble défectueuse. A notre arrivée sur place, le scan et la radio sont brouillés. Brad finit par obtenir un résultat au scan qui semble totalement aberrant, quand tout à coup une nuée de lumières vient droit sur nous. Nous avons fini par distinguer une immense flotte hégémonienne. Nous avons été contactés par le Grand Amiral Vira Our, commandant de la 8ème flotte, qui nous a intimé l'ordre de retourner à Fuego. Un retour rapide s’impose donc.
Les maux de tête et les picotements dans les doigts m'indiquant généralement l’imminence d'un danger se sont de nouveau manifestés, accompagnés cette fois d'une chauffe anormale du bandeau de métal dissimulé sous mon bonnet de marin.
Maudit pouvoir, impossible de déterminer si le danger venait de la flotte hégémonienne ou de notre approche de Fuego, enfin le danger immédiat, car une flotte hégémonienne représente toujours un danger.
Pendant notre retour vers Fuego, nous sommes entrés dès que possible en contact avec eux pour les prévenir de l'arrivée de la flotte hégémonienne. Des infos fournies directement par le commandant Pellock nous apprennent que les pirates ont commencé leur attaque, et que c'est eux qui ont appelé les hégémoniens à l'aide. De mon côté la douleur devient tellement insupportable que je me vois obligé de laisser les commandes du vaisseau à Brad, me retrouvant prostré au sol dans l'incapacité d'agir.
A l'approche de Fuego, la douleur s'intensifie encore, et nous sommes attaqués par trois chasseurs pirates. Malgré tout le talent de mes collègues qui arrivent à abattre l'un des chasseurs, les deux autres nous malmènent durement, quand nous sommes finalement sauvés par deux chasseurs lourds de l'Hégémonie. La douleur dans ma tête commence doucement à se calmer.
Comble de l'ironie, nous avons été sauvés par des êtres pour qui nous avons le plus profond mépris. Je suis cependant perplexe quant à la manœuvre hégémonienne qui avait engagé les pirates pour attaquer Fuego, et qui se retourne maintenant contre eux.
L'attaque des pirates est rapidement stoppée par les hégémoniens, réduisant à néant la flotte pirate. Malheureusement, Fuego a été durement touché. Nous finissons par accoster avec notre navire prêt à rendre l'âme, et débarquons en même temps que des soldats de la 8ème Cohorte Pandore, l'armée personnelle du Haut Amiral Viramis.
Nous retrouvons Rys et Pellock dans une salle de réunion, où ils doivent recevoir la délégation hégémonienne, quand le colonel Faedror fait son entrée accompagné d'un de ses capitaines. Selon les lois en vigueur, pour leur avoir prêter assistance, Fuego Liberdad devient territoire hégémonien pour une durée minimale de quatorze jours. Rys et Pellock sont effondrés.
Je dois reconnaître qu’ils ont bien joué. Dans la même opération, ils ont gagné un accès au dépôt généticien, une source de féconds importante, et au passage occasionné des dégâts importants voire fatals à cinq confréries pirates qu'ils avaient eux-mêmes rassemblées là. J'en ai froid dans le dos.

Quand nous sortons de la salle de réunion, l'Hégémonie a déjà commencé à faire des prélèvements dans la population féconde, et maté divers foyers de rébellion. Il va nous falloir quitter Fuego au plus vite.
On tente de rejoindre le Tassergal en prétextant vouloir partir à la recherche des Fueguiens encore en mer. Un sergent nous mène à son capitaine pour finaliser, quand sur le trajet, on croise deux soldats hégémoniens en train de violer une femme sous les yeux de son enfant.
Je ne peux m’empêcher d'intervenir, ainsi que Brad. On botte le cul aux deux soldats, ce qui permet à la femme et à son fils de fuir, mais fait de nous des cibles pour tous les soldats hégémoniens. C'est à notre tour de prendre la fuite, pour rejoindre la zone d'embarquement. Nous sommes couverts par des Fueguiens face à l'arrivé de soldats lourdement armés de la Cohorte Pandore.
Les douleurs que je commence à bien connaître en profitent pour faire un retour en force, mais comme je n'ai aucun doute sur la nature du danger, je me contente de les ignorer.
Notre progression est arrêtée par une unité antiémeute alors que nous arrivons au sas des navires. Avec la Cohorte qui nous talonne, nous somme coincés, quand tout à coup ….................
Pris de forte douleur, je me recroqueville au sol, et c'est là qu’une sphère d’énergie part de moi par vagues et frappe l'unité antiémeute et la cohorte Pandore jusqu'à les anéantir.
Je n'avais encore jamais ressentis une telle sensation de plénitude et de soulagement tandis que l'énergie s'échappait de moi.
On a désormais accès au navire, mais comme nous sommes trop loin du Tassergal, on prend possession d'un navire hégémonien léger et armé de type trois.
N'est important que ce qui nous touche personnellement !
Avatar de l’utilisateur
Fitzguern
D10
D10
 
Messages: 483
Inscription: 23/05/2008 à 14:19

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Danilo » 14/03/2016 à 15:48

ESCAPE GAME

Que peuvent faire cinq êtres humains au beau milieu d’un tel déchaînement de violence ? La lutte semble si vaine et dérisoire… La toute puissante Hégémonie avait dû bien préparer son coup, donnant un avant-goût de ce que peut être la Directive Exeter. Pour que la Nation des Patriarches mobilise une telle puissance de feu et parvienne sans la moindre résistance à écraser toute idée de rébellion d’une communauté annexée par la force de 45.000 âmes, tout en portant un sérieux coup à la piraterie, il devait forcément y avoir un enjeu colossal. Et c’est bien ce qui semble expliquer la main mise sur ce Dépôt Généticien.

142 navires de combat – de l’escorteur au cuirassé –, près de 900 chasseurs de combat et des milliers de commandos en armure de combat et de technohybrides, menés par le légendaire super-croiseur Atlantis – le plus puissant navire au monde – et environ 55.000 hommes dont la redoutable Cohorte Pandore, fer de lance des unités d’élite hégémoniennes… N’était-ce pas un peu trop pour réduire au silence une trentaine de navires pirates bricolés et non coordonnés ? Comment ne pas en douter quand on imagine ce que peut apporter la découverte d’un Dépôt Généticien ? « Plus c’est gros, mieux ça passe » dirait Tania Noxe, non sans une pointe d’ironie… Il ne fait nul doute à présent que la 8ème Flotte du Grand Amiral Vira Our est venue pour une chose : piller ce dépôt. Mais pourquoi ? Quel secret renferme-t-il ? Ont-ils réussi à l’ouvrir ? Et que va-t-il se passer dans un avenir proche ? Que cache cette Directive Exeter qui semble autant occuper les esprits des dirigeants hégémoniens ? Et si le monde allait basculer une fois de plus dans une ère sombre et incertaine dominée par la guerre, la destruction et l’anéantissement ? Quand les Hommes comprendront-ils enfin qu’ils doivent s’entraider pour survivre ? N’y a-t-il plus d’espoir ?

L’humanité est au bord de l’extinction définitive. La stérilité galopante, l’imparable virus de dégénérescence génétique, la colonisation – ratée, avouons-le – de la Surface, les rumeurs de créatures indicibles enfouies dans les profondeurs insondables des failles sous-marines… Tout porte à croire que la fin des temps est proche. Et pourtant… Combien de cataclysmes destructeurs les Hommes ont-ils affrontés ? Combien de fois déjà aurions-nous dû disparaître à jamais ? Il y a de l’espoir. Tant qu’il restera des Hommes pour porter la moindre étincelle de vie, tout n’est pas perdu. Et la Force Polaris ? N’est-elle pas finalement le garant de la survie de l’espèce humaine ? Il est des gens qui se battent pour que les pires scénarios ne se produisent pas. Le légendaire corsaire Telkran Raljik serait de ceux-là…
_ _ _

Ilon, Sepp, Tania, Khordel et Brad s’échappent donc à bord d’un navire léger de type III. Aidés par quelques résistants de Fuego Liberdad, ils se soustraient de justesse à la Cohorte Pandore et aux forces spéciales antiémeutes et mettent les gaz plein nord, dans l’espoir de retrouver peut-être Jefferson et Donovan à Guaméa.

Ilon et Brad s’activent pour mettre en marche ce navire qui est autre chose que le Tassergal. Les modules énergétiques à pleine puissance propulsent rapidement le petit torpilleur à une distance respectable des quais de la station assiégée, mais le danger n’en est pas pour autant écarté. Un silence de plomb règne dans la cabine étroite de l’appareil. De conception hégémonienne, le rafiot devrait sûrement tenir la route, tous en tout cas l’espèrent… Il règne à bord une drôle d’ambiance. Ilon sent le poids du regard de ses compagnons, tous témoins d’un événement rarissime : la libération bien involontaire de la Force Polaris ! C’est à présent une certitude : Ilon possède un don qu’il va devoir vite apprendre à maîtriser.

Mais ils n’ont pas le temps de réfléchir qu’à peine en route, Ilon ressent à nouveau une sensation bizarre lui parcourir l’échine. Pour une fois, ce n’est pas une douleur insupportable, mais une sorte de frisson remontant la colonne vertébrale jusque dans la nuque, avant de se diffuser dans toute la tête. Khordel, auparavant au fait des douleurs naissantes chez son compagnon, sait qu’Ilon est devenu un être à part, un porteur de la Force Polaris. L’hybride éprouve un étrange sentiment à son égard, comme s’il parvenait à mieux le comprendre, lui qui n’était pourtant qu’un collègue de mission il y a quelques minutes encore… Ilon sait à présent ce qui se passe, ou du moins ce qui pourrait se passer très prochainement. « On est pris en chasse, ça va s’couer ! Brad, solution de tir ! Prépare les contre-mesures ! » A peine ces mots sortent-ils de la bouche du pilote que son frère jumeau, encore sous le choc des événements passés à Fuego Liberdad, constate l’apparition d’une douzaine de points sur le sonar de l’appareil. Le rapport d’analyse indique la présence de chasseurs hégémoniens de type Lamproie II et T/I-E en formation de combat. L’affrontement inévitable, il va falloir jouer serré pour sauver sa peau ! Sepp tente alors immédiatement le tout pour le tout : il sort sa trousse électronique et son ordinateur portable et branche une série d’appareils sur le tableau de bord du vaisseau avec une dextérité qui laisse Tania et Khordel sans voix. Les deux s’échangent un regard à la fois interrogateur et porteur d’un espoir. « J’vais tenter de les rendre aveugles, mais ça risque de nous le rendre aussi ! » Ces paroles peu rassurantes n’engageant guère à l’optimisme, Tania s’assoie et boucle sa ceinture, vite imitée par Khordel. Le sonar de l’appareil ne tarde pas à montrer des signes de faiblesse, provoquant l’allumage d’un témoin d’alarme résonnant dans tout le navire. « Pas d’panique, s’écrie Sepp, j’ai réussi à brouiller leur sonar ! » « Mon cul, oui ! Torpille en acquisition ! s’exclame Ilon. Vitesse 40 nœuds, impact dans 20 secondes ! Accrochez-vous ! ». « Contre-mesures larguées ! », crie à son tour Brad, aux commandes du poste de tir.

Les quelques secondes qui suivent semblent une éternité pour les cinq fugitifs. L’atmosphère moite et pesante du navire laisse place à la peur de finir carbonisé dans une boîte de conserve à 3500 mètres de profondeur… Et l’explosion retentit. Tous les voyants se mettent au rouge tandis que la déflagration secoue le navire. Ouf, il était moins une : les contre-mesures larguées ont été efficaces ! Mais les Hégémoniens remettent cela aussitôt : aux nombreuses torpilles engagées se succèdent les tirs rapprochés au canon à neutron et au faisceau antimatière. L’imprécision des tirs hégémoniens ne peut s’expliquer que par un brouillage efficace autant que salutaire des sonscans adverses, ainsi qu’à un pilotage au doigté d’Ilon. C’est sûr : si Donovan était là, le vieux briscard serait fier de sa progéniture ! La riposte de Brad au poste de tir ne se fait pas attendre, profitant d’angles de tir favorables. Son mégot de cigare éteint coincé entre les dents, le Voleur de Gènes semble prendre plaisir à assouvir là une quelconque forme de vengeance. Deux, puis trois, puis quatre chasseurs adverses sont mis hors de combat, avant qu’un regroupement tactique des Hégémoniens ne laisse quelques secondes de répit aux cinq compagnons, le temps de faire une nouvelle analyse de la situation. Les dégâts subis sont nombreux, toutefois pas de nature à mettre en danger l’équipage. Le navire s’apprête à pénétrer dans une zone de canyons, qui scellera probablement le sort de l’un des deux camps, tant la navigation à vue y est difficile…

Soudain, Khordel et Ilon ressentent simultanément quelque chose de bizarre, comme si un événement d’une ampleur inouïe venait de se produire. Mais ce n’est ni dans leur vaisseau, ni aux alentours. Quelque chose de plus éloigné, quelque chose d’indescriptible mais d’une puissance immense. Un peu comme le contre-coup d’une explosion sensationnelle lointaine et jamais vue jusqu’à présent. Fuego aurait-elle été rayée de la carte par un tir de l’Atlantis ? Pire encore : les compagnons aperçoivent par les hublots de l’appareil une brève et étrange lueur. Cela ne ressemble pas à l’éclairage émis par un navire. Non, quelque chose de grande intensité mais de très éloigné et de très bref, apparu quelques secondes après la gigantesque explosion, du moins à ce qui y ressemble. Quelle est cette lumière capable de percer les ténèbres de l’océan à pareille profondeur ?

Le combat se poursuit, indécis, et la course-poursuite s’éternise… Une fois encore, Ilon ressent cette sensation à présent familière, qui lui indique l’imminence d’un danger. Et quel danger ! Les chasseurs hégémoniens affaiblis et sans doute à court de carburant ont dû appeler des renforts. Deux escorteurs Congre s’approchent par tribord, tubes lance-torpilles grand ouverts ! « Cette fois c’en est fini », pense Tania qui se demande ce qu’elle est venue faire dans ce coin perdu de l’Atlantique… Déjà, le navire est la cible des tirs hégémoniens. Si les contre-mesures parviennent à détourner plusieurs torpilles adverses, deux projectiles atteignent leur cible, faisant vibrer et craquer la carlingue déjà bien endommagée. A l’intérieur, tout ce qui n’est pas solidement arrimé valdingue dans les airs. Le choc assourdissant est ressenti par les cinq compagnons, qui s’étonnent encore de ne pas avoir été pulvérisés dans ce linceul de métal… Les alarmes retentissant dans tout le navire indiquent l’étendue probable des dégâts : la coque est fissurée provoquant l’apparition d’une voie d’eau et un début de dépressurisation, cependant vite maîtrisé par Sepp ; la propulsion est touchée, ainsi que divers systèmes vitaux. Khordel tente tant bien que mal de récupérer des combinaisons de plongée pour ses camarades. Pour l’hybride, quitter le navire devient alors une option plus qu’envisageable, l’océan ténébreux et glacé offrant plus de sécurité que cet amas étouffant de tôle prêt à imploser. Un avis que ne partage guère Tania
_ _ _

Tous les signaux radars se mettent à déconner. Impossible pour Sepp d’analyser quoi que ce soit, tout juste reconnaît-il la signature des deux escorteurs Congre. Dans cette région fortement accidentée, le pilotage d’un navire endommagé sans outil de détection fiable avec des navires de guerre hégémoniens aux trousses va devenir mission impossible pour Ilon ! Soudain, deux nouvelles énormes explosions rapprochées retentissent près du navire ! Après quelques efforts de Sepp pour tenter une réparation de fortune, une analyse sonscans indique la disparition des escorteurs hégémoniens. Mais que se passe-t-il ?

Quelques instants plus tard, une forme allongée de taille cyclopéenne apparaît dans le champ de vision du petit torpilleur. Ce croiseur devait bien faire cinq cents ou six cents mètres de long, mais sa forme caractéristique n’a rien de commun avec un croiseur lambda : un château semblable à un aileron de requin se dresse au milieu de sa coque à la forme singulière, constellée de batteries de canons rotatifs à supercavitation. Le navire n’était pas constitué d’un long tube uniforme, mais on avait ajouté le long de ses flancs une structure carénée dotée de longs ailerons latéraux donnant l’impression que le navire était plus plat qu’il ne l’était en réalité. Autre élément peu commun, ces deux grands propulseurs arrière. Avec sa silhouette à la fois agressive et superbe, les cinq compagnons étaient médusés devant l’allure de ce navire qui avait toutes les caractéristiques d’un bâtiment de l’ancienne Alliance Azure. « L’Argonaute ! », murmure alors Ilon. « Je ne comprends pas, je n’ai rien sur le scan ! » s’exclame le technicien. « Normal, dit Brad. C’est l’Argonaute, le navire de Telkran Raljik ! Il va nous aborder… Un conseil les amis, laissez-moi parler ! ».

Ainsi, la légende disait vrai ! Le corsaire Telkran Raljik, capitaine de la confrérie des Pirates des Abysses, était à la tête d’un vaisseau de l’Alliance Azure ! Posséder une telle technologie était une chose extrêmement rarissime. En maîtriser l’usage était encore autre chose…

Tandis que plusieurs chasseurs s’échappent du ventre du monstre de métal, tournoyant autour du torpilleur en piteux état, la radio de bord émet un faible signal. Un grésillement désagréable couvre alors la voix à peine audible : « Ici l’Argonaute. Nous allons vous aborder. Ne tentez aucune forme de résistance. » Puis le son se coupe. « Et comment veux-tu qu’on résiste, abruti ! » lâche Ilon
_ _ _

Dans un silence peu commun, les soutes de l’Argonaute s’ouvrent puis avalent le torpilleur. Une fois la pression stabilisée, l’écoutille coincée du torpilleur ne résiste pas au chalumeau…
Les PJ naissent grosbill et ego en droit.
Avatar de l’utilisateur
Danilo
Silence... Blague !
Silence... Blague !
 
Messages: 2704
Inscription: 13/10/2008 à 13:49

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar Fitzguern » 14/03/2016 à 16:46

moi beaucoup aimer
N'est important que ce qui nous touche personnellement !
Avatar de l’utilisateur
Fitzguern
D10
D10
 
Messages: 483
Inscription: 23/05/2008 à 14:19

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar giom » 14/03/2016 à 20:32

:)
Avatar de l’utilisateur
giom
D24
D24
 
Messages: 2150
Inscription: 01/10/2010 à 15:11
Localisation: Vertou

Re: [POL_01] La campagne

Messagepar ketzol » 14/03/2016 à 22:26

:claclap: :claclap: :bien: :claclap: :claclap:
Avatar de l’utilisateur
ketzol
D20
D20
 
Messages: 1699
Inscription: 30/04/2008 à 15:16

Précédente

Retourner vers Polaris

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité